Favoris de Herman Todd

Momo : HAHAHAHAHAHAHA j'en ai marre de réviser
Jay : HAHAHAHAHAHAHA comme je te comprends ._.
Momo : Il faudrait qu'on mette au point un système comme dans la pub de Coca pendant les concours blancs, genre les hélicos du FBI viennent nous chercher en pétant toutes les vitres et en soulevant les jupes des filles, sauf qu'on remplacerait les hélicos par des licornes.
Momo : Et popopo, tranquillou pepperoni on s'évade. Like a boss. T'en dis quoi ?
Jay : Non mais y'a de l'idée franchement, ça se tente, je te laisse rassembler une armée de licornes pour lundi si tu veux, au pire, nein ?
Momo : je vais voir s'il m'en reste en stock, je sais qu'elles étaient parties au Groenland pour l'automne, mais je vais envoyer mes sirènes fantasmagoriques les chercher. Je te laisse te débrouiller avec les effets spéciaux ? Genre bons gros ventilos pour soulever les jupes des filles, mais assez puissants pour arracher tous leurs vêtements au cas où elles aient pas de jupe.
Momo : Faut pas lésiner sur les effets quoi.
Jay : Ouais je vais voir ce que je peux faire, à la base je pensais à des pales d'hélicoptères pour ajouter un peu plus à notre crédit de swag en plus de la force du vent qui devrait nous permettre d'arracher à peu près ce qu'on veut. Mais j'approuve cette idée par ailleurs.
Momo : on rajoute des pales d'hélico aux licornes ? J'approuve ce swag, c'est une pure idée. Il nous faudrait aussi une musique badass à lancer à pleine brouette histoire de rendre le tableau parfait !
Jay : Je pensais à Ride of the Valkyries de Wagner mais c'est un peu cliché, ça a déjà été fait... Je pense qu'on peut trouver mieux, genre du Patrick Sébastien quoi. Par exemple. Au hasard.
Momo : Va pour Patrick Sébastien.
Momo : Merci Jay, je peux retourner à ma philo le cœur léger :)
Score : 2016 / 68728 commentaires
Messie10 : Salut tout le monde, j'ai un ptit problème à vous faire part
Messie10 : Je suis en cité u et il ya une voisine qui m'intéresse beaucoup, mais je sais pas comment l'aborder...
Messie10 : Je suis coincé...
Susje : Bah, engage la conversation, cherche à maintenir le contact ;)
Mot-lière : "Bonjour, tu t'appelle comment ?... Ah, c'est un joli nom, MOI C4EST Bidule, je suis dans la chambre 307 ?... Et sinon, tu es dans quel UFR ?..." ;)
Susje : Un peu trop direct non ?
Niktoit : Tu lui di quel es mignone
Mot-lière : Beuh non ;)
Mot-lière : Mouais, ça par contre ça peut moins marcher !
Niktoit : g pécho plein de fois comme ça !
Susje : Euh...
Neige-Blanche : Comment aborder les gens en général ... J'ai l'impression que c'est le pb de bcp de monde.
Neige-Blanche : Moi je suis une ancienne timide.
Neige-Blanche : J'étais la timide qui ne parle pas, qui n'a rien à dire, qui N'OSE PAS.
Neige-Blanche : Ensuite j'ai un peu travaillé dans des boutiques entant que vendeuse, j'ai été hôtesse d'accueil.
Neige-Blanche : + 1000 pour le décoinçage, j'avoues.
Neige-Blanche : Mais en entreprise, je persistais à être timide, réservée.
Neige-Blanche : Les gens étaient plus intelligents que moi, avaient plus de choses à dire, et de surcroit des choses plus intéressantes.
Neige-Blanche : Seulement voila. Un jour, je me suis rendue compte que ces gens intéressants s'appuyaient beaucoup sur moi pour se faire valoir.
Neige-Blanche : Que j'étais de plus en plus en position de "Dindon de la farce" que ces gens étaient un peu cons, quand même.
Neige-Blanche : Qu'en analysant bien leurs discours, j'avais des idées aussi valables que les leurs.
