Favoris de CrashDrives

Score : 4192 / 46526 commentaires

🤫😉 Confessions nocturnes

[04h44]
Patty Bullaire : Il est incroyable de savoir que tu te lèves dans 1h45 alors que je n'ai même pas entamé le fap time pré-dodo :p Passe une bonne journée <3
Patty Bullaire : Là j'attends qu'il soit 5h pour me coucher et te le dire
Patty Bullaire : Parce que je suis une enfoirée
Patty Bullaire : Une grosse enfoirée potelée
Patty Bullaire : (J'aime bien cette phrase, elle sonne bien)
Patty Bullaire : C'est marrant d'être en vacances tu sais ?
Patty Bullaire : Ah bah non, tu n'sais pas.
Patty Bullaire : C'est con, hein ?
Patty Bullaire : Bite
Patty Bullaire : Ptain jsuis deg, je n'aurais même pas droit au fap time, ma soeur est réveillée :o
Patty Bullaire : ...
Patty Bullaire : Non pas que j'attende qu'elle soit "inconsciente" pour m'activer, hein !
Patty Bullaire : Gros dégueulasse.
Patty Bullaire : Je voulais dire par là qu'il est préférable qu'elle ne puisse pas m'entendre pendant le ... ;) ;) ;)
Patty Bullaire : A quoi ça sert d'être en vacances si on ne peut pas se toucher à 5h du mat, HEIN ??
Patty Bullaire : En plus demain je pars pour la semaine à XXXXXX avec ma soeur
Patty Bullaire : Et ELLE DORT DANS MON LIT PUTAIN !
Patty Bullaire : :'(
Patty Bullaire : Jpourrai pas faire saliver le coquillage.
Patty Bullaire : Pendant toute une putain de semaine
Patty Bullaire : Alors que mon coloc s'enverra bruyamment en l'air avec son Jules dans la chambre d'à côté ><"
Patty Bullaire : La vie est une chienne.
Patty Bullaire : Et moi aussi.
Patty Bullaire : 'Fin... "Ptet ben kwi, ptet ben knon", hein ;)
Patty Bullaire : En parlant de ça
Patty Bullaire : Est-il nécessaire de te rappeler que tu n'as dormi que 4h pour le moment ? ;)
Patty Bullaire : Bref, ma chatte ronfle au pied du lit alors que ma soeur braille car elle entre-aperçoit je ne sais comment la faible lueur de mon portable, toi tu te fait spammer pendant ton sommeil et moi je rêve d'une banq... De jouir des plaisirs de la chair comme tout être de mon espèce à la nuit tombée.
Patty Bullaire : (Serais-je une noctanympho ? Une suceuse de verges ensanglantées ? Tout simplement une fille qui pète un plomb car elle manque de sommeil et de sa branlette quotidienne ?)
Patty Bullaire : Ou tout simplement*
Patty Bullaire : Ptain jsuis deg jviens dgâcher un bon-mot !
Patty Bullaire : 'Fin non, c'était du "pur boulet" mais ça m'plaisait bien
Patty Bullaire : J'aime mes blagues vaseuses
Patty Bullaire : Poisseuses
Patty Bullaire : Et fallacieuses
Patty Bullaire : Phalliques, oui !
Patty Bullaire : (Ouais j'me réponds je sais !)
Patty Bullaire : (Normal pour un monologue, n'est-ce pas ?)
Patty Bullaire : (Effectivement ça se tient)
Patty Bullaire : Bref
Patty Bullaire : Avec toutes ces conneries je serai encore debout (ctb) quand tu t'éveilleras gracieusement, tel un albatros prenant son envol.
Patty Bullaire : (Ou kom ma seur ki sépil le mayo boUréE lol !)
Patty Bullaire : Haha c'était marrant xD
Patty Bullaire : J'en garde un bon souvenir :')
Patty Bullaire : Jvais tfaire un dessin :
Patty Bullaire : Elle voulait se rafraîchir le gazon à la cire avant un entrainement de nat'
Patty Bullaire : Mais comme elle avait peur de souffrir, elle s'est enfilé BEAUCOUP de vodka pure
Patty Bullaire : (Attention jte vois venir avec le "enfilé" è.é)
Patty Bullaire : Du coup, elle était torchée bien comme il faut :')
Patty Bullaire : Et là, elle commence à s'épiler
Patty Bullaire : Une bonne grosse louche de cire bien placée
Patty Bullaire : Le truc que tu n'oserais jamais faire, même glabre
Patty Bullaire : Et elle arrache.
