Favoris de Idraly

😅 Problùmes de transport

Abyss: Tiens, j'ai plus de chargeur, tu peux envoyer un SMS Ă  ce numĂ©ro en disant que je suis coincĂ© chez moi en raison de l'arrĂȘt des trams sur la ligne B, please ? :3
Bwargh: ça marche'
Abyss: T'es la meilleure =D
Bwargh: Je dois rédiger ça bien, ou... ? :°
Abyss: Tant que ça se comprend :P
Abyss: Elle a jamais été regardante sur la syntaxe.
Bwargh: C'est bon =D
Bwargh: Wait, le numéro essaye de m'appeler >_<
Abyss: Bah c'ma mĂšre, elle va pas te manger
Bwargh: @_____@
Bwargh: Celle qui a lu mes lettres ???!!!
Abyss: AH
Abyss: OUI XD
Bwargh: JE L'AI APPELEE CHOUPI DANS MON SMS
Bwargh: o.m.g.
Bwargh: "Salut choupi, je t'informe de la part du petit Abyss qu'il est "coincĂ© chez lui en raison de l'arrĂȘt des trams sur la ligne B" (je cite). Bon courage face Ă  l'abandon et bonne journĂ©e ! <3"
Bwargh: Putain mais je pensais que c'Ă©tait une demoiselle que tu draguais moi
Abyss: Mais j'envoie pas des love interest contacter des crushs, c'est illogique xD
Abyss: C'est ma maman =D Elle veut sûrement t'appeler pour me faire passer un message du genre "j'arrive chez toi dans 1h" ou "nique-toi bien, j'ai pas le temps"
Bwargh: Mais putain, quand je demande si je dois rédiger ça bien, c'est pas pour savoir si je peux faire des FAUTES
Bwargh: C'est pour demander si je dois ĂȘtre politiquement correcte ou pas xD
Bwargh: Dire que j'ai failli rajouter "Du coup il est sûrement en train de se branler à l'heure actuelle"
Abyss: AAAAAAHAHAHAHAH
Abyss: Putain, c'pour ça que je t'aime
Abyss: ahahah
Abyss: Je pleure
Bwargh: AprÚs je me suis dit "mouais, bon si la demoiselle est susceptible elle va pas trouver ça drÎle et il pourra pas pécho"
Abyss: AAAAHAHAHAHAH
Abyss: T'es la meilleure xD
Abyss: Ptin, j'ai failli m'Ă©touffer Ă  cause de ta connerie
Bwargh: MOI AUSSI J'AI FAILLI M'ETOUFFER A CAUSE DE TA CONNERIE
Score : 736 / 18711 commentaires

Il voulait du thĂ© đŸ”đŸ˜Ź

@Lorien_Angmar: Je viens de prendre un rdv pour me faire installer la fibre. Ça me rappelle que la derniĂšre fois que j'ai reçu un technicien pour la fibre, il m'est arrivĂ©e une histoire qui rĂ©sume Ă  elle-seule l'inutilitĂ© de ma vie.
@Lorien_Angmar: J'avais 19 ans. J'étais jeune et belle (non), et heureuse d'avoir la fibre chez moi. J'accueille le technicien, je vous passe les détails, bref. Il part chercher un truc dans sa voiture. Je laisse la porte de l'appart grande ouverte pour qu'il puisse circuler comme il veut.
@Lorien_Angmar: Le mec revient, et lĂ  SURPRISE : il est pas tout seul. Un mec le suit, un grand black, qui enlĂšve ses chaussures avant d'entrer dans mon appart. Comme le technicien ne disait rien, je me suis dit que c'Ă©tait un collĂšgue Ă  lui et je le laisse rentrer.
@Lorien_Angmar: (Vous le sentez lĂ , que c'Ă©tait une gigantesque erreur ?)
@Lorien_Angmar: Le technicien repart dans ma chambre faire son installation, et son collĂšgue chelou restait dans le couloir Ă  me regarder. Sans rien dire. Du coup je disais rien non plus. Mais je commençais Ă  me demander pourquoi y'avait besoin d'ĂȘtre deux pour rien foutre.
@Lorien_Angmar: Et lĂ , le mec parle enfin. D'une voix toute douce, il me lĂąche : "Tu pourrais me faire un thĂ© ? Il me faut du thĂ© lĂ ." Il avait l'air totalement dĂ©foncĂ©. Je bloque un peu, et il me lĂąche : "Ou une pipe hein, si c'est possible." Moi: DU THÉ C'EST BIEN DU THÉ JE VAIS FAIRE DU THÉ.
