Favoris de Idraly

🎮🤓 Duel Pokémon

Ombre : Bon mec, faut que je t'avoue un truc
Théo : je crains le pire mais vas-y
Ombre : Par contre tu dois promettre de ne pas te foutre de ma gueule
Théo : Je vais faire de mon mieux
Ombre : Mon tout premier jeu vidéo, c'était Pokémon Cristal
Théo : Hummm
Ombre : Eh bah, au tout début du jeu, tu dois aller dans la maison de M.Pokémon parce que le Professeur Orme te l'a demandé
Théo : Continue
Ombre : Et le passage pour aller dans la ville suivante est bloqué par deux dresseurs qui se battent (des fois que t'aurais envie de dire au Professeur Orme "Eh va bien te faire foutre, c'est pas écrit 'La Poste' sur mon front connard")
Ombre : Mais si tu veux que le passage se libère, t'es obligé d'aller voir M.Pokémon
Théo : D'accord
Ombre : Bah moi quand j'étais gamin, je voulais pas aller voir M.Pokémon
Ombre : Et avec ma logique de gamin, bah j'ai fait ce qu'il y avait de plus logique à faire.
Ombre : J'ai attendu. J'ai posté mon personnage à côté le temps qu'ils terminent leur duel.
Ombre : J'ai attendu le temps que les piles de ma GameBoy se vident deux fois.
Ombre : Et pendant tout ce temps-là, tout ce que j'a fait c'est fixer l'écran.
Ombre : Me suis dit qu'ils en auraient pas pour trop longtemps
Ombre : Voilà.
Théo : ...
Ombre : J'AVAIS 7 ANS OKAY ? J’ÉTAIS NAÏF
Théo : MOUAHAHAHA mais t'étais vraiment trop con putain xD
Théo : En gros c'est comme si on t'avait dit "Tirez sur ce levier pour ouvrir la porte"
Théo : Et que toi tu avais dit "Nan j'ai pas envie. Je vais attendre que la porte tombe toute seule de ses gonds, ça me semble être une meilleure idée"
Ombre : T'avais promis :(
Théo : De faire de mon mieux
Théo : J'peux pas faire moins
Théo : T'es génial, ne change surtout pas
Score : 1076 / 19326 commentaires

La disparition 2 💍🤯

@LabrunePierre: Un ami nous ayant fait remarquer, à mon frère et moi, que Georges Perec avait une tête à porter l'anneau unique, nous avons entrepris de réécrire Le Seigneur des anneaux comme s'il s'agissait de la disparition :
@LabrunePierre: Frodo Baggins au Mont Fatal annihila un bijou d'or puissant, accomplissant ainsi sa mission. Marchant, il combattit Nazguls, Orcs, Balrog.
@LabrunePierre: Gollum, vil kobold pourtant plus malandrin qu’assassin, voulait à tout prix son brillant. Il croqua la main du hobbit, lui rabiotant ainsi un doigt, mais chut aussitôt au fond du volcan.
@LabrunePierre: Sam, sous l’air balourd du quidam pissotant du haut du compost au fond du jardin, avait plus d’un tour dans son sac. Il talocha par trois fois du ciboulot d’Uruk Hai, sauvant ainsi son ami Frodon d’un futur pourri ou d’avoir son croupion bouilli.
@LabrunePierre: Aragorn, roi sans donjon, rôdait tant au Nord qu'on lui donna "Grand-pas" pour surnom. Il avait, du fait d'Isildur, droit sur Gondor ainsi qu'Arnor. Mais pour qu'on vît un grand roi dans son profil, il lui fallait avoir raison du roi noir Sauron au bijou d'or puissant.
@LabrunePierre: Gandalf, grisonnant chaman au bâton puissant, savait tout du roi Sauron, du vil futur pour Gondor si Frodon achoppait dans son combat. Il soutint un quatuor d'Hobbits, un duo d'humains, un nain ainsi qu'un grand individu blond maniant l'arc.
@LabrunePierre: Alors qu'on ouit dans un canyon dans Rohan un cor tonnant pour la fin du combat, pour le sang, pour la mort, Gandalf arriva au point du jour. Il avait, l'accompagnant, moults soldats cavalant. Il occit, son ost suivant son pas, maints Uruk-Hai travaillant pour Saruman.