Patty Bullaire : Ptain je ne l'avais jamais vue hurler comme ça ! X')
Patty Bullaire : Elle pleurait carrément x')
Patty Bullaire : Le pire, c'est qu'après ça, elle ne pouvait pas laisser sa touffe façon Frankeinstein ou Alastor Maugrey chez les lépreux ! xD
Patty Bullaire : Donc elle est partie se finir au rasoir :')
Patty Bullaire : C'est là l'instant critique.
Patty Bullaire : Un bon gros dilemme des familles comme on n'en fait plus :
Patty Bullaire : Est-ce que je la laisse seule prendre un bain avec des lames de rasoir
Patty Bullaire : OU est-ce que je vais terminer (bon plutôt commencer) mon putain de dm de maths à faire pour le lendemain ???
Patty Bullaire : J'ai du trancher.
Patty Bullaire : (Comme sa chair au contact de la lame)
Patty Bullaire : Et (oui c'était du spoil et oui c'est monstrueux) j'ai choisi les maths.
Patty Bullaire : Bref je redescends 30 minutes plus tard pour checker le bon déroulement de ses ablutions...
Patty Bullaire : Cette conne était debout dans la baignoire, complètement groggy et passait la lame du rasoir fermement sur ses mollets... En diagonale.
Patty Bullaire : Quand elle a baissé la tête et qu'elle a vu l'état de ses jambes, je ne te raconte pas sa tronche x'D
Patty Bullaire : Mais au moins, son entre-jambes était impec, ça elle l'avait réussi \o/
Patty Bullaire : MORALITÉ
Patty Bullaire : 1) Je ne sais plus pourquoi je t'ai balancé ce dossier, mais j'aime bien balancer des anecdotes sur ma soeur :')
Patty Bullaire : 2) L'alcool ne réduit pas la souffrance et les conneries, bien au contraire
Patty Bullaire : 3) elle ne dort toujours pas
Patty Bullaire : 4) tu te lèves dans 15 minutes
Caca ouzbèque : wtf
Patty Bullaire : 5) j'ai toujours envie de me toucher
Score : 1048 / 40229 commentaires

La disparition 2 💍🤯

@LabrunePierre: Un ami nous ayant fait remarquer, à mon frère et moi, que Georges Perec avait une tête à porter l'anneau unique, nous avons entrepris de réécrire Le Seigneur des anneaux comme s'il s'agissait de la disparition :
@LabrunePierre: Frodo Baggins au Mont Fatal annihila un bijou d'or puissant, accomplissant ainsi sa mission. Marchant, il combattit Nazguls, Orcs, Balrog.
@LabrunePierre: Gollum, vil kobold pourtant plus malandrin qu’assassin, voulait à tout prix son brillant. Il croqua la main du hobbit, lui rabiotant ainsi un doigt, mais chut aussitôt au fond du volcan.
@LabrunePierre: Sam, sous l’air balourd du quidam pissotant du haut du compost au fond du jardin, avait plus d’un tour dans son sac. Il talocha par trois fois du ciboulot d’Uruk Hai, sauvant ainsi son ami Frodon d’un futur pourri ou d’avoir son croupion bouilli.
@LabrunePierre: Aragorn, roi sans donjon, rôdait tant au Nord qu'on lui donna "Grand-pas" pour surnom. Il avait, du fait d'Isildur, droit sur Gondor ainsi qu'Arnor. Mais pour qu'on vît un grand roi dans son profil, il lui fallait avoir raison du roi noir Sauron au bijou d'or puissant.
@LabrunePierre: Gandalf, grisonnant chaman au bâton puissant, savait tout du roi Sauron, du vil futur pour Gondor si Frodon achoppait dans son combat. Il soutint un quatuor d'Hobbits, un duo d'humains, un nain ainsi qu'un grand individu blond maniant l'arc.
@LabrunePierre: Alors qu'on ouit dans un canyon dans Rohan un cor tonnant pour la fin du combat, pour le sang, pour la mort, Gandalf arriva au point du jour. Il avait, l'accompagnant, moults soldats cavalant. Il occit, son ost suivant son pas, maints Uruk-Hai travaillant pour Saruman.
@LabrunePierre: Du sang*
@LabrunePierre: La smala du joyau comptait un quatuor d'hobbits aux arpions poilus, un simili Albus charlatan a Poudlard, un roi pas mal maudit, un grand blond l’air un brin tata, un nabot bourru, barbu, barbant, un figurant du roi pas folichon du ciboulot.
@LabrunePierre: La Moria fut un nadir. À Kazad-dum un pont fut fatal à Gandalf. Un Balrog, obscur rogaton qu'oublia Morgoth, pourchassa nos compagnons. Gandalf, grandi par son pouvoir, fit front. Brandissant son bâton, il dit :"Tu n'iras pas plus loin." Kazad-dum cassa.