@Lorien_Angmar: Donc là, je pars faire chauffer une casserole pour le thé, avec des yeux encore plus méfiants que Pouletto. Me demandez pas pourquoi je l'ai fait, j'étais démunie. Y'avait Bob Marley pieds nus dans mon couloir qui voulait du thé, alors j'ai fait du thé.
@Lorien_Angmar: ET LÀ MEILLEUR MOMENT DE MA VIE. Le technicien sort de ma chambre en me disant : "J'ai bientĂŽt fini". Il voit le gars chelou assis dans ma cuisine avec son thĂ©, mon air paniquĂ©, il me prend Ă  part, et il me dit : "Mais il est Ă©trange votre ami, vous avez besoin d'aide ?"
@Lorien_Angmar: COMMENT ÇA "MON" AMI ?! (Je suis en train de rigoler nerveusement en l'Ă©crivant mais Ă  ce moment lĂ  je rigolais pas du tout)
@Lorien_Angmar: Et je lui fais : "Mais... Je croyais qu'il Ă©tait avec vous". Le technicien me dit non, et lĂ  on se retourne tous les deux vers le gars en mode : "Si il est pas Ă  vous ni Ă  moi, QUE FAIT CET HOMME DANS CETTE CUISINE ?"
@Lorien_Angmar: Le technicien me dit : "Bon je vais appeler la police dans le salon, et vous allez lui parler en attendant, pour pas qu'il réagisse mal." Je prends mes balls à deux main, j'y vais, il était toujours en détente totale avec son thé. Je lui demande ce qu'il fait là.
@Lorien_Angmar: Le gars m'explique en environ 5min vu le niveau de défonce : "Bah j'ai frappé à toutes les portes, mais personne voulait m'ouvrir, et puis j'ai vu votre porte ouverte et vous m'avez laissé rentrer." J'étais donc tombé sur Boucle d'or, version creepy.
@Lorien_Angmar: Sachez que le meilleur moment est Ă  venir. Je lui demande ce qu'il fait dans le quartier, et il me dit en toute dĂ©contraction : "Je traĂźne autour des universitĂ©s, pour vendre ma came, c'est hyper rentable. Des fois je trouve mĂȘme des filles qui font le job"
@Lorien_Angmar: Les filles qui font le job : "des meufs qu'il fait prostituer." Avec le technicien qui m'avait rejoint aprĂšs son appel, on Ă©tait lĂ  : "Ah oui, intĂ©ressant". Y'A UN GARS QUI RENTRE CHEZ MOI ET C'EST LE DODO LA SAUMURE DU QUARTIER VERSION DÉFONCÉ. C'est ça, ma vie.
@Lorien_Angmar: Et lĂ , les flics rappellent mon technicien, ils sont en bas de mon immeuble. Le technicien me fait un signe de tĂȘte, je comprends. Je dis au gars : "Venez on descend, on va vous raccompagner, vous avez l'air fatiguĂ©." Le gars remet ses chaussures et nous suit. NORMAL. DÉTENTE.
@Lorien_Angmar: J'arrive en bas, les flics nous attendent, je sors en courant et je hurle : "IL EST DANS LE HALL, FAITES UN TRUC, ARRETEZ LE, C'EST UN MALADE" Le self-control, c'est moi. Et lĂ , je me mets Ă  pleurer, pour couronner le tout.
@Lorien_Angmar: Les flics vont voir le gars, le technicien leur explique la situation, ils l'embarquent sans poser de questions (vous allez comprendre aprĂšs, c'est magique). Et les flics commencent Ă  m'interroger. Enfin ils essayent, les pauvres.
@Lorien_Angmar: Je pleurais toutes les larmes de mon corps, impossible de m'arrĂȘter. Les flics Ă©taient inquiets : "Il vous a agressĂ©e ? ViolĂ©e ? Il vous a demandĂ© de faire des choses ?" Moi : DU THÉ ! *pleure de plus belle*
@Lorien_Angmar: Et lĂ , un flic me dit cette phrase magique : "Vous pleurez parce qu'il vous a demandĂ© de faire du thĂ© ?" BAH OUI CONNARD, Y'A UN INCONNU QUI RENTRE CHEZ MOI, JE PENSAIS QUE C'ÉTAIT UN TECHNICIEN, C'ÉTAIT UN PROXENETE DEFONCÉ MAIS JE PLEURE PARCE QUE JE PRÉFÈRE LE CAFÉ.
@Lorien_Angmar: Le technicien qui Ă©tait restĂ© (le saint homme) vient Ă  ma rescousse en leur disant : "Bah c'est normal qu'elle soit choquĂ©e quand mĂȘme." Et le flic me dit : "Je comprends. En plus on le connaĂźt, ça faisait un moment qu'on cherchait Ă  l'arrĂȘter, mais on avait du mal Ă  le coincer."
