Favoris de Gamercompulsif

Dpdly: L'autre jour je fouillais dans mes fichiers de la fac sur mon vieux pc et j'ai retrouvé un truc rigolo qui mérite je pense un petit thread.
Dpdly: Flashback en 2009 : Avant d'être aux arts-déco, j'ai fait 2 ans en IUT infocom à Grenoble. Concrètement, c'était nul et ça m'a rien appris
Dpdly: On avait des cours inintéressants où on faisait des communiqués de presse, du marketing, et beaucoup d'exposés et d'études de cas.
Dpdly: Le seul moyen qu'on ait trouvé avec mes potes pour rendre ça supportable, c'était de jamais suivre les consignes et de faire n'importe quoi.
Dpdly: Par exemple, une fois ou on devait faire des bannières de pub pour des collectivités locales, on a fait "Franche-comté, conseil régional - Franchement, comptez sur nous" ou "Région Limousin, Roulez en Limousin", "Région Paca, ya plus qu'à"
Dpdly: Là sur mon disque dur, j'ai retrouvé un exercice de compta. Où on avait donc décidé de faire ça à notre manière.
Dpdly: C'était une étude de cas fictive ou il fallait imaginer et budgeter une campagne de com pour l'arrivée du tram à Amiens. (pourquoi Amiens ? Je sais pas.)
Dpdly: Fallait faire le plan de com, tenir la compta, écrire un communiqué de presse et faire une présentation orale. Budget fictif : UN MILLION.
Dpdly: Je vais donc vous montrer des extraits de tout ça pour vous montrer tout ce qu'on peut faire quand on a un million pour faire n'importe quoi
Dpdly: Déjà ça partait mal, on avait choisi un nom bien dégueulasse: TRAMiens
Dpdly: Au début on avait fait ça bien, on essayait de dépenser l'argent correctement, en achetant des panneaux pubs, des encarts presse...
Dpdly: Genre là jcomprends rien au calcul, mais ça a l'air encore sérieux:
Dpdly: 140 faces en 2m² pendant 2 mois soit 8 semaines (1.5millions de contacts/semaine) 161 MUPI et 230 Abribus sur la base d'1/3 du réseau total soit 130 panneaux (source JCD)
Dpdly: Fabrication - 80 faces 80*5.20=416€
Dpdly: Conception - 2m²-> 148€
Dpdly: Achat d'espace -> 9308 * 8= 74464€
Dpdly: Soit 75028 € et donc 93785€
Dpdly: On avait aussi bien sur prévu un site internet. Visiblement de qualité vu le tarif et la réf: Création du site internet pour le compte à rebours: 7400€, pour un site dans l'esprit de celui de Ségolène Royal
Dpdly: En fait, c'est quand on a commencé à réfléchir à un événement pour l'inauguration que c'est un peu parti en vrille.
Dpdly: On s'est demandé ce qui pourrait rameuter du monde, et on s'est dit que battre des records du monde c'est toujours populaire.
Dpdly: Alors on a proposé de battre à Amiens le record de la plus grande pizza du monde. Le record à l'époque : 300 mètres. Easy.
Dpdly: Sauf que c'était pas hyper local, donc on a choisi une variante amiénoise : LA PLUS GRANDE FLAMICHE DU MONDE.
Dpdly: Pour budgéter ça, on a pris une recette sur Marmiton, qu'on a multiplié avec un produit en croix par le diamètre de la flamiche géante.
Dpdly: Ce qui donne: Ingrédients + ustensiles de cuisine + grande planche en bois pour étaler la pâte
Dpdly: Pour 8 personnes, environ 4€
Dpdly: 1 oeuf
Dpdly: 50g de beurre
Dpdly: 200g de farine
Dpdly: du sel
Dpdly: de la levure boulanger
Dpdly: 200g de maroilles
Dpdly: 100 000/8=12500 - 12500*4=50 000€
Dpdly: Calcul du nombre de cuisiniers, sachant qu'une flamiche pour 8 personnes demande 10 minutes-> 10*12500-> 125 000
Dpdly: 125 000 (mins)/200(cuistos) = 625 mins, environ 10h
Dpdly: 200*10h*10€=~ 20 000€
Dpdly: Soit 70 000€ et donc 87 500 €
Dpdly: On a même fais un magnifique montage avec paint pour la présentation
Dpdly: Après on s'est dit qu'il nous fallait un mec connu pour fidéliser le public, un gars du coin. Une petite recherche « célébrités amiens » et...... JEAN PIERRE PERNAUT
Dpdly: Tellement certain qu'on arriverait à le convaincre, on l'avait budgété comme ça JPP : "Gratos? ville d'origine"
Dpdly: Ok maintenant qu'on a une tarte aux poireaux géantes et un présentateur du 13h, il nous manque un dernier truc qui marque les esprits.
Dpdly: Des milliers de pétales de roses qui jonchent les rails ? Ok, mais c'est pas encore assez percutant.
Dpdly: On avait prévu de faire traverser un papier craft où était projeté un film de l'ancien tramway de la ville par le nouveau
Dpdly: Des répliques gonflables de la cathédrale d'Amiens ? Soit, mais on en prends 10. Mais on peut encore trouver mieux.
