#16237

Commentaires

Ajouter un commentaire

FaZe_GoGoL
Accrochez vous c'est long mais ca vaut le coup xD :

Je bande trop dans ma culotte
Je sors mon vit qui décalotte
Son champignon.
Être à midi, seul dans ma chambre,
En tête à tête avec son membre,
C’est du guignon !

Mon jacquemart me bat le ventre ;
Dans quelque chose il faut que j’entre,
Cul, bouche ou con.
Mais je ne vois pas ma voisine
Lançant son œillade assassine
De son balcon.

En vain Coco dresse sa huppe :
Dans la maison pas une jupe,
Pas un bonnet.
La pine au poing, pose équivoque,
À défaut de con, je t’invoque,
Veuve Poignet.

Grande Vénus masturbatrice,
Solitaire consolatrice
Des amoureux,
Puisque je manque de maîtresse
Accorde au moins à ma détresse
Tes plaisirs creux.

Prête-moi cette main adroite
Qui sait, d’une caresse étroite,
Saisir l’engin,
Et fait jouer la pompe à sperme
Entre ses doigts qu’elle referme
Comme un vagin.

Enseigne-moi, j’y suis novice,
Ce jeu que Tissot nomme vice,
Ce jeu caché
Que Cupidon enfant pratique,
Épointant sa flèche érotique
Loin de Psyché.

Les pieds appuyés au chambanle,
Lentement d’abord je me branle,
Et puis presto :
Je développe mon extase,
Ponçant mon pilier de la base
Au chapiteau.

Mais la Chimère ouvre la porte.
Une femme entre, à gorge forte,
À reins puissants,
Qui retroussant chemise et cotte
Met sous mon nez sa grosse motte
Aux crins frisants ;

Puis souriante se retourne,
Et ne sachant par où j’enfourne
M’offre son cu.
Rubens, il faut que tu confesses
Par la ronde ampleur de ces fesses
Ton air vaincu !

Mais je l’empoigne par les hanches,
Et j’écarte ses cuisses blanches
De mon genou ;
Déjà ma pine triomphante
De l’abricot forçant la fente
Y fait son trou.

Serrant le cul, haussant la croupe,
Les pieds en l’air comme en un groupe
De Clodion,
Elle absorbe toute ma pine
Et retrouve de Messaline
Le tordion.

Un flot de liqueur prostatique,
Du temple mouillant le portique,
Écume au bord ;
Sous le choc du vit qui la pousse
Elle crie à chaque secousse :
Oh ! va plus fort.

Les yeux noyés, de plaisir pâle,
Jusqu’à la garde elle s’empale,
Comme autrefois
Du dieu Priape au fond d’un antre
Les filles s’enfonçaient au ventre
L’outil de bois.

Je la transperce d’outre en outre.
Le spasme arrive : un jet de foutre,
Un jet brûlant,
Parcourt mon dard comme une lave,
Jaillit, retombe, et de sa bave
Poisse mon gland.

Quand j’ai bien égoutté mon tube,
Je vois s’envoler le succube
Aux beaux seins nus,
Je deviens flasque, je débande,
Et je regrette mon offrande,
Fausse Vénus.

Sur mes doigts en nappe s’épanche,
Déjà froide, la liqueur blanche ;
Tout est fini,
Et j’offre pour ton microscope
Le résultat de ma syncope,
Spallanzani !
Khal_Prego
Sol Do Mi... laaaaaa ! Un préliminaire forcé pour se mettre dans le ton.
The_Dawg
Techniquement, a la fin de son poème, il l'a fait craquer...
Vaexgeal
Tu me parais trop sage Pour un joli garçon. Et ton oiseau en cage Doit rêver d’évasion. Je crois bien qu’il demande Un peu de liberté. Mais, mon colon, tu bandes ! Tu es tout excité !

Approche un peu ta bête. Approche doucement. Dégrafe ta braguette Pour libérer l’enfant. C’est un très bel organe, Qui cherche à s’échapper. Pour saluer la dame, Et se faire caresser.

Maint’nant qu’il est à l’air, Va falloir t’en servir. Me l’carrer dans l’derrière Ou m’bourer la tirelire. Tu fais comme tu préfères Mais prends ta décision. Moi, j’n ai pas qu’ça à faire. J’dois garder mes moutons
Lorken
Ça me fait penser à une superbe phrase d'accroche à dire face à un beau coucher de soleil :
Ce soleil mourant, éclaboussant la voûte azurée de ses derniers rayons vacillants me font penser à ton visage épanoui après une belle faciale...
elrobinho
Marjorine, 2 qui la tiennent, 3 qui la....bah quoi ?
Kiluxerion
Pour un poète, écrire "vertuE", c'est moche..
Nato
Devinez quelle quote :P

J'ai envie de le faire avec toi,
De te sentir près de moi,

Qu'à deux, on fasse le même effort
Que nos cœurs battent de plus en plus fort

Que notre odeur soit mélangée
Le temps d'une course effrénée

Sur un rythme qui ne seras qu'à nous
Qu'on reste collés
Et qu'on aille jusqu'au bout
Sans jamais s'arrêter

