Favoris de PointGodwin

Moriarty: Une histoire vraie, made in SNCF.
Moriarty: "Bon les collègues (et les autres) la fameuse histoire incroyable du composteur de billet, c'est à moi que c'est arrivé! pour ceux qui sont au courant. Je résume :
Moriarty: Je suis à l'accueil sur Paris Nord, un client, côté banlieue, la quarantaine:
Moriarty: - Monsieur, le composteur à "avalé" mon billet de TGV pour Lille, on m'a dit de le composter dans les valideurs Jaunes.
Moriarty: - Comment ça? Ca n'avale pas les billets .
Moriarty: - blablabla arretez de me prendre pour un idiot si je vous le dis...
Moriarty: - On va aller voir ensemble Monsieur!
Moriarty: .......on marche, on marche " blablabla inadmissible blabla SNCF je suis en retard " ....
Moriarty: .......Et là le mec s'arrête devant .....une boite aux lettres de la POSTE......
Moriarty: moi avec des yeux comme ça ôÔ....(elle est où la caméra cachée?)...
Moriarty: - "Monsieur c'est une boite aux lettres!"
Moriarty: - Le client: "Pourtant je comprends pas je l'ai pas validé dans "Paris/Ile de France" mais dans "Autres départements" puisque je vais à Lille .
Moriarty: .... Regros yeux ôÔ
Moriarty: - Moi: "C'est une boite au lettres de la poste Monsieur!"
Moriarty: - Client: "Oui bah c'est pas écrit dessus, qui va me rembourser mon billet maintenant, vous être vraiment cons à la SNCF"
Moriarty: ...... et je me fais engueuler parce que j'ai pas la clé pour ouvrir la boite aux lettres pour recupérer son billet.......NEXT! Dès qu'on croit avoir vu le pire des pires! Y en a toujours un pour faire encore mieux!"
Score : 8790 / 59229 commentaires
<Dehell> Il y a des choses qui, de quelques manières que ce soit, ne trouvent pas d’explication. Le goût du fromage à raclette, par exemple, couplé à une pomme de terre enroulée d’une tranche de saucisson, c’est fichtrement bon. Sur ce point, je pense que personne ne devrait me contredire. Pourquoi, alors, pourquoi doit-on manger des raclettes uniquement en période de fêtes ? Pourquoi diable les raclettes ont généralement lieu soit en montagne, soit en Décembre ? Quels ont été les évènements parvenus sur Terre ou dans l’Univers qui font que lorsqu’une bouche sage propose une raclette, il y ai entre 80 et 97% de chances qu’on lui réponde « Oh, c’est pas vraiment le moment ». Il y aurait donc un point du continuum espace-temps, une fracture sur la ligne temporelle plus propice à la dégustation de raclettes. Comment le connaissons-nous ? Par convention ? Il y aurait eu, à un moment donné dans un temps lointain, des types en blouse blanche avec les cheveux ébouriffés et de grosses lunettes, résolvant de complexes équations dont le but était, à terme, de définir à quel moment la raclette est-elle plus profitable ? Ou sommes-nous naturellement conditionnés à n’apprécier pleinement ce met magnifique qu’est la raclette ? Avons-nous, profondément encré dans notre corps, une réticence à manger de la raclette hors de la période des fêtes, une sorte d’instinct de survie ? Si tel était le cas, il en découlerait une affirmation, paraissant au premier abord aussi stupide qu’effrayante : manger une raclette à n’importe quel moment peut avoir des effets non estimés voire dangereux.
* Dehell est totalement sobre
Score : 8558 / 166237 commentaires
<pomme> Ah putain de merde
<pomme> ces temps ci il doit y avoir une puissance superieure qui tient à ce que je me suicide
<manie-tout> raconte moi mon enfant
<manie-tout> encore un probleme avec la truie de ta classe?
<pomme> non mais ecoute
<pomme> la derniere fois, pour un devoir, je devais travailler au pastel sur un sujet (distribués dans la classe au hasard)
<pomme> je tombe sur "les couleurs de l'hiver"
<pomme> pendant une semaine, j'ai cherché mon pastel bleu, INTROUVABLE. genre j'ai cherché absolument partout, et au final j'ai du me débrouiller sans, puisque bien sur, la papeterie n'est ouverte que pendant mes heures de cours.
<pomme> ensuite, je devais preparer pour un partiel un truc en relief mais quand même assez plat, genre tu prends une feuille et tu fais ta merde à la colle tu vois
<pomme> impossible de trouver ma colle liquide, impossible d'en acheter vu que c'etait la veille au soir de mon épreuve; bref j'ai du me demerder à la peinture, en galerant deux heures pour que ce soit épais.
<pomme> là, j'arrive, je cherche un crayon. je cherche partout, blabla, puis je vois sur la table, en plein milieu, une trousse/pochette ou je mettais mon materiel en premiere année. Bien sur pas de crayon, mais ! la colle.
<pomme> je me calme, je me dis que c'est pas grave, je retourne travailler
<pomme> et là, posé juste devant mon ordinateur, tout beau tout pimpant
<pomme> MON PUTAIN DE PASTEL BLEU! je te jure, on s'y était mis à deux, on avait retourné le bureau dans tous les sens, il y etait pas avant
<manie-tout> ahah, ca me fait penser à Maria qui avait trouvé sa carte bleue dans son frigo juste apres avoir fait opposition
<pomme> ... c'était moi..
Score : 7054 / 67114 commentaires