@LabrunePierre: Radagast, futal brun, maillot marron, pouvoirs paranormaux un brin tocards, avait pour compagnons huit lapins (plus trois plus un) ainsi qu’un piaf chiant sur son gibus mou. Sans jamais faillir -ni rougir du guano malodorant - Brown Majax glissait sur son char à lapins.
@LabrunePierre: (Pour qui adora un film sur un Hobbit)
@LabrunePierre: À Fangorn, bois joli mais pas tout à fait charmant, squattait un ramassis d’acajous, pins parasol, buis, houx, fort costauds mais ni vifs ni bavards.
@LabrunePierre: Pour autant, quand Pippin arriva à la tour du marabout pâlichon suivi du gang d’acacias - plutôt pas du gabarit bonsaï - pour lui pourrir l’occiput, Saruman comprit qu’on allait plutôt lui ravir son palantir.
@LabrunePierre: Ayant franchi la Moria, nos compagnons - moins Gandalf donc - vont dans un bois aux frondaisons d'or. Là vivait la Noldo qui quitta Valinor. Commandant aux Galadrhim, la nana avait un grand savoir du fait du miroir qui l'aidait à agir.
@LabrunePierre: Convaincu qu’il n’avait pas à mourir à la façon du fiston Boromir, l’ingrat faux roi du Gondor ordonna illico à son fils suivant, Faramir, d’agonir plus loin.
@LabrunePierre: Faramir, las mais pas couard pour autant, partit donc pour Osgilitath. Là il souffrit quand un trait fit un trou dans son camail puis dans son cou.
@LabrunePierre: Angmar avait un tyran, noir Nazgul, qui volait sur un dragon. Lors du combat à Minas Tirith, il fondit sur l'ost du Gondor, du Rohan.
@LabrunePierre: L'iris brûlant du tout-puissant Sauron fixait tour à tour Frodon puis la baston opposant Aragorn aux Nazguls.
@LabrunePierre: Or la zouz du Rohan, qui passait pour un gars, ôta son foulard, sortit son dard, dit au tyran d'Angmar: "Fi du vaticinant qui dit qu'un couillard faillirait au combat à mort. Zouz suis, crains-moi donc."
@LabrunePierre: Un choc bruyant ! Bazar sans comparaison ! Rohirrim sur canassons, courroux d'orcs, nains hurlant à la mort, haradrim sur oliphants (ou mumakils, s'il vous plaît plus) ici, morts-vivants là...
@LabrunePierre: Assourdissant brouhaha martial mais pas d'agitation pour Brandibouc, tapi dans son trou. Soudain, il saisit son schlass, tranchant dans du vilain jambon, dans la chair d'Angmar.
@LabrunePierre: Fort loin du souk du Gondor, Tom Bombadil passa son chandail d'azur, chaussa kroumirs curcuma (ou chaussons safrans, kif kif pour un gai luron), ajusta son barda puis partit gambadant haut sur un galgal du pays Cardolain.
@LabrunePierre: Nul tracas sur son front toujours doux. Il n'a pas grand rapport au schmilblick.
@LabrunePierre: Dur dur l’amour pour la go d’Aragorn. Un choix issu du Cid !
@LabrunePierre: Son daron, baron d’Imaldris, voudrait fuir aux ports gris : futur infini mais rasant.
@LabrunePierre: Ou abandonnant tout pour son mari qui doit avoir au front un joyau d'or battu (un jour, inchallah), gros swag royal pour six fois dix ans au Gondor mais sûr d’y mourir croulants, grisons, humains.
@LabrunePierre: La nana qui pourrait voir à l'infini saisons, ans fait à la fin son choix. L'amour ravit son palpitant. Toujours l'amour, toujours souffrir, toujours mourir.
@LabrunePierre: Trois joyaux pour trois grands rois aimant ouïr du luth sous l'azur,
@LabrunePierre: Cinq plus un plus un pour rois nains vivant sous roc dans grands palais,
@LabrunePierre: Cinq plus trois plus un pour humains allant mourir,
@LabrunePierre: Un pour un noir tyran sur son noir divan,
@LabrunePierre: Au pays du Mordor où l'obscur couvrit tout.
@LabrunePierre: Un joyau commandant tous, un joyau trouvant tous,
@LabrunePierre: Un joyau apportant, liant tous dans la nuit,
@LabrunePierre: Au pays du Mordor où l'obscur couvrit tout.
