Favoris de nebouk

😅🔹 PĂ©rimĂ© du casque

Paul : Ah tiens, moment distrayant : j’ai retrouvĂ© un casque de chantier tout Ă  l’heure.
Paul : Tu savais qu’il y’avait une date de pĂ©remption sur ces trucs ?
Blinght : Ah bon ? Merde, du coup faut que je regarde ça pour mes équipes !
Paul : Enfin, une durĂ©e d’utilisation limitĂ©e et aprĂšs la protection n’est plus garantie.
Paul : Donc t’es plus couvert par les assurances et tout le bordel.
Blinght : Tu fais bien de me le dire, j’ai jamais fait gaffe. Du coup tu le jettes ?
Paul : Normalement oui.
Paul : Mais j’ai mis en place un jeu pour ĂȘtre sĂ»r que les gars surveillent les dates.
Paul : On n’en a pas beaucoup alors quand y’en a un de pĂ©rimĂ© (3-5 ans de vie) on me le ramĂšne et je lance le jeu

Blinght : Qui consiste en ?
Paul : Je mets en place le casque sur un support avec une masse à cÎté.
Paul : Je les oblige à mettre leur équipement de sécu (casque, lunettes, gants, chaussures...)
Paul : Comme ça ils vĂ©rifient en mĂȘme temps si y’a d’autres pĂ©remptions sur leur matos.
Paul : 1 coup par personne, celui qui casse le casque a le reste de sa journée libre.
Blinght : Ouai mais les mecs font ça au lieu de bosser ?
Paul : Uniquement pendant les temps de pause du matin. Si il est pas achevé, ca continue le lendemain !
Paul : Faut les voir, tous en demi-cercle autour du mec à qui c’est le tour.
Paul : C’est LE sujet de la semaine (oui, parce que je l’annonce une semaine avant).
Paul : J’ai mĂȘme un mec qui a dĂ©calĂ© ses congĂ©s pour participer (l’égo des bourrins).
Paul : En bon joueur, je frappe le premier (pour amorcer le truc et parce qu’aucune chance de one shot).
Blinght : Mais le truc il dégage en 3-4 coups, non ?
Paul : HĂ© non, justement c’est ça qui est cool !
Paul : Un casque finalement ça tient super bien. Le mini qu’on ait fait c’est 7 coups...
Paul : (mais franchement les 7 qui sont passĂ©s dessus c’était des Conan Les Barbares qui se sont gourĂ©s de siĂšcle, Ă©poque et carriĂšre).
Paul : Le maxi c’est un casque que personne a pĂ©tĂ© (y’en a un qui l’a rĂ©cupĂ©rĂ© et fait un trophĂ©e « plus rĂ©sistant que toute la boite ») !
Paul : Du coup les mecs ils inscrivent leurs noms et je fais la main innocente pour tirer l’ordre de passage.
Paul : Bon, c’est des vrais gamins qui se mesurent la bite et ça se charrie à mort.
Paul : Mais au final ça renforce la cohĂ©sion de groupe et y’a un sujet de discussion sympa !
Blinght : Et ton patron il accepte ça ?
Paul : Il est en 13e position de frappe

Score : 1996 / 17421 commentaires

đŸ€ŁđŸšȘđŸƒâ€â™‚ïž L'escape game qui vous Ă©chappe

@AdrienCorbeel: J'ai travaillé pendant un an comme Game master dans un escape room. Pendant 12 mois j'ai eu l'occasion de voir un bon nombre de choses improbables.
@AdrienCorbeel: Mais il y a une anecdote qui dépasse de loin toutes les autres.
@AdrienCorbeel: C'était il y a deux mois. On venait d'ouvrir une toute nouvelle salle, à l'ambiance un peu étrange. Quelques groupes l'avaient déjà testée, et mis à part certains soucis techniques, ça se passait plutÎt bien.
@AdrienCorbeel: On Ă©tait clairement pas prĂȘt pour ce qui allait arriver.
@AdrienCorbeel: Un groupe de 3 personnes est venu faire la salle en fin de journée. On les enferme et le jeu commence. Ils ne sont pas trÚs doués, du coup on leur donne pas mal d'indices (grùce à un talkie walkie!) pour les aider à résoudre les énigmes. Jusque là, rien d'anormal.
