Favoris de CrashDrives

🙃 C'est mon choix

H: C'est dĂ©gueulasse d'interdire l'homĂ©opathie, ça marche pour moi, j'en prends depuis 20 ans et je suis jamais malade, ça a mĂȘme guĂ©rri mon psoriasis. Les gens qui veulent interdir l'homĂ©opathie n'y connaissent rien, ils feraient mieux d'essayer par eux-mĂȘme. #MonHomeoMonChoix
Samuel: Déjà personne en veut "interdire l'homéopathie", actuellement, des gens (médecins, scientifiques, patients) réclamment son déremboursement, pas son interdiction.
Samuel: Pourquoi rĂ©clamer le dĂ©remboursement de l'homĂ©oapathie ? C'est trĂšs simple, en France, la mĂ©decine est dite "basĂ©e sur les preuve" (ou "basĂ©e sur la science") depuis 1975. Cela signifie que, pour ĂȘtre reconnu par le systĂšme de santĂ©, un traitement doit avoir fait preuve scientifique de son efficacitĂ© (ce que l'homĂ©opathie n'a jamais fait depuis qu'elle a Ă©tĂ© inventĂ©e il y a 200 ans par Samuel Hahnemann).
Samuel: L'homéopathie bénéficie actuellement d'un régime d'exception du fait du lobbying agressif des rafineurs-sucriers Boiron (je refuse d'appeler ça un laboratoire) et nous souhaitons que cela cesse.
Samuel: Pour enfoncer le clou, je vais vous expliquer en quoi consiste l'homéopathie parce que des tas de gens croient qu'il s'agit vaguement d'une sorte de soin par les plantes, or ça n'est pas du tout le cas.
Samuel: L'homéopathie repose sur 3 grands principes (4 si on parle des hautes dilutions, on verra ça à la fin) : la similitude, la dillution, la dynamisation.
Samuel: La similitude consiste à "soigner le mal par le mal", si tu veux soigner des démangeaisons, tu prends quelque chose qui provoque des démangeaisons, par exemple, des abeilles écrasée (une abeille ça pique, et aprÚs ça gratte). J'invente rien, c'est vendu sous le nom d'"apis mellifera" (abeille mélifÚre en latin). Ce "principe actif" est appelé "teinture mÚre".
Samuel: La dilution ça consiste Ă  dilluer Ă©normĂ©ment la teinture mĂšre dans beaucoup d'eau, quand je dis beaucoup, c'est beaucoup. Regarde sur un de tes tube d'homĂ©pathie, tu dois voir un chiffre suivi de "CH". "CH" ça veut dire "CentĂ©simale Heinemasienne". Diluer Ă  1CH, c'est prendre 1 mesure de teinture mĂšre et la diluer dans 99 volumes d'eau (une dillution Ă  1/100 donc). Diluer Ă  2CH c'est faire pareil mais en partant d'une soluion diluĂ©e Ă  1CH. Diluer Ă  3CH, c'est idem mais en partant d'une diluĂ©e Ă  2CH, etc... Pour te donner un ordre d'idĂ©e, 2~3 CH, t'es Ă  1 litre dans une picine olympique, 11~12CH, t'es Ă  1 litre pour toute l'eau sur terre, 15CH, t'es Ă  1 litre pour le volume total de la Terre, 40CH, t'es Ă  1 atome de la teinture mĂšre pour tous les atomes de l'univers observable. Et ça va jusqu'Ă  200CH (ou peut ĂȘtre plus) et lĂ  on parle de nombres tellement grands que ça n'a plus aucun sens. On parle de haute dillution Ă  partir de 15CH. Le principe c'est que, plus c'est dilluĂ©, plus c'est censĂ© ĂȘtre puissant.
Samuel: Parfois c'est pas notĂ© CH, c'est notĂ© K, le principe est un peu le mĂȘme sauf qu'au lieu de bien compter le dillution Ă  un centiĂšme, on estime que vider le rĂ©cipiant et le remplir d'eau Ă©quivaut Ă  une dilution par 100 parce qu'il reste du produit sur les bords du rĂ©cipiant (c'est dĂ©jĂ  n'importe quoi, mais accorche toi, ça devient vraiment drĂŽle maintenant).
Samuel: La dynamisation consiste à secouer ta solution diluée entre chaque dillution, parce que ça "dynamise" l'eau et ça rend le mélange plus "puissant". Je sais pas ce que fumait Samuel Hahnemann, mais c'était de la bonne !
Samuel: Alors on en arrive au 4Ăšme point, pour les hautes dillutions et lĂ  ça va ĂȘtre vraiment WTF. MathĂ©matiquement Ă  partir de 12CH, il est trĂšs peu probable de trouver la moindre molĂ©cule de teinture mĂšre dans 1 litre de la solution et Ă  15CH on considĂšre que la probabiliĂ© est si faible qu'elle est non significative (assimilable Ă  0). Quand on demande aux homĂ©opathes qui croient aux hautes dillutions (c'est pas le cas de tous les homĂ©opahathes), comment une solution sans aucune molĂ©cule de la teinture mĂšre peut avoir un effet, ils prĂ©tendent que l'eau Ă  une mĂ©moire : elle se rappelle de la molĂ©cule et conserve son pouvoir de guĂ©rison. VoilĂ , la fameuse "MĂ©moire de l'eau", ça vient de lĂ . Ca n'a bien entendu jamais Ă©tĂ© dĂ©montrĂ©. Par contre, personne que ce soit chez Boiron ou ailleurs n'a jamais Ă©tĂ© capable de me dire comment les granules de sucre sĂšches que vend Boiron Ă  plus de 500€/kg (587,50€/kg pour les moins chĂšres) conservent la mĂ©moire du pouvoir de guĂ©rison de la teinture mĂšre, c'est la mĂ©moire du sucre ?