@LabrunePierre: Gandalf, toujours gris mais alors quasi-craintif, cria à Frodon : “Diamants, rubis, or, tout paraît vain par rapport au rond joyau du malin Sauron. Il corrompra ta passion, mauvais don du tonton."
@LabrunePierre: (Ton scribouillard trouva l'inspiration pour la conclusion dans l'art qu'un avocat normand consacra au soldat qu'honnissait Pacorus.)
@LabrunePierre: À Cirith Ungol, col sur un mont surplombant Minas Morgul, Sam, Frodon, suivant Gollum, sont dans l'humiliation. Gollum a trahi. Un arachno-titan qu'Ungolianth mit au jour, suintant l'ichor, du pus, du poison plus nocif qu'Upas, attaqua.
@LabrunePierre: Brandissant un lampion qu'offrit la nana au miroir, nos Hobbits font fuir l'abomination. Plus tard, profitant d'un instant où Frodon n'a plus Sam pour lui garantir son salut, l'affront ord aux proportions sauta sur l'hobbit guignard. Du fil, un cocon, voilà Frodon un gigot !
@LabrunePierre: Un bois grouillant d’orcs à tribord, un banc aux gravillons arrondis à babord, voilà nos amis hobbits, duos d’avortons rabougris mais saufs, tapis dans un canot voguant sur un grand rû bruyant, là où l'Anduin choit au Rauros. Frodon pagayait, Sam, assoupi au fond du kayak, ronflait.
@LabrunePierre: Là Boromir, vrai Roland du Gondor, connut sa fin quand il sonna du cor. Sarrasins ? Point ! Mais Uruk-Hai arborant la main du tyran d'Ortanc sur son pavois.
Score : 1233 / 65252 commentaires
<DzakurtH> Vous allez pas me croire
<paldi> ca rime avec poire
<DzakurtH> oO
<DzakurtH> encore bourré lui
<DzakurtH> bref
<DzakurtH> J'étais dans une grande surface avec ma copine, et de nos jours dans les grandes surfaces y'a la 3G partout
<DzakurtH> Et vu que ma copine achetait ses légumes ou je ne sais quoi d'autre, je me suis dit : pour passer le temps je vais vérifier que la 3G passe dans tout le magasin, en me baladant avec mon iphone sans arrêter d'actualiser une page web
<DzakurtH> je me disais si il y a un endroit ou ça passe pas j'irai prévenir les gérants du magasin
<paldi> je tiens a souligner que cet homme ose dire aux gens qu'ils sont bourrés
<DzakurtH> Et donc je me balade dans le magasin les yeux rivés sur mon iphone
<DzakurtH> Laisse moi finir
<DzakurtH> Et la je me cogne contre un mec qui marchait dans l'autre sens, aussi avec son téléphone
<DzakurtH> Après quelques paroles échangees je me suis rendu compte peu à peu qu'il était aussi la avec sa copine
<paldi> incroyable dis donc
<DzakurtH> J'ai aps fini
<DzakurtH> on sympathise et tout
<DzakurtH> Et je demande au mec ce qu'il faisait sur son tel (d'une manière plus délicate que ça)
<DzakurtH> Il me répond "je vérifiais que la 3G marche partout dans le magasin" Donc en gros en vérifiant que la 3G marche partout dans une grande surface je suis rentré dans un mec qui faisait la même chose que moi et qui est devenu mon pote
<DzakurtH> J'ai halluciné
<paldi> allociné
<DzakurtH> Ferme ta gueule.
Score : 8347 / 103522 commentaires
Anathème : J'admire la vivacité tudesque de ton intelligence. Sincèrement, je ne pensais pas que ma soeur ferait conquête d'un esprit si lumineux !
Jojo l'asticot : Merci beaucoup !
Jojo l'asticot : (Tu sais, t'es pas obligé de chercher à chaque fois des phrases bizarres pour faire un compliment... Sois simple, bordel ! Je ne vois pas à quoi ça sert d'utiliser toujours des tournures et des mots bizarres...)
Anathème : Tu n'as pas idée des plaisirs que permet de goûter une affectation de recherche dans l'expression !
Jojo l'asticot : C'est le moins qu'on peut dire xD
Anathème : Tiens, je vais te donner un exemple :
Anathème : Récemment, je suis convoqué par ma supérieure qui, mécontente de l'immoralité relative d'une de mes dernières initiatives, souhaitait m'accabler, comme c'est d'usage, d'un pénible sermon. Le prêche achevé, elle s'enquiert de mon sentiment, évalue ma bonne réceptivité. Je lui réponds : "Je vous avoue que je n'avais pas vu alors la chose sous cet angle. Vraiment, il y a, dans votre manière de voir, une lucidité, une finesse, un tour d'esprit, un je ne sais quoi de stercoraire enfin qui n'appartiennent qu'à vous, et il faudrait que je fusse bien borné dans mes opinions pour ne pas donner tout leur prix à vos remarques."