@AdrienCorbeel: Deux choses Ă  savoir sur la salle, qui auront une importance pour la suite :
@AdrienCorbeel: 1) l'escape room est intentionnellement en désordre lorsqu'ils rentrent à l'intérieur
@AdrienCorbeel: 2) pendant le jeu, ils trouvent une arme en plastique
@AdrienCorbeel: Ils arrivent malgré tout à avancer dans le jeu, et atteignent à la fin. Il y a 2 portes : l'une mÚne vers la sortie, et s'ouvre avec une clé. L'autre est fermée avec un cadenas, et mÚne vers une future extension de la salle (mais pour le moment c'est juste une salle de bricolage)
@AdrienCorbeel: Il ne leur reste plus qu'une minute. Pour gagner, ils n'ont qu'à fouiller un peu, trouver une clé et sortir de là. Sauf qu'ils ne la trouvent pas.
@AdrienCorbeel: Ce qu'ils ont entre les mains, à la place, c'est une clé qui leur a déjà servi, et qui normalement ne s'utilise qu'une fois

@AdrienCorbeel: ...et il se trouve que cette clé ouvre le cadenas de la salle de bricolage (ce qu'on ne savait pas évidemment)
@AdrienCorbeel: Donc le groupe ouvre la porte de cette salle qui est un peu sens dessus dessous : il y a des scies, des perceuses, de bouts de bois.
@AdrienCorbeel: Et ils sont persuadés qu'ils sont encore dans l'escape game. Forcément : la salle est en désordre, ce qui est cohérent avec le début du jeu.
@AdrienCorbeel: Ils se mettent donc à fouiller parmi tout ça. De notre cÎté, on ne voit pas trop ce qui passe : on a pas mal d'angles morts, et pas de caméra dans la salle de bricolage. Et pour ne rien arranger, on est occupé à surveiller les autres escape rooms.
@AdrienCorbeel: Ça pourrait trĂšs mal tourner : il y a plein de choses un peu dangereuses dans cette salle, des clous, du matĂ©riel de brico, etc...
@AdrienCorbeel: Mais l’improbable arrive : ils trouvent une clĂ©. Et cette clĂ© ouvre une autre porte.
@AdrienCorbeel: Qui mÚne sur la cour intérieure de l'escape game.
@AdrienCorbeel: Dehors.
@AdrienCorbeel: Le groupe arrive donc maintenant Ă  l'extĂ©rieur. Et ils sont toujours persuadĂ©s d'ĂȘtre dans l'escape game. Il y a mĂȘme un indice, liĂ© Ă  une autre salle dans cette cour, ce qui ne fait que renforcer leur conviction.
@AdrienCorbeel: Normalement, il n'y a pas moyen de sortir de cette cour intérieure. Il y a une porte qui donne sur la cour de l'immeuble d'à cÎté, mais elle est généralement fermée.
@AdrienCorbeel: Mais ce jour-là, forcément, forcément, elle était ouverte. Et ils continuent.
@AdrienCorbeel: Nous, de notre cÎté, on commence à s'inquiéter de ne pas le voir sortir et de ne pas les voir sur nos écrans de surveillance. Finalement, mon collÚgue va voir dans la salle, ne les trouve pas (en plus ils avaient fermé les portes derriÚre eux pour je ne sais quelle raison).
@AdrienCorbeel: Il revient vers moi paniqué.
@AdrienCorbeel: Lui : Je ne trouve plus les clients !
@AdrienCorbeel: Moi : Comment ça tu ne les trouves plus ?
@AdrienCorbeel: Ils sont donc dans la cour de l'immeuble d'Ă  cĂŽtĂ©, et aussi improbable cela soit-il, ils sont toujours persuadĂ©s d'ĂȘtre dans le jeu. Pour leur dĂ©fense, la cour ressemble vachement Ă  un escape game. Il y a mĂȘme une voiture avec la vitre brisĂ©e et les pneus crevĂ©s.
@AdrienCorbeel: Ca fait trÚs déco.
@AdrienCorbeel: Et donc l'aventure continue.
@AdrienCorbeel: Ils rentrent dans l'immeuble à cÎté. Qui n'appartient absolument pas à l'escape game.
@AdrienCorbeel: PersuadĂ©s qu'il ne leur reste plus beaucoup de temps (de fait), ils se dĂ©pĂȘchent et montent les escaliers.