@LabrunePierre: Du sang*
@LabrunePierre: La smala du joyau comptait un quatuor d'hobbits aux arpions poilus, un simili Albus charlatan a Poudlard, un roi pas mal maudit, un grand blond l’air un brin tata, un nabot bourru, barbu, barbant, un figurant du roi pas folichon du ciboulot.
@LabrunePierre: La Moria fut un nadir. À Kazad-dum un pont fut fatal à Gandalf. Un Balrog, obscur rogaton qu'oublia Morgoth, pourchassa nos compagnons. Gandalf, grandi par son pouvoir, fit front. Brandissant son bâton, il dit :"Tu n'iras pas plus loin." Kazad-dum cassa.
@LabrunePierre: Radagast, futal brun, maillot marron, pouvoirs paranormaux un brin tocards, avait pour compagnons huit lapins (plus trois plus un) ainsi qu’un piaf chiant sur son gibus mou. Sans jamais faillir -ni rougir du guano malodorant - Brown Majax glissait sur son char à lapins.
@LabrunePierre: (Pour qui adora un film sur un Hobbit)
@LabrunePierre: À Fangorn, bois joli mais pas tout à fait charmant, squattait un ramassis d’acajous, pins parasol, buis, houx, fort costauds mais ni vifs ni bavards.
@LabrunePierre: Pour autant, quand Pippin arriva à la tour du marabout pâlichon suivi du gang d’acacias - plutôt pas du gabarit bonsaï - pour lui pourrir l’occiput, Saruman comprit qu’on allait plutôt lui ravir son palantir.
@LabrunePierre: Ayant franchi la Moria, nos compagnons - moins Gandalf donc - vont dans un bois aux frondaisons d'or. Là vivait la Noldo qui quitta Valinor. Commandant aux Galadrhim, la nana avait un grand savoir du fait du miroir qui l'aidait à agir.
@LabrunePierre: Convaincu qu’il n’avait pas à mourir à la façon du fiston Boromir, l’ingrat faux roi du Gondor ordonna illico à son fils suivant, Faramir, d’agonir plus loin.
@LabrunePierre: Faramir, las mais pas couard pour autant, partit donc pour Osgilitath. Là il souffrit quand un trait fit un trou dans son camail puis dans son cou.
@LabrunePierre: Angmar avait un tyran, noir Nazgul, qui volait sur un dragon. Lors du combat à Minas Tirith, il fondit sur l'ost du Gondor, du Rohan.
@LabrunePierre: L'iris brûlant du tout-puissant Sauron fixait tour à tour Frodon puis la baston opposant Aragorn aux Nazguls.
@LabrunePierre: Or la zouz du Rohan, qui passait pour un gars, ôta son foulard, sortit son dard, dit au tyran d'Angmar: "Fi du vaticinant qui dit qu'un couillard faillirait au combat à mort. Zouz suis, crains-moi donc."
@LabrunePierre: Un choc bruyant ! Bazar sans comparaison ! Rohirrim sur canassons, courroux d'orcs, nains hurlant à la mort, haradrim sur oliphants (ou mumakils, s'il vous plaît plus) ici, morts-vivants là...
@LabrunePierre: Assourdissant brouhaha martial mais pas d'agitation pour Brandibouc, tapi dans son trou. Soudain, il saisit son schlass, tranchant dans du vilain jambon, dans la chair d'Angmar.
@LabrunePierre: Fort loin du souk du Gondor, Tom Bombadil passa son chandail d'azur, chaussa kroumirs curcuma (ou chaussons safrans, kif kif pour un gai luron), ajusta son barda puis partit gambadant haut sur un galgal du pays Cardolain.
@LabrunePierre: Nul tracas sur son front toujours doux. Il n'a pas grand rapport au schmilblick.
@LabrunePierre: Dur dur l’amour pour la go d’Aragorn. Un choix issu du Cid !
@LabrunePierre: Son daron, baron d’Imaldris, voudrait fuir aux ports gris : futur infini mais rasant.
@LabrunePierre: Ou abandonnant tout pour son mari qui doit avoir au front un joyau d'or battu (un jour, inchallah), gros swag royal pour six fois dix ans au Gondor mais sûr d’y mourir croulants, grisons, humains.
@LabrunePierre: La nana qui pourrait voir à l'infini saisons, ans fait à la fin son choix. L'amour ravit son palpitant. Toujours l'amour, toujours souffrir, toujours mourir.