Ça te dit, un jogging?
Vault-Boy
Dans un autre registre, à afficher dans vos chiotes :


Le petit endroit

Vous qui venez ici dans une humble posture,

Débarrasser vos flancs d’un importun fardeau,

Veuillez, quand vous aurez soulagé la nature

Et déposé dans l’urne un modeste cadeau,

Épancher dans l’amphore un courant d’onde pure,

Puis, sur l’autel fumant, placer pour chapiteau

Le couvercle arrondi dont l’auguste jointure

Aux parfums indiscrets doit servir de tombeau.
dtpebkac
nombre de pieds par vers = totalement farfelu (7/8/9/11/4/8)
oh = ô
git = gît
vertue = vertu
étendue = rime féminine (donc ne rime ni avec "vertu" ni avec "cul")
_____________________________________________________________________

Donc, plutôt ce qui suit.

_____________________________________________________________________

Partir, pour mieux y revenir


Ô qu'elle est douce, l'ingénue !
A tâtons sous cette culotte,
Mes doigts cherchent sans retenue
A glisser sous la fraîche motte
Qui sera bientôt toute nue !
Alors sans plus d'autre calotte
Entre ses deux hanches menues,
Pour qu'elle ne soit plus trop sotte
Dès cette seconde venue,
Je glisse dans cette pâlotte
Ma bête, qui est revenue.
Zearta
C'était salement romantique.
goa44
"ma bite est morte" RIP BiGBoB's dick
Alexski
Madame est servie...
Interfector
Quand tu joues avec les mots t'es un poete, lui c'est plutot un pouet pouet.
Daefaer
Je pense qu'il y a une expression / citation consacrée pour cette situation :
"Amis de la poésie, bonsoir."

Certes les poètes maîtrises l'érotisme, mais ils font souvent preuve de plus de finesse quand même. Quoi que je ne connais le diamètre de l'outil de BiGBoB.

Amis des blagues élaborées, bonsoir.

*va se cacher*
Destal
Les trois petits points c'est pour jouer au pendu ? Je propose un "o", un "u", et un "i".
Khanos
Si l'on parle de ce genre poème, on se doit de présenter celui qui suit.
Il est de Verlaine et Rimbaud, et étrangement ce n'est pas le genre de poème qu'on voit en cours.

Sonnet du Trou du Cul


Obscur et froncé comme un œillet violet
Il respire, humblement tapi parmi la mousse
Humide encor d’amour qui suit la fuite douce
Des Fesses blanches jusqu’au cœur de son ourlet.

Des filaments pareils à des larmes de lait
Ont pleuré, sous le vent cruel qui les repousse,
À travers de petits caillots de marne rousse
Pour s’aller perdre où la pente les appelait.

Mon Rêve s’aboucha souvent à sa ventouse ;
Mon âme, du coït matériel jalouse,
En fit son larmier fauve et son nid de sanglots.

C’est l’olive pâmée, et la flûte caline ;
C’est le tube où descend la céleste praline :
Chanaan féminin dans les moiteurs enclos !
Double-You
Y a pas à dire, c'est beau
souf
La plus belle poésie est tout de même issue de Caméra Café :

"Nancy
Ma rose, ma merveille
Fantôme de mes nuits
Tu hantes mon sommeil

Le matin, dans mes draps souillés
Parce que de toi j'ai trop rêvé
Je ne peux m'empêcher de penser
Que c'est dommage de gâcher
Autant t'en faire profiter"
Pépit0
Marjorine oublie que les poètes sont maître en l'art de l'érotisme. Elle devrait lire plus de poème elle s'en rendrait compte.

Bob ne fait que dire explicitement ce que les poètes disent implicitement.

Voilà c'était tout pour moi. Bonne nuit.
Prunelle411
C'est une licence poétique !
Exao
BiGBoB ce poète ...
Brond_holmes
Les roses sont rouges.
Les violettes sont bleues.
Tu es moche.

- Arthur Grimpe-Haut
FoxZak
C'est de la poésie niveau MC-Circulaire ça!
Aigidos
Un pouet, c'est un poulet sans ailes.
OBSIDNK
Ces deux derniers ...vers... Sont tellement beaux, en harmonie avec les précédents et extrêmement clairs :D
kakya
je pourrais résumer se poème en deux mots. mais mon commentaire se ferait supprimer
Maarkan
On a retrouvé le poëte de la #8427.
Shokwayve
Qui vit dans un ananas sous la mer ? BigBob carré !
Sha-ka
Ptain, quel ppète !

Ajouter un commentaire

  • Vous n'avez le droit qu'à un seul commentaire par quote
  • L'espace commentaire n'est pas un espace de discussion. Merci de réagir à la quote et uniquement à la quote
  • On ne donne pas son avis sur la quote. Les boutons (+) et (-) sont là pour ça
  • Pas de "c'est un fake", "déjà vu", "first", "preum's" ou autres mauvaises habitudes
  • Merci d'écrire dans un français correct : SMS, kikoo lol, :noel: seront sanctionnés
  • Les incitations au piratage, la pornographie, le racisme et toute forme d'insulte sont interdits
  • Sinon.