@AdrienCorbeel: À ce moment, je n'ai pas tous les dĂ©tails lĂ , mais je sais en tout les cas qu'ils rentrent dans une piĂšce de l'immeuble (un lavoir peut-ĂȘtre ?) dans laquelle il y a plein de vĂȘtements. Ils les fouillent, mais ne trouvent rien dedans (pas de clĂ©s cette fois-ci).
@AdrienCorbeel: Ils sortent de la piùce, continuent à monter les escaliers, et se retrouvent nez à nez
 face à 2 mecs qui fument un joint.
@AdrienCorbeel: Les deux mecs flippent et se barrent en courant. Pourquoi ?
@AdrienCorbeel: Parce que devant eux se tiennent trois inconnus qui ont un FLINGUE en main.
@AdrienCorbeel: Ils avaient laissĂ© le talkie-walkie dans la salle. Mais le pistolet en plastique, ils l'avaient EVIDEMMENT pris avec eux (il n'est pas extrĂȘmement rĂ©aliste, mais aprĂšs avoir pris un peu de beuh, on ne fait pas forcĂ©ment attention Ă  ce genre de dĂ©tail j'imagine).
@AdrienCorbeel: Le franc tombe.
@AdrienCorbeel: Enfin.
@AdrienCorbeel: Ils rĂ©alisent que l'escape game n'a probablement pas engagĂ© deux gars pour fumer de la beuh devant eux. Et que 20€ par personne pour faire un escape room qui continue dans l'immeuble d'Ă  cĂŽtĂ©, c'est assez improbable.
@AdrienCorbeel: Ils rebroussent chemin, font la route en sens inverse et reviennent dans la salle oĂč on les trouve, Ă  notre grand soulagement.
@AdrienCorbeel: On devenait fous. Eux, par contre sont ravis et nous racontent tout. C'Ă©tait le meilleur escape room de leur vie.
@AdrienCorbeel: Moi Ă  ce moment lĂ  (et depuis) j'ai le cerveau en feu. Parce qu'il y a au moins 5 Ă©normes coĂŻncidences qui se sont suivi les unes aprĂšs pour que ça arrive. Parce que c'est tellement improbable que j'ai moi-mĂȘme du mal Ă  y croire.
@AdrienCorbeel: Et puis aussi, parce que ça aurait pu trÚs mal à tourner. Qu'est-ce qui se serait passé s'ils étaient rentrés dans l'appart de quelqu'un ? Et s'ils s'étaient retrouvés face à quelqu'un de violent ? Comment est-ce qu'on explique ça à la police ?
@AdrienCorbeel: (d'ailleurs ils sont revenus avec un mĂštre mesureur qu'ils avaient trouvĂ©s je ne sais oĂč dans l'immeuble d'Ă  cĂŽtĂ©, persuadĂ© que c’était un indice. Au vol !)
Score : 1646 / 27421 commentaires

Il voulait du thĂ© đŸ”đŸ˜Ź

@Lorien_Angmar: Je viens de prendre un rdv pour me faire installer la fibre. Ça me rappelle que la derniĂšre fois que j'ai reçu un technicien pour la fibre, il m'est arrivĂ©e une histoire qui rĂ©sume Ă  elle-seule l'inutilitĂ© de ma vie.
@Lorien_Angmar: J'avais 19 ans. J'étais jeune et belle (non), et heureuse d'avoir la fibre chez moi. J'accueille le technicien, je vous passe les détails, bref. Il part chercher un truc dans sa voiture. Je laisse la porte de l'appart grande ouverte pour qu'il puisse circuler comme il veut.
@Lorien_Angmar: Le mec revient, et lĂ  SURPRISE : il est pas tout seul. Un mec le suit, un grand black, qui enlĂšve ses chaussures avant d'entrer dans mon appart. Comme le technicien ne disait rien, je me suis dit que c'Ă©tait un collĂšgue Ă  lui et je le laisse rentrer.
@Lorien_Angmar: (Vous le sentez lĂ , que c'Ă©tait une gigantesque erreur ?)
@Lorien_Angmar: Le technicien repart dans ma chambre faire son installation, et son collĂšgue chelou restait dans le couloir Ă  me regarder. Sans rien dire. Du coup je disais rien non plus. Mais je commençais Ă  me demander pourquoi y'avait besoin d'ĂȘtre deux pour rien foutre.