Samuel: Donc voilĂ , tu crois encore en ces conneries ?
H: C'est pas des conneries, ça marche sur moi, ça guéri mon psoriasis.
PrimumNonNocere: Un psoriasis, c'est une maladie auto-imune qui ne guerit pas, il est courant que des malades ne montrent aucun symptÎme pendant des années puis refassent des crises bien plus tard. Soit vous avez eu autre chose qu'un psoriasis et c'est une erreur de diagnostique, soit vous avez toujours un psoriasis et vous n'avez pas fait de crise depuis quelques années.
H: Mais depuis que je me soigne à l'homéopathie, je suis jamais malade !
Samuel: Depuis que je me soigne à rien du tout, je suis jamais malade non plus, vous devriez essayer, ça coûte moins cher !
H: Moi j'y crois, vous ĂȘtes des trolls payĂ©s par les gros labos pharmaceutiques.
Samuel: Les labo pharmaceutiques font tous du lobbying, y compris Boiron (mĂȘme si je refuse de le considĂ©rer comme un laboratoire). D'ailleurs, si j'atais lobbyiste pour un labo pharmaceutique, je vous aurais considĂ©rĂ© un mĂ©dicamment, pas de ne rien prendre. PrĂ©tendre qu'on est des troll ne change rien aux faits.
H: Les faits c'est que je prends de l'homéopathie et que je suis guérie
PrimumNonNocere: Et quand on fait un "bisou magique" Ă  un enfant qui se cogne le genou, il arrĂȘte de pleurer et il a moins mal. C'est normal, ça s'appelle un effet placĂ©bo, c'est un effet trĂšs connu. C'est pour ça que pour tester un mĂ©dicament, on ne peut pas se contenter de se baser sur le ressenti du patient. Quand on teste un mĂ©dicament, on prend deux groupes de personnes, on s'assure que les groupes soient Ă  peu prĂšs pareils (mĂȘme proportion d'hommes, de femmes, de blancs, de noirs, d'asiatiques, de jeunes, de vieux, de grands, de petits, de minces, de gros, etc...), on file le mĂ©doc Ă  tester Ă  un groupe et un mĂ©doc qui a exactement le mĂȘme aspect au deuxiĂšme groupe qu'on appelle "groupe tĂ©moin" ou "groupe contrĂŽle". Le mĂ©decin qui donne le mĂ©dicament ne sait pas s'il donne le vrai ou le faux parce qu'en le sachant, il pourrait influencer par son attitude (volontairement ou non) les patients Ă  qui il donne le traitement, ce sont des gens qui ne sont pas en contact avec les patients qui savent qui reçoit quoi, on appelle ça "une Ă©tude randomisĂ©e en double-aveugle contre placĂ©bo". Si, aprĂšs le traitement, il y a une vraie diffĂ©rence entre le groupe tĂ©moin et le 1er groupe, on considĂšre que le mĂ©dicamment a un rĂ©el effet. Bah Ă  chaque fois qu'on a fait ça pour l'homĂ©opathie, on a trouvĂ© aucune diffĂ©rence significative entre le "mĂ©dicament" homĂ©opathique et le placĂ©bo. Vous comprenez le principe ?
H: Moi j'y crois, ça marche pour moi.
Samuel: Vous y croyez, oui le terme est bien choisi, ça n'est donc pas un savoir, c'est une croyance et la France est un pays laĂŻc. Ca signifie, entre autre, qu'elle n'a pas Ă  financer une croyance (comme l'homĂ©opathie) avec de l'argent public (comme les cotisations sociales versĂ©es Ă  la sĂ©cu par quasiment tous les français). Donc personne ne vous empĂȘche de vous faire pigeonner par Boiron qui vous vend du sucre au prix du platine, mais la sĂ©cu n'a pas vocation Ă  rebourser les rebouteux, les gris-gris et autres croyances Ă©sotĂ©riques.
H: Mon homéo, mon choix !
Samuel: Oui, TU fais le choix de croire que TU peux TE soigner avec du sucre vendu Ă  plus de 500€/kg et comme c'est TON choix et pas celui de la communautĂ© alors TU le payes avec TON argent et pas celui de la communautĂ©. TON homĂ©o TON fric !
* H vous a bloqué
Score : 1165 / 13163 commentaires