@LabrunePierre: Trois joyaux pour trois grands rois aimant ouïr du luth sous l'azur,
@LabrunePierre: Cinq plus un plus un pour rois nains vivant sous roc dans grands palais,
@LabrunePierre: Cinq plus trois plus un pour humains allant mourir,
@LabrunePierre: Un pour un noir tyran sur son noir divan,
@LabrunePierre: Au pays du Mordor où l'obscur couvrit tout.
@LabrunePierre: Un joyau commandant tous, un joyau trouvant tous,
@LabrunePierre: Un joyau apportant, liant tous dans la nuit,
@LabrunePierre: Au pays du Mordor où l'obscur couvrit tout.
@LabrunePierre: Gandalf, toujours gris mais alors quasi-craintif, cria à Frodon : “Diamants, rubis, or, tout paraît vain par rapport au rond joyau du malin Sauron. Il corrompra ta passion, mauvais don du tonton."
@LabrunePierre: (Ton scribouillard trouva l'inspiration pour la conclusion dans l'art qu'un avocat normand consacra au soldat qu'honnissait Pacorus.)
@LabrunePierre: À Cirith Ungol, col sur un mont surplombant Minas Morgul, Sam, Frodon, suivant Gollum, sont dans l'humiliation. Gollum a trahi. Un arachno-titan qu'Ungolianth mit au jour, suintant l'ichor, du pus, du poison plus nocif qu'Upas, attaqua.
@LabrunePierre: Brandissant un lampion qu'offrit la nana au miroir, nos Hobbits font fuir l'abomination. Plus tard, profitant d'un instant où Frodon n'a plus Sam pour lui garantir son salut, l'affront ord aux proportions sauta sur l'hobbit guignard. Du fil, un cocon, voilà Frodon un gigot !
@LabrunePierre: Un bois grouillant d’orcs à tribord, un banc aux gravillons arrondis à babord, voilà nos amis hobbits, duos d’avortons rabougris mais saufs, tapis dans un canot voguant sur un grand rû bruyant, là où l'Anduin choit au Rauros. Frodon pagayait, Sam, assoupi au fond du kayak, ronflait.
@LabrunePierre: Là Boromir, vrai Roland du Gondor, connut sa fin quand il sonna du cor. Sarrasins ? Point ! Mais Uruk-Hai arborant la main du tyran d'Ortanc sur son pavois.
Score : 1034 / 52553 commentaires

Il voulait du thé 🍵😬

@Lorien_Angmar: Je viens de prendre un rdv pour me faire installer la fibre. Ça me rappelle que la dernière fois que j'ai reçu un technicien pour la fibre, il m'est arrivée une histoire qui résume à elle-seule l'inutilité de ma vie.
@Lorien_Angmar: J'avais 19 ans. J'étais jeune et belle (non), et heureuse d'avoir la fibre chez moi. J'accueille le technicien, je vous passe les détails, bref. Il part chercher un truc dans sa voiture. Je laisse la porte de l'appart grande ouverte pour qu'il puisse circuler comme il veut.
@Lorien_Angmar: Le mec revient, et là SURPRISE : il est pas tout seul. Un mec le suit, un grand black, qui enlève ses chaussures avant d'entrer dans mon appart. Comme le technicien ne disait rien, je me suis dit que c'était un collègue à lui et je le laisse rentrer.
@Lorien_Angmar: (Vous le sentez là, que c'était une gigantesque erreur ?)
@Lorien_Angmar: Le technicien repart dans ma chambre faire son installation, et son collègue chelou restait dans le couloir à me regarder. Sans rien dire. Du coup je disais rien non plus. Mais je commençais à me demander pourquoi y'avait besoin d'être deux pour rien foutre.
@Lorien_Angmar: Et là, le mec parle enfin. D'une voix toute douce, il me lâche : "Tu pourrais me faire un thé ? Il me faut du thé là." Il avait l'air totalement défoncé. Je bloque un peu, et il me lâche : "Ou une pipe hein, si c'est possible." Moi: DU THÉ C'EST BIEN DU THÉ JE VAIS FAIRE DU THÉ.