@Lorien_Angmar: Et lĂ , le mec parle enfin. D'une voix toute douce, il me lĂąche : "Tu pourrais me faire un thĂ© ? Il me faut du thĂ© lĂ ." Il avait l'air totalement dĂ©foncĂ©. Je bloque un peu, et il me lĂąche : "Ou une pipe hein, si c'est possible." Moi: DU THÉ C'EST BIEN DU THÉ JE VAIS FAIRE DU THÉ.
@Lorien_Angmar: Donc là, je pars faire chauffer une casserole pour le thé, avec des yeux encore plus méfiants que Pouletto. Me demandez pas pourquoi je l'ai fait, j'étais démunie. Y'avait Bob Marley pieds nus dans mon couloir qui voulait du thé, alors j'ai fait du thé.
@Lorien_Angmar: ET LÀ MEILLEUR MOMENT DE MA VIE. Le technicien sort de ma chambre en me disant : "J'ai bientĂŽt fini". Il voit le gars chelou assis dans ma cuisine avec son thĂ©, mon air paniquĂ©, il me prend Ă  part, et il me dit : "Mais il est Ă©trange votre ami, vous avez besoin d'aide ?"
@Lorien_Angmar: COMMENT ÇA "MON" AMI ?! (Je suis en train de rigoler nerveusement en l'Ă©crivant mais Ă  ce moment lĂ  je rigolais pas du tout)
@Lorien_Angmar: Et je lui fais : "Mais... Je croyais qu'il Ă©tait avec vous". Le technicien me dit non, et lĂ  on se retourne tous les deux vers le gars en mode : "Si il est pas Ă  vous ni Ă  moi, QUE FAIT CET HOMME DANS CETTE CUISINE ?"
@Lorien_Angmar: Le technicien me dit : "Bon je vais appeler la police dans le salon, et vous allez lui parler en attendant, pour pas qu'il réagisse mal." Je prends mes balls à deux main, j'y vais, il était toujours en détente totale avec son thé. Je lui demande ce qu'il fait là.
@Lorien_Angmar: Le gars m'explique en environ 5min vu le niveau de défonce : "Bah j'ai frappé à toutes les portes, mais personne voulait m'ouvrir, et puis j'ai vu votre porte ouverte et vous m'avez laissé rentrer." J'étais donc tombé sur Boucle d'or, version creepy.
@Lorien_Angmar: Sachez que le meilleur moment est Ă  venir. Je lui demande ce qu'il fait dans le quartier, et il me dit en toute dĂ©contraction : "Je traĂźne autour des universitĂ©s, pour vendre ma came, c'est hyper rentable. Des fois je trouve mĂȘme des filles qui font le job"
@Lorien_Angmar: Les filles qui font le job : "des meufs qu'il fait prostituer." Avec le technicien qui m'avait rejoint aprĂšs son appel, on Ă©tait lĂ  : "Ah oui, intĂ©ressant". Y'A UN GARS QUI RENTRE CHEZ MOI ET C'EST LE DODO LA SAUMURE DU QUARTIER VERSION DÉFONCÉ. C'est ça, ma vie.
@Lorien_Angmar: Et lĂ , les flics rappellent mon technicien, ils sont en bas de mon immeuble. Le technicien me fait un signe de tĂȘte, je comprends. Je dis au gars : "Venez on descend, on va vous raccompagner, vous avez l'air fatiguĂ©." Le gars remet ses chaussures et nous suit. NORMAL. DÉTENTE.
@Lorien_Angmar: J'arrive en bas, les flics nous attendent, je sors en courant et je hurle : "IL EST DANS LE HALL, FAITES UN TRUC, ARRETEZ LE, C'EST UN MALADE" Le self-control, c'est moi. Et lĂ , je me mets Ă  pleurer, pour couronner le tout.
@Lorien_Angmar: Les flics vont voir le gars, le technicien leur explique la situation, ils l'embarquent sans poser de questions (vous allez comprendre aprĂšs, c'est magique). Et les flics commencent Ă  m'interroger. Enfin ils essayent, les pauvres.