@Lorien_Angmar: C'est pour ça qu'ils l'ont embarqué directement. Et là, on va faire une parenthÚse, mais si j'étais un proxénÚte, et que je m'étais fait coincer par hasard dans un moment de défonce parce qu'une connasse laisse sa porte ouverte, j'aurais eu le seum.
@Lorien_Angmar: Voilà. En vrai j'en rigole avec vous, mais pendant des mois j'ai eu peur de rentrer, et de retrouver le gars devant chez moi qui m'attendait pour se venger. C'est jamais arrivé, et maintenant osef j'ai déménagé.
@Lorien_Angmar: Tout ça pour vous dire que si lundi prochain, le technicien se pointe avec un pote, il a intĂ©rĂȘt Ă  me prĂ©senter un extrait de son casier judiciaire avant de rentrer chez moi. VoilĂ . C'Ă©tait l'histoire de ma vie.
Score : 4073 / 43347 commentaires
Plums: Ok, bon.. Peuple des boulets, vénérez-moi.
Plums: J'Ă©tais dans le RER pour rentrer Ă  Poissy.
Plums: On arrive Ă  La DĂ©fense, tout le monde descend, j'me dit que c'est normal, vu que y a tout le temps beaucoup de monde qui descend Ă  La DĂ©fense. Les portes se referment au bout d'environ une minute. Et lĂ  je vois sur le panneau sur le quai : "La DĂ©fense : terminus".
Plums: Juste aprĂšs, le rer repart dans l'autre sens..
Plums: Donc bon lĂ  je stresse un peu mais j'me dis que j'ai qu'Ă  m'arrĂȘter Ă  la station d'aprĂšs et puis ce sera bon.
Plums: Sauf qu'il a quittĂ© le quai, mais il s'est arrĂȘtĂ© 100m aprĂšs..
Plums: Donc : j'étais dans un rer, toute seule, pas sur le quai, j'avais aucune idée de quand est-ce qu'il allait repartir et les portes s'ouvraient pas : ambiance !
Plums: Bon là forcément, la stressée que je suis commence à courir d'un bout à l'autre du wagon pour voir si y a pas d'autres cons comme moi qui sont restés coincés. J'essaye d'ouvrir les portes qui venaient de se fermer. Rien.
Plums: Je décide d'appeler ma mÚre, j'essaye de lui expliquer, mais bon avec le stress et la voix qui chevrote ça prend du temps.
Plums: Au final, je dĂ©cide de tirer sur la sonnette d'alarme (3750€ d'amende quand mĂȘme) histoire que quelqu'un vienne me tirer de lĂ , et vite.
Plums: Au bout de 5 minutes toujours rien, et là ma mÚre me dit d'essayer d'ouvrir les portes du cÎté opposé.
Plums: Et là, miracle, ça s'ouvre ! o/
Kay: Du cÎté des rails ? o.o
Plums: Nan du cÎté du mur. Mais y avait un genre de mini quai avec des escaliers, une petite voie, puis des escaliers pour revenir sur le quai.
Plums: Mais bon j'me dis que si je sors, et que c'est à ce moment-là que le train décide de repartir, ben j'suis baisée.
Plums: Donc je reste dans le wagon, je sors juste la tĂȘte et, toujours au tĂ©lĂ©phone avec ma mĂšre, je crie comme une tarĂ©e "EXCUSEZ-MOUAAAAAAAA ! Y A QUELQU'UUUUUUUUUUUUN ?!". 4-5 fois au cas oĂč le mec soit sourd. Mais bon forcĂ©ment personne rĂ©pond, sinon c'pas drĂŽle.
Plums: Au final je me décide à sortir et à rusher jusqu'au quai, parce que bon, j'allais pas rester dans le train pendant 50 ans non plus. J'me suis jamais sentie aussi thug et aussi conne à la fois.
Plums: Bon, au final, j'arrive sur le quai, y a 2 mecs qui viennent vers moi donc je leur explique ce qu'il m'est arrivé, et là ils me disent que j'ai bloqué toute la voie. Les trains d'aprÚs étaient tous retardés, parce que j'avais déclenché l'alarme...
Plums: J'étais tellement mal omg, t'avais un quai bondé qui me regardait en mode "C'est elle ! C'est sa faute ! Brûlons-là !"
Plums: Pendant que je parlais y a un conducteur qui est arrivé dans la cabine du train que j'avais quitté mais comme il avait pas l'air de venir voir ce qu'il se passait ben je me suis cassée sur mon quai pour rentrer..
Plums: Conclusion, je suis plus un simple boulet, ça vous le saviez déjà, maintenant je suis un boulet de compétition capable de retarder une ligne entiÚre de rer A :3
Score : 2169 / 37121 commentaires