@Lorien_Angmar: Donc là, je pars faire chauffer une casserole pour le thé, avec des yeux encore plus méfiants que Pouletto. Me demandez pas pourquoi je l'ai fait, j'étais démunie. Y'avait Bob Marley pieds nus dans mon couloir qui voulait du thé, alors j'ai fait du thé.
@Lorien_Angmar: ET LÀ MEILLEUR MOMENT DE MA VIE. Le technicien sort de ma chambre en me disant : "J'ai bientôt fini". Il voit le gars chelou assis dans ma cuisine avec son thé, mon air paniqué, il me prend à part, et il me dit : "Mais il est étrange votre ami, vous avez besoin d'aide ?"
@Lorien_Angmar: COMMENT ÇA "MON" AMI ?! (Je suis en train de rigoler nerveusement en l'écrivant mais à ce moment là je rigolais pas du tout)
@Lorien_Angmar: Et je lui fais : "Mais... Je croyais qu'il était avec vous". Le technicien me dit non, et là on se retourne tous les deux vers le gars en mode : "Si il est pas à vous ni à moi, QUE FAIT CET HOMME DANS CETTE CUISINE ?"
@Lorien_Angmar: Le technicien me dit : "Bon je vais appeler la police dans le salon, et vous allez lui parler en attendant, pour pas qu'il réagisse mal." Je prends mes balls à deux main, j'y vais, il était toujours en détente totale avec son thé. Je lui demande ce qu'il fait là.
@Lorien_Angmar: Le gars m'explique en environ 5min vu le niveau de défonce : "Bah j'ai frappé à toutes les portes, mais personne voulait m'ouvrir, et puis j'ai vu votre porte ouverte et vous m'avez laissé rentrer." J'étais donc tombé sur Boucle d'or, version creepy.
@Lorien_Angmar: Sachez que le meilleur moment est à venir. Je lui demande ce qu'il fait dans le quartier, et il me dit en toute décontraction : "Je traîne autour des universités, pour vendre ma came, c'est hyper rentable. Des fois je trouve même des filles qui font le job"
@Lorien_Angmar: Les filles qui font le job : "des meufs qu'il fait prostituer." Avec le technicien qui m'avait rejoint après son appel, on était là : "Ah oui, intéressant". Y'A UN GARS QUI RENTRE CHEZ MOI ET C'EST LE DODO LA SAUMURE DU QUARTIER VERSION DÉFONCÉ. C'est ça, ma vie.
@Lorien_Angmar: Et là, les flics rappellent mon technicien, ils sont en bas de mon immeuble. Le technicien me fait un signe de tête, je comprends. Je dis au gars : "Venez on descend, on va vous raccompagner, vous avez l'air fatigué." Le gars remet ses chaussures et nous suit. NORMAL. DÉTENTE.
@Lorien_Angmar: J'arrive en bas, les flics nous attendent, je sors en courant et je hurle : "IL EST DANS LE HALL, FAITES UN TRUC, ARRETEZ LE, C'EST UN MALADE" Le self-control, c'est moi. Et là, je me mets à pleurer, pour couronner le tout.
@Lorien_Angmar: Les flics vont voir le gars, le technicien leur explique la situation, ils l'embarquent sans poser de questions (vous allez comprendre après, c'est magique). Et les flics commencent à m'interroger. Enfin ils essayent, les pauvres.
@Lorien_Angmar: Je pleurais toutes les larmes de mon corps, impossible de m'arrêter. Les flics étaient inquiets : "Il vous a agressée ? Violée ? Il vous a demandé de faire des choses ?" Moi : DU THÉ ! *pleure de plus belle*
@Lorien_Angmar: Et là, un flic me dit cette phrase magique : "Vous pleurez parce qu'il vous a demandé de faire du thé ?" BAH OUI CONNARD, Y'A UN INCONNU QUI RENTRE CHEZ MOI, JE PENSAIS QUE C'ÉTAIT UN TECHNICIEN, C'ÉTAIT UN PROXENETE DEFONCÉ MAIS JE PLEURE PARCE QUE JE PRÉFÈRE LE CAFÉ.
@Lorien_Angmar: Le technicien qui était resté (le saint homme) vient à ma rescousse en leur disant : "Bah c'est normal qu'elle soit choquée quand même." Et le flic me dit : "Je comprends. En plus on le connaît, ça faisait un moment qu'on cherchait à l'arrêter, mais on avait du mal à le coincer."