@Lorien_Angmar: Je pleurais toutes les larmes de mon corps, impossible de m'arrĂȘter. Les flics Ă©taient inquiets : "Il vous a agressĂ©e ? ViolĂ©e ? Il vous a demandĂ© de faire des choses ?" Moi : DU THÉ ! *pleure de plus belle*
@Lorien_Angmar: Et lĂ , un flic me dit cette phrase magique : "Vous pleurez parce qu'il vous a demandĂ© de faire du thĂ© ?" BAH OUI CONNARD, Y'A UN INCONNU QUI RENTRE CHEZ MOI, JE PENSAIS QUE C'ÉTAIT UN TECHNICIEN, C'ÉTAIT UN PROXENETE DEFONCÉ MAIS JE PLEURE PARCE QUE JE PRÉFÈRE LE CAFÉ.
@Lorien_Angmar: Le technicien qui Ă©tait restĂ© (le saint homme) vient Ă  ma rescousse en leur disant : "Bah c'est normal qu'elle soit choquĂ©e quand mĂȘme." Et le flic me dit : "Je comprends. En plus on le connaĂźt, ça faisait un moment qu'on cherchait Ă  l'arrĂȘter, mais on avait du mal Ă  le coincer."
@Lorien_Angmar: C'est pour ça qu'ils l'ont embarqué directement. Et là, on va faire une parenthÚse, mais si j'étais un proxénÚte, et que je m'étais fait coincer par hasard dans un moment de défonce parce qu'une connasse laisse sa porte ouverte, j'aurais eu le seum.
@Lorien_Angmar: Voilà. En vrai j'en rigole avec vous, mais pendant des mois j'ai eu peur de rentrer, et de retrouver le gars devant chez moi qui m'attendait pour se venger. C'est jamais arrivé, et maintenant osef j'ai déménagé.
@Lorien_Angmar: Tout ça pour vous dire que si lundi prochain, le technicien se pointe avec un pote, il a intĂ©rĂȘt Ă  me prĂ©senter un extrait de son casier judiciaire avant de rentrer chez moi. VoilĂ . C'Ă©tait l'histoire de ma vie.
Score : 3772 / 28045 commentaires
Sethy: Bon je vais vous expliquer le délire de nos chefs scouts
Sethy: Le délire de nos chefs scout
Awagi: Ah voui
Sethy: Alors pour commencer
Sethy: Vu qu'ils savaient qu'il ferait moche, ils nous ont trouvé une salle (en gros une pitite maison dans le jardin une grande)
Sethy: Mais genre le jardin le plus flippant du monde quand il fait nuit
Awagi: y a des loups ?
Sethy: Et la salle oĂč on Ă©tait ça envoyait du pĂątĂ© aussi
Sethy: La salle absolument pas isolĂ©e et avec un Ă©tage oĂč on n'avait pas le droit d'aller
Sethy: Donc on s'occupait pendant la soirée on faisait un jeu sympatoche
Sethy: Et lĂ  t'as les grincements
Sethy: Mais les grincements de films d'horreur
Awagi: xD
Sethy: Donc on se tait et on Ă©coute
Sethy: Parce que
Sethy: GROSSE PRECISION
Sethy: CMB
Sethy: pardon
Awagi: ...
Sethy: Nos chefs se sont dit
Sethy: #yoloswagg on va les laisser se démerder ce WE
Sethy: En gros ils nous ont posé à la salle et nous ont dit : allez salut !
Sethy: Donc on n'Ă©tait que des jeunes de 14 Ă  16 ans
Awagi: I love it
Sethy: Résultat va calmer des filles terrifiées
Sethy: En vrai
Awagi: Mais vraiment ? xD
Sethy: Chuck Norris a abandonné
Sethy: Je déconne pas
Sethy: AprĂšs les grincements t'as plus aucun bruit
Sethy: Et lĂ  t'as tous les plombs qui pĂštent
Sethy: Et cette maison
Sethy: Sans lumiĂšre elle est vraiment terrifiante
Awagi: xD
Sethy: Et t'as les grincements qui reprennent en plus
Sethy: Et on entend clairement des bruits de pas
Awagi: Mais mec c'est n'imp tes sorties scout
Sethy: Alors la gros coup de flippe
Sethy: Les filles gueulent la totale
Awagi: xD
Danzay: x)
Sethy: Y'a quelques mecs qui montent Ă  l'Ă©tage allez voir
Sethy: Mais l'Ă©tage
Awagi: Mais vous aviez pas le droit ?