Anathème : Ce sur quoi elle se montre très contente de ma réponse, flattée de me voir reconnaître si facilement mes torts et ses raisons.
Jojo l'asticot : Ouais, en gros, bien parler ça te sert à faire de la lèche élégament et ici à flatter l'égo de tes supérieurs pour te sortir des situations périlleuses. Je trouve ça d'un intérêt un peu limite quand même.
Anathème : Tu n'y es pas tout à fait. Tu es tombé dans le même piège qu'elle !
Jojo l'asticot : Comment ça ? o_O
Anathème : En réalité, ce que je lui ai dit est simple et se comprendrait facilement si le qualificatif "stercoraire" ne se trouvait planté en plein milieu de la phrase ; c'est pourtant autour de lui que s'articule le sens de mon propos. Or, cet adjectif que ni elle ni toi n'avez compris signifie quelque chose comme "c'est de la merde". Seulement, la tournure de l'ensemble, joint à l'orgueil, qui refuse de laisser percer l'ignorance et préfère deviner que chercher ou demander, lui ont fait croire que je lui adressais une réponse flatteuse. Pour résumer : je faute, on me sermonne bêtement, ce n'est pas de mon goût, je le dis, on m'en remercie et me quitte plus content de moi que jamais.
Anathème : Alors, tu vois !
Jojo l'asticot : !!!
Jojo l'asticot : Ha ha ! t'es un p'tit con en fait !
Anathème : Connais-tu beaucoup de gens capable de faire payer leurs insultes par des remerciements ? En tout cas, je peux te l'assurer : ça défoule de jeter ce genre de chose à la face de son supérieur, quand bien même on en est pas compris ! D'ailleurs, ce n'est possible qu'à cette condition le plus souvent.
Jojo l'asticot : C'est fourbe, mais c'est vrai que ça doit faire du bien !
Jojo l'asticot : Chapeau mec !
Jojo l'asticot : ...
Jojo l'asticot : Dis voir, tu me mets un doute du coup...
Jojo l'asticot : Tu voulais dire quoi tout à l'heure, avec la "vivacité tudesque" de mon intelligence ???
Anathème : Que je te trouve super lourd, même pour le copain de ma soeur...
Jojo l'asticot : Putain ! Mais t'es vraiment un gros connard de merde !
Score : 15490 / 113114 commentaires
Lucie : Non, je pense que le truc le plus recherché(et méchant)que j'ai jamais fait, c'était cet été.
Lucie : J'ai été serveuse pendant un mois. Franchement, même si la plupart des personnes que j'ai servi étaient correctes, on rencontre de temps en temps de beaux enfoirés.
Antoine : Tu m'étonnes... Qu'est ce qui c'était passé?
Lucie : Un mec débarque avec une dizaine de personnes, ils sont restés 2 heures, et il était juste insupportable.
Antoine : Genre?
Lucie : Genre il m'agrippait quand il voulait demander quelque chose, il se plaignait continuellement, il a du renvoyer la moitié des plats en cuisine... Il y avait une autre serveuse qui était pratiquement en larmes à la fin de son repas.
Lucie : Le truc, c'est que les gens peuvent se comporter comme des bouffons si ils sont prêts à en assumer les conséquences. Parce qu'un jour, ils vont tomber sur une psychopathe comme moi qui leur fera payer.
Antoine : Qu'est ce que t'as fait ??
Lucie : Il a payé par carte (et a laissé 2,5 euros de pourboire sur une addition de plus de 200, mais passons) et avait un nom assez inhabituel.
Lucie : Je le note quelque part, et quelques jours plus tard je cherche sur FB. Bingo, il est sur une des photos, je connais son prénom.
Lucie : Je vais chercher un numéro de téléphone dans les pages blanches. L'appel s'est déroulé à peu près comme ça :
Lucie : "Allo?" (voix de femme)
Lucie : "Hmmmmm euuuuh... je pourrais parler à ***?"
Lucie : "Il n'est pas là. Qui est à l'appareil?"
Lucie : "C'est Tiffany, qui êtes-vous?"
Lucie : "Sa femme."
Lucie : "SA FEMME???? HAN LE CONNARD!!!!!" *Raccroche*
Antoine : ...
Antoine : Tu es vraiment flippante, tu sais? Brillante... Mais terrifiante.
Score : 6475 / 52939 commentaires