đŸ€Ż Plus rapide que son ombre

Ombre: Je m'ennuis...
Théo: Tiens, pour t'occuper réponds à ça : A quelle vitesse doit se déplacer un humain pour un humain de tirer plus vite que son ombre ? Genre Lucky Luke, il est rapide à quel point ?
Ombre: Hum
[30 min plus tard]
Ombre: Bon
* Ombre envois SchemaTrajectoireMain.jpeg
Ombre: En supposant que la trajectoire de la main soit celle reprĂ©sentĂ©e sur le schĂ©ma (ce qui nous fait un dĂ©placement d'environs 80cm), que la taille de Lucky Luke est d'environs 1m80 (si, c'est important), que le mur d'oĂč il tire se situe Ă  3 mĂštres de lui
Ombre: Il faut donc que son mouvement de 80cm soit plus rapide que le déplacement de la lumiÚre sur 3m
Ombre: La vitesse de la lumiÚre étant de 299 792 458 m/s, le temps estimé est donc de 1e-8 seconde pour atteindre le mur
Ombre: Avec un mouvement de 80cm, la vitesse de Luke doit donc ĂȘtre de 0.8/1e-8 ce qui nous donne une vitesse de 80 000 000 m/s. On est en dessous de la vitesse de la lumiĂšre (normal) donc techniquement c'est rĂ©alisable (question de relativitĂ©, etc etc).
Ombre: MAIS
Ombre: Sur les jaquettes des BD, on le vois en train de TOUCHER SON OMBRE AVANT QU'ELLE RÉAGISSE
Ombre: Or, la vitesse d'une balle d'un Remington 1875 est d'approximativement 250m/s
Ombre: C'EST DONC IMPOSSIBLE QU'IL PUISSE TOUCHER SON OMBRE AVANT QU'ELLE RÉAGISSE
Ombre: Par contre il peut la braquer plus rapidement qu'elle
Ombre: Enfin encore faut-il qu'il soit inhumainement rapide mais c'est "possible"
Ombre: VoilĂ .
Théo: Wow. Tu dois vraiment te faire chier
Ombre: Oui...
Théo: Est-ce que c'est possible de faire des balles courbes comme dans le film Wanted ?
Ombre: ...
Ombre: Rhaa putain
Ombre: J'reviens, je vais faire quelques calculs
Score : 756 / 9316 commentaires
<~eolgs> c'est l'histoire d'un rouleau de PQ nommé Bobby.
<~eolgs> Ce rouleau de PQ est un homme pieu et sage mais il en a marre de frotter des culs.
<~eolgs> Alors un jour le rouleau de PQ décide de s'en aller, de fuir les toilettes.
<+Pounay> eolgs : c'est bon. Ca va encore ĂȘtre la faute de la sociĂ©tĂ©.
<+Pounay> Et ton rouleau de PQ va devenir communiste.
<&Moiip> NO SPOIL
<~eolgs> Alors le rouleau il s'en fuit.
<+Pounay> Le petit rouleau de PQ rouge u_u
<~eolgs> Puis pour sortir des toilettes, il se retrouve face Ă  un premier obstacle: les clous du parquet.
<~eolgs> Alors le rouleau il passe en force, mais il y laisse des éraflures, néanmoins, il ne se laisse pas abattre et continue son chemin.
<~eolgs> il attends Ă  la porte en attendant que quelqu'un ouvre.
<~eolgs> Alors quelqu'un ouvre et il se casse et là il dévale les escaliers à toute vitesse:
<~eolgs> PAM
<~eolgs> POUM
<~eolgs> PIM
<~eolgs> BOUM
<~eolgs> ET IL TOMBE
<~eolgs> ET IL SE FAIT DES BLEUS
<~eolgs> Mais arrivé en bas, il se sent grandi, il ne se décourage pas.
<~eolgs> Il sort alors de la maison, mais lĂ  il se rend compte que quelque chose ne va pas.
<~eolgs> Il fait trĂšs, trĂšs, trĂšs froid.
<~eolgs> Alors il regarde et il se rend compte qu'il n'a plus de PQ sur lui, plus que le carton.
<~eolgs> Et lĂ  il se met a pleurer et en pleurant, le carton ramollit. Il tombe dans le caniveau et finit dans les Ă©gouts.
<~eolgs> Morale de l'histoire :
<~eolgs> Il avait une place définie dans une société, il a voulu quitter sa place, il a eut ce qu'il méritait, le connard.
<~eolgs> On affronte pas le systĂšme
<+Galiphene> Pour la merde tu es né, dans la merde tu finiras.
Score : 3121 / 95337 commentaires