Sethy: Genre poussiéreux comme il faut
Sethy: Avec plein de meubles recouvert de draps
Sethy: Si mais fallait qu'on aille voir quand mĂȘme
Sethy: Donc y'a mon pote qui avance un tout petit peu et qui voit un début de couloir
Sethy: Donc toujours dans le noir il passe la tĂȘte avec la vieille lumiĂšre de merde de son portable
Sethy: ET LA
Sethy: T'AS LE PUTAIN DE COULOIR DE DEUX KILOMETRES AVEC PLEIN DE PORTES FERMEES ET UNE SEULE ENTROUVERTE
Awagi: hum
Sethy: GENRE "CA" LE FILM AURAIT DU ETRE TOURNÉ ICI
Sethy: RĂ©sultat on a check toutes les chambres de la maniere la plus viril qui soit
Awagi: Du coup il y avait un zombie ?
Sethy: On a sautillé jusqu'à chaque porte et ouvert d'un coup regardez vite fait et passez a la suivante
Sethy: A chaque porte risque de crise cardiaque important
Sethy: Et quand on arrive Ă  la derniĂšre porte t'as les filles en bas qui hurlent
Sethy: Donc on redescend
Sethy: T'avais un scout qu'avait rallumé le disjoncteur
Sethy: Et la tout re-saute
Sethy: Re-gros coup de flippe
Awagi: A cause de la pluie ptet
Awagi: Ca m'arrive chez moi
Sethy: Donc on va voir le disjoncteur qu'Ă©tait derriĂšre une porte en bois dans un garage
Sethy: Et lĂ 
Sethy: T'as un de nos chefs avec le grand manteau et tout qui enfonce la porte du garage d'un coup de pied en gueulant
Sethy: Le traumatisme
Sethy: Bon on l'a reconnu et on l'a amené dans la salle principale avec tout le monde
Sethy: On remet la lumiĂšre et tout
Sethy: Et lĂ  t'as les pas en haut qui recommencent
Sethy: Alors on fait un sprint en haut pour choper l'autre avant qu'il se planque
Sethy: Et t'a toutes les lumiĂšres du couloir qui clignote
Sethy: Et on entend celui qu'on poursuivait descendre un escalier alors on trace pour redescendre
Sethy: Et lĂ  t'avais une fille qu'avait cru voir quelqu'un dehors donc elle colle son visage Ă  la vitre
Sethy: Elle ouvre un tout pitit peu la porte
Sethy: Et t'as notre autre chef
Sethy: Qui arrive en beuglant
Sethy: Qui enfonce aussi la porte
Sethy: Et qu'envoie voler la pauvre fille par terre aussi
Awagi: xDDDD
Sethy: Donc maintenant qu'on avait les deux
Sethy: On leur a demandé si ils étaient que deux
Awagi: Ils s'étaient pas barrés ?
Sethy: Na
Sethy: A la base ils venaient voir comment on se débrouillait en autonomie
Awagi: Mdr
Sethy: Ils nous disent avec un grand sourire
Sethy: "OUIIIIIIIIII"
Awagi: Ils vous ont fait peur sans le vouloir ?
Sethy: All planned
Sethy: C'est des connards
Sethy: Et on commence à bouffer l'apéro avec eux
Awagi: Du coup vous les avez incinérés ?
Sethy: Oui un apéro a 11h30
Sethy: On s'assoit et tout
Sethy: ET LA
Sethy: (CAPSLOCK NEED)
Sethy: T'AS ENCORE
Sethy: LES LUMIÈRES QUI PETENT
Awagi: x)
Sethy: ET 2 PUTAIN DE SECONDES APRES
Sethy: T'AS UN TROAAAASIEME CHEF QUI ENTRE PAR LA PORTE EN BEUGLANT AVEC UNE CAGOULE
Sethy: ET UNE TRONCONNEUSE MOTHERFUCKER
Awagi: xDD
Awagi: Mais c'est des malades
Awagi: xD
Sethy: ComplĂštement
Sethy: Ils s'Ă©taient dit en venant "tiens si on leur faisait un peu peur"
Sethy: Et dans le jardin de la proprio ils ont vu la tronçonneuse
Sethy: On a eu une nuit assez
Sethy: Dure
Score : 3087 / 46151 commentaires
<Foufoune> Mec, sans déconner, j'suis un putain de survivant. J'en ai marre.