Neige-Blanche : Puis un jour, la boutade de trop.
Neige-Blanche : Mon boss très intelligent annonce à la cantonade que le rouge de mon chemisier ne va pas avec le rouge de mon rouge à lèvres.
Neige-Blanche : Il ne riait pas.
Neige-Blanche : Moi non plus.
Neige-Blanche : J'ai donc placer que je m'en lavais les mains, le coeur timide et battant.
Neige-Blanche : Puis, j'ai de plus en plus dit le fond de ma pensée, donner mon avis très souvent contraire sur les travaux en cours.
Neige-Blanche : Je n'étais plus la gentille collègue timide mais la collègue au fort tempérament, celle qui fait Fuck.
Neige-Blanche : Ca s'est généralisé au reste de ma vie, et depuis ça va.
Neige-Blanche : J'ai envie de m'intégrer ? Je m'intègre partout.
Neige-Blanche : Je ne suis culturellement pas au niveau de mes interlocuteurs ? Je m'intéresse à eux et apprends d'eux.
Neige-Blanche : Le niveau de mon voisin est au ras des pâquerettes ? Je le suis.
Neige-Blanche : J'ai eu affaire il y a 15 jours à un groupe de personnes assez fermé, je n'étais pas motivée pour les aborder, mais j'ai fait l'effort de m'imposer dans la converse... "Cette plaquette là ? Ah oui elle est très bien élaborée !"
Neige-Blanche : Le regard franc mais pas insistant, le sourire, sont le début d'une intégration.
Neige-Blanche : En Amour c'est idem
Neige-Blanche : Pas besoin de grandes phrases pensées à l'avance
Neige-Blanche : Un sourire, un regard, un "Salut ça va ?" Et hop tu poursuis ton chemin sans attendre la réponse.
Neige-Blanche : Le lendemain, quand la personne te revoit, elle te dit Bonjour d'elle-même.
Neige-Blanche : Bon, je vous souhaite bonne soirée, je vais me faire une tisane, ça fait du bien de lâcher ça...
* Neige-Blanche has disconnect
Messie10 : ...
Messie10 : C'est ma nouvelle déesse
Score : 2517 / 35630 commentaires
InTheFlesh : Comment s’est passée ma journée d’appel ? Bon, alors commençons par le commencement...
InTheFlesh : J'arrive à ma gare à 7h pour 7h04, mais mon train est annulé, soit.
InTheFlesh : Mon père m'emmène à Ermont Eaubonne pour rattraper mon train. J'échange mon billet spécial JCD contre deux billets gratos. Mais le temps presse, et le train pour Paris Nord est annoncé en approche.
InTheFlesh : Ni une ni deux, je fonce dedans ! Cool, je l'ai... Réflexion faite, c'est pas mon train...
InTheFlesh : Bon tant pis je continue. Je descends à Paris Nord puis je vais à Châtelet. D'ici je prends le RER A pour La Défense. Jusqu'ici plus de soucis.
InTheFlesh : J'arrive à la défense, je me fais arrêter par les contrôleurs. Tout fier, je leur montre mon ticket JDC, sauf que, SURPRISE, il est pas valable sur le réseau RATP. Bon comme c'est une erreur fréquente, ils me laissent passer.
InTheFlesh : Mais bon mes tickets de contremarque passent pas la borne. Je retourne leur demander de m'ouvrir le portillon.
InTheFlesh : Le problème, c'est qu'il y a un autre portillon dans la gare. Bon tant pis, je passe au-dessus, fuck le système.
InTheFlesh : J'arrive dans mon train, tout content, il part dans 30 secondes. Dix minutes après, comme il était toujours pas parti, je sors pour savoir ce qu’il se passe. Deux-trois pas et j'entends la sirène. Hé oui, mon train vient de partir sous mes yeux.
InTheFlesh : Bon admettons, j’ai pas de chance aujourd’hui... Je vais sur le quai d'à côté, c'est cool, il va aussi à Versailles ! Je monte dedans.