😅🔹 PĂ©rimĂ© du casque

Paul : Ah tiens, moment distrayant : j’ai retrouvĂ© un casque de chantier tout Ă  l’heure.
Paul : Tu savais qu’il y’avait une date de pĂ©remption sur ces trucs ?
Blinght : Ah bon ? Merde, du coup faut que je regarde ça pour mes équipes !
Paul : Enfin, une durĂ©e d’utilisation limitĂ©e et aprĂšs la protection n’est plus garantie.
Paul : Donc t’es plus couvert par les assurances et tout le bordel.
Blinght : Tu fais bien de me le dire, j’ai jamais fait gaffe. Du coup tu le jettes ?
Paul : Normalement oui.
Paul : Mais j’ai mis en place un jeu pour ĂȘtre sĂ»r que les gars surveillent les dates.
Paul : On n’en a pas beaucoup alors quand y’en a un de pĂ©rimĂ© (3-5 ans de vie) on me le ramĂšne et je lance le jeu

Blinght : Qui consiste en ?
Paul : Je mets en place le casque sur un support avec une masse à cÎté.
Paul : Je les oblige à mettre leur équipement de sécu (casque, lunettes, gants, chaussures...)
Paul : Comme ça ils vĂ©rifient en mĂȘme temps si y’a d’autres pĂ©remptions sur leur matos.
Paul : 1 coup par personne, celui qui casse le casque a le reste de sa journée libre.
Blinght : Ouai mais les mecs font ça au lieu de bosser ?
Paul : Uniquement pendant les temps de pause du matin. Si il est pas achevé, ca continue le lendemain !
Paul : Faut les voir, tous en demi-cercle autour du mec à qui c’est le tour.
Paul : C’est LE sujet de la semaine (oui, parce que je l’annonce une semaine avant).
Paul : J’ai mĂȘme un mec qui a dĂ©calĂ© ses congĂ©s pour participer (l’égo des bourrins).
Paul : En bon joueur, je frappe le premier (pour amorcer le truc et parce qu’aucune chance de one shot).
Blinght : Mais le truc il dégage en 3-4 coups, non ?
Paul : HĂ© non, justement c’est ça qui est cool !
Paul : Un casque finalement ça tient super bien. Le mini qu’on ait fait c’est 7 coups...
Paul : (mais franchement les 7 qui sont passĂ©s dessus c’était des Conan Les Barbares qui se sont gourĂ©s de siĂšcle, Ă©poque et carriĂšre).
Paul : Le maxi c’est un casque que personne a pĂ©tĂ© (y’en a un qui l’a rĂ©cupĂ©rĂ© et fait un trophĂ©e « plus rĂ©sistant que toute la boite ») !
Paul : Du coup les mecs ils inscrivent leurs noms et je fais la main innocente pour tirer l’ordre de passage.
Paul : Bon, c’est des vrais gamins qui se mesurent la bite et ça se charrie à mort.
Paul : Mais au final ça renforce la cohĂ©sion de groupe et y’a un sujet de discussion sympa !
Blinght : Et ton patron il accepte ça ?
Paul : Il est en 13e position de frappe

Score : 2047 / 19920 commentaires
Score : 4323 / 4068 commentaires