<Ekill> Gné ?
<Foufoune> Ma légendaire malchance a encore frappé.
<Ekill> Ah ? Vas-y, fais-moi rĂȘver.
<Foufoune> J'étais en ville, je marchais pour aller prendre mon bus et j'passe comme d'hab par la petite ruelle avec le pub que je t'ai montré l'autre jour.
<Ekill> Ouais
<Foufoune> Donc je marche pĂ©pĂšre, la tĂȘte dans la lune, bref comme d'hab quoi. Sauf que cette fois, un Ă©lĂ©ment a changĂ© : un gars du pub faisait le mĂ©nage.
<Foufoune> Ce qu'il faut savoir préalablement, c'est comme hier c'était le déluge, bah la toile qui est constamment ouverte à fond s'était repliée sous le poids de l'eau, et formait donc une énorme baignoire juste au-dessus de la terrasse.
<Ekill> Haha j'te sens bien sur ce coup xD
<Foufoune> (va chier). Donc moi j'avance vers le pub, et j'avais pas vu que le gars avait posé par terre une petite bassine avec de l'eau savonneuse pour faire son bordel là. Et là que tout a commencé...
<Foufoune> Tu vois, un mec normal aurait vu la bassine et l'aurait contournée. Un mec maladroit l'aurait renversée et s'en serait foutu partout... Bah moi je suis ni l'un l'autre. Moi j'ai mis le pied dedans comme un con. Et ce qui est fort, c'est que mon pied faisait EXACTEMENT la taille de cette connerie de bassine. Du coup, il est resté coincé dedans.
<Ekill> Epic ! XD
<Foufoune> Et moi tu vois, tĂȘte en l'air, je m'en Ă©tais mĂȘme pas rendu compte. Du coup je continue, et en levant mon pied je m'aperçois de la chose. Du coup je secoue mon pied pour dĂ©crocher la bassine... Mauvaise idĂ©e #1 : j'ai foutu de l'eau partout sur mon jean et par terre, et rĂ©sultat, vu comme je dansais la samba pour essayer d'enlever cette merde, bah Ă©videmment je glisse.
<Foufoune> Donc là je te laisse imaginer la scÚne : j'ai de l'eau et du savon partout autour de moi et sur moi, j'ai les 4 fers en l'air, et j'ai mon pied coincé dans une bassine.
<Ekill> MDR
<Foufoune> Là tu vois, j'ai eu un réflexe parfaitement normal : chercher de quoi me raccrocher. Et miracle, je vois une petite cordelette blanche à portée de main. Donc comme il pouvait rien m'arriver de pire, autant essayer de sauver l'honneur. Et tu sais quoi ?
<Ekill> Mauvaise idée #2 ? :D
<Foufoune> Exactement. J'ai appris quelques secondes plus tard que cette petite cordelette était en fait un systÚme de sécurité révolutionnaire, qui permet d'enrouler instantanément la toile de tente pour la débarrasser d'éventuels encombrements qu'elle aurait sur elle...
<Ekill> Nan... Me dis pas ça...
<Foufoune> Si. Tu vois, j'étais sûr qu'il pouvait rien m'arriver de pire... Et pourtant ce fût le cas.
<Foufoune> Donc je me suis accroché à cette cordelette, et là, la toile s'est rangée en une seconde. Donc je récapitule : eau, savon, pied dans la bassine, en train d'me casser la gueule de façon magistrale, et la main accrochée à une cordelette. Et bah pour couronner le tout, je me suis retrouvé dans cette situation avec EN PLUS une énooooorme goutte d'eau au-dessus de la tronche, et rien pour la retenir ! :D
<Ekill> OMG X'D
<Foufoune> Mais c'est pas tout...
<Ekill> ?
<Foufoune> Tu vois, j'me suis pris ça dans la gueule, j'étais par terre, inondé, savonneux, et avec cette PUT... de bassine encore coincée sur mon pied. Et là, y a le serveur (qui faisait le ménage) qui sort du pub, les larmes aux yeux tellement il riait. Et ce con, au lieu de venir m'aider et me demander si je vais bien, il s'approche, me sert la main, et me dis :
<Foufoune> "Oh la la, sincĂšrement, c'est la plus belle performance que j'ai jamais vue !"
<Ekill> Sérieux, t'es mon héros x"D
Score : 13614 / 88432 commentaires