InTheFlesh : Je suis enfin en route ! Et plus de changements jusqu’à ma destination finale ! J'attends donc patiemment pendant dix minutes... un quart d'heure... Ah mais attends ! Mon train va à Versailles rive droite et la caserne est à rive gauche !
InTheFlesh : Bon tant pis... Arrivé à Rive gauche j'expose mon problème au mec du guichet (qui n'a pas pu s'empêcher de se foutre de moi)... Le temps presse, il me reste que 10 minutes avant d'être en retard, sachant qu'ils n'acceptent aucun retard !
InTheFlesh : Ils me conseillent d'aller tenter de prendre un bus, ce que je fais. Au bout de 2 stations, le chauffeur me conseille de changer. Je monte dans le 2e bus, et le chauffeur m'apprend qu'en fait il y a DEUX casernes à Versailles !!! Je cherche comme un damné dans mon sac à quelle caserne je dois descendre... Bon super, comme la mienne est juste à côté, le chauffeur s’arrête gentiment pour moi au milieu de la route et je descends (Premier truc sympa de la journée ! \o/).
InTheFlesh : S'entame alors le sprint le plus intense de ma vie. Je suis arrivé aux portes de la caserne avec 10 minutes de retard, en sueur et totalement essoufflé, et ces connards se sont foutus de moi, parce que c'était pas la peine de courir : ils acceptent jusqu'à 45 minutes de retard !!!
InTheFlesh : Voilà, bon je vais me suicider maintenant...
Score : 4103 / 57857 commentaires
* Lali est entré(e) sur #Blablabla !
<Lali> je viens de voir l'un des plus beaux feux d'artifices de ma vie! Et je suis éxigeante en feux d'artifices
<Renard> Ouais il était super beau
<Lali> tu l'as vu toi aussi?
<Renard> Non pourquoi?
<Lali> bah tu viens de dire qu'il était super beau
<Renard> Non.
<Lali> Mais si
<Renard> J'aime pas les feux d'artifices.
<Lali> hein??
<Renard> Je te demande gentiment comment étais ton feu d'artifice et tu m'engueule
<Lali> de quoi? mais c'est toi qui me sors que t'as vu un feu d'artifice super beau
<Renard> Oui. Il était magnifique
<Lali> mais t'a dit que non !!!!!
<Renard> C'est toi qui me dit que t'aimes pas les feux d'artifices, chacun ses gouts.
<Lali> mais putin !!!!!!
<Renard> Pourquoi tu t'énerves?
<Renard> Détends-toi, vas voir un feu d'artifice
<Lali> tu te fous de ma gueule t'es trop con ou quoi ?????
<Renard> Alors ça c'est la meilleure, j'arrive tranquillement sur le chan, je dis que j'ai vu un super feu d'artifice, et on m'engueule. C'est extraordinaire quand même !
<Lali> mais t'aime pas les feux d'artifices !!!!!!!!! tu me dis ça puis tu me sors que t'as vu un super feu d'artifice
<Renard> De quoi? j'ai pas vu de feu d'artifice moi.
<Renard> J'aime pas ça.
<Lali> t'a dit qu'il etait magnifique !!!!!!!!
<Renard> Ouais, un des plus beau que j'ai jamais vu. Et je suis éxigeant en feux d'artifices.
<Lali> putin mais tu le fais expres
<Renard> Pourquoi tu m'engueule? J'ai pas le droit d'aimer les feux d'artifices? C'est ça?
<Lali> mais non mais t'a dit que t'aimai pas ça
<Renard> Mais si, je les adore...
<Lali> MAIS NON !!!
<Renard> Tu vas me dicter mes gouts maintenant?
<Lali> mais putin !!!!!!!!!!!!
<Renard> C'est incroyable les gens comme ça...
<Lali> mais c'est pas ce que je veux dire !!!!!!!!!
<Lali> c'est moi qui en ai vu un !!!
<Renard> Mais non t'as dit que t'aimais pas les feux d'artifice.
* Lali a quitté #Blablabla !
<JebbsIsTheOne> Je suis en train de pleurer =')
<Renard> =)
Score : 22059 / 133947 commentaires