@Lorien_Angmar: C'est pour ça qu'ils l'ont embarqué directement. Et là, on va faire une parenthèse, mais si j'étais un proxénète, et que je m'étais fait coincer par hasard dans un moment de défonce parce qu'une connasse laisse sa porte ouverte, j'aurais eu le seum.
@Lorien_Angmar: Voilà. En vrai j'en rigole avec vous, mais pendant des mois j'ai eu peur de rentrer, et de retrouver le gars devant chez moi qui m'attendait pour se venger. C'est jamais arrivé, et maintenant osef j'ai déménagé.
@Lorien_Angmar: Tout ça pour vous dire que si lundi prochain, le technicien se pointe avec un pote, il a intérêt à me présenter un extrait de son casier judiciaire avant de rentrer chez moi. Voilà. C'était l'histoire de ma vie.
Score : 3572 / 21447 commentaires
Plums: Ok, bon.. Peuple des boulets, vénérez-moi.
Plums: J'étais dans le RER pour rentrer à Poissy.
Plums: On arrive à La Défense, tout le monde descend, j'me dit que c'est normal, vu que y a tout le temps beaucoup de monde qui descend à La Défense. Les portes se referment au bout d'environ une minute. Et là je vois sur le panneau sur le quai : "La Défense : terminus".
Plums: Juste après, le rer repart dans l'autre sens..
Plums: Donc bon là je stresse un peu mais j'me dis que j'ai qu'à m'arrêter à la station d'après et puis ce sera bon.
Plums: Sauf qu'il a quitté le quai, mais il s'est arrêté 100m après..
Plums: Donc : j'étais dans un rer, toute seule, pas sur le quai, j'avais aucune idée de quand est-ce qu'il allait repartir et les portes s'ouvraient pas : ambiance !
Plums: Bon là forcément, la stressée que je suis commence à courir d'un bout à l'autre du wagon pour voir si y a pas d'autres cons comme moi qui sont restés coincés. J'essaye d'ouvrir les portes qui venaient de se fermer. Rien.
Plums: Je décide d'appeler ma mère, j'essaye de lui expliquer, mais bon avec le stress et la voix qui chevrote ça prend du temps.
Plums: Au final, je décide de tirer sur la sonnette d'alarme (3750€ d'amende quand même) histoire que quelqu'un vienne me tirer de là, et vite.
Plums: Au bout de 5 minutes toujours rien, et là ma mère me dit d'essayer d'ouvrir les portes du côté opposé.
Plums: Et là, miracle, ça s'ouvre ! o/
Kay: Du côté des rails ? o.o
Plums: Nan du côté du mur. Mais y avait un genre de mini quai avec des escaliers, une petite voie, puis des escaliers pour revenir sur le quai.
Plums: Mais bon j'me dis que si je sors, et que c'est à ce moment-là que le train décide de repartir, ben j'suis baisée.
Plums: Donc je reste dans le wagon, je sors juste la tête et, toujours au téléphone avec ma mère, je crie comme une tarée "EXCUSEZ-MOUAAAAAAAA ! Y A QUELQU'UUUUUUUUUUUUN ?!". 4-5 fois au cas où le mec soit sourd. Mais bon forcément personne répond, sinon c'pas drôle.
Plums: Au final je me décide à sortir et à rusher jusqu'au quai, parce que bon, j'allais pas rester dans le train pendant 50 ans non plus. J'me suis jamais sentie aussi thug et aussi conne à la fois.
Plums: Bon, au final, j'arrive sur le quai, y a 2 mecs qui viennent vers moi donc je leur explique ce qu'il m'est arrivé, et là ils me disent que j'ai bloqué toute la voie. Les trains d'après étaient tous retardés, parce que j'avais déclenché l'alarme...
Plums: J'étais tellement mal omg, t'avais un quai bondé qui me regardait en mode "C'est elle ! C'est sa faute ! Brûlons-là !"
Plums: Pendant que je parlais y a un conducteur qui est arrivé dans la cabine du train que j'avais quitté mais comme il avait pas l'air de venir voir ce qu'il se passait ben je me suis cassée sur mon quai pour rentrer..
Plums: Conclusion, je suis plus un simple boulet, ça vous le saviez déjà, maintenant je suis un boulet de compétition capable de retarder une ligne entière de rer A :3
Score : 1879 / 21422 commentaires