Dpdly: On en a pas trouvé, du coup on va prendre des répliques de l'arche de la ville, 240€ la journée sur internet, 2400€ pour 10 arches, soyons fous, 3000€
Dpdly: Et là on a eu une super idée. Faire transporter les ciseaux pour l'inauguration par le maire en Jetpack, on avait même mis une image dans la présentation
Dpdly: D'ailleurs tant qu'à faire, autant l'acheter cash.
Dpdly: 112 000€ puis 3000€ pour le conducteur, 115 000€ soit 143 750€
Dpdly: Jcrois même qu'à un moment on avait envisagé que ce soit Jean Pierre Pernaut qui pilote le Jetpack, mais c'était un peu cher en assurances.
Dpdly: Au final, on a tout fait pour dépenser notre million. A la fin pour l'écouler y'avais même une tombola pour gagner des voitures et des télés
Dpdly: On a fini l'étude de cas avec 0€ de budget restant, et la satisfaction d'avoir correctement dépensé l'argent du contribuable.
Dpdly: Le pire dans tout ça c'est que c'était un truc avec un super gros coefficient, donc assez risqué pour le diplôme, et on a eu... 15 :|
Dpdly: La prof nous avait dit « vous avez fait n'importe quoi, mais vous l'avez bien fait, donc j'aimerais vous mettre moins, mais je peux pas »
Dpdly: Quand je relis tout ça je comprends pas la note. Je pense que la prof s'est juste bien marrée et voulait récompenser l'effort.
Dpdly: Moralité : faut jamais me confier un million d'euros pour un projet. Sauf si vous aimez les Jetpacks.
Score : 2699 / 32351 commentaires
Anathème : J'admire la vivacité tudesque de ton intelligence. Sincèrement, je ne pensais pas que ma soeur ferait conquête d'un esprit si lumineux !
Jojo l'asticot : Merci beaucoup !
Jojo l'asticot : (Tu sais, t'es pas obligé de chercher à chaque fois des phrases bizarres pour faire un compliment... Sois simple, bordel ! Je ne vois pas à quoi ça sert d'utiliser toujours des tournures et des mots bizarres...)
Anathème : Tu n'as pas idée des plaisirs que permet de goûter une affectation de recherche dans l'expression !
Jojo l'asticot : C'est le moins qu'on peut dire xD
Anathème : Tiens, je vais te donner un exemple :
Anathème : Récemment, je suis convoqué par ma supérieure qui, mécontente de l'immoralité relative d'une de mes dernières initiatives, souhaitait m'accabler, comme c'est d'usage, d'un pénible sermon. Le prêche achevé, elle s'enquiert de mon sentiment, évalue ma bonne réceptivité. Je lui réponds : "Je vous avoue que je n'avais pas vu alors la chose sous cet angle. Vraiment, il y a, dans votre manière de voir, une lucidité, une finesse, un tour d'esprit, un je ne sais quoi de stercoraire enfin qui n'appartiennent qu'à vous, et il faudrait que je fusse bien borné dans mes opinions pour ne pas donner tout leur prix à vos remarques."
Anathème : Ce sur quoi elle se montre très contente de ma réponse, flattée de me voir reconnaître si facilement mes torts et ses raisons.
Jojo l'asticot : Ouais, en gros, bien parler ça te sert à faire de la lèche élégament et ici à flatter l'égo de tes supérieurs pour te sortir des situations périlleuses. Je trouve ça d'un intérêt un peu limite quand même.
Anathème : Tu n'y es pas tout à fait. Tu es tombé dans le même piège qu'elle !
Jojo l'asticot : Comment ça ? o_O
Anathème : En réalité, ce que je lui ai dit est simple et se comprendrait facilement si le qualificatif "stercoraire" ne se trouvait planté en plein milieu de la phrase ; c'est pourtant autour de lui que s'articule le sens de mon propos. Or, cet adjectif que ni elle ni toi n'avez compris signifie quelque chose comme "c'est de la merde". Seulement, la tournure de l'ensemble, joint à l'orgueil, qui refuse de laisser percer l'ignorance et préfère deviner que chercher ou demander, lui ont fait croire que je lui adressais une réponse flatteuse. Pour résumer : je faute, on me sermonne bêtement, ce n'est pas de mon goût, je le dis, on m'en remercie et me quitte plus content de moi que jamais.
Anathème : Alors, tu vois !
Jojo l'asticot : !!!
Jojo l'asticot : Ha ha ! t'es un p'tit con en fait !
Anathème : Connais-tu beaucoup de gens capable de faire payer leurs insultes par des remerciements ? En tout cas, je peux te l'assurer : ça défoule de jeter ce genre de chose à la face de son supérieur, quand bien même on en est pas compris ! D'ailleurs, ce n'est possible qu'à cette condition le plus souvent.
Jojo l'asticot : C'est fourbe, mais c'est vrai que ça doit faire du bien !
Jojo l'asticot : Chapeau mec !
Jojo l'asticot : ...
Jojo l'asticot : Dis voir, tu me mets un doute du coup...
Jojo l'asticot : Tu voulais dire quoi tout à l'heure, avec la "vivacité tudesque" de mon intelligence ???
Anathème : Que je te trouve super lourd, même pour le copain de ma soeur...
Jojo l'asticot : Putain ! Mais t'es vraiment un gros connard de merde !
Score : 15100 / 97011 commentaires
L'autre: Si tu devais emporter quelque chose dans une île déserte ça serait quoi ?
Liimustelieth: Pas un robinet déjà!
Liimustelieth: C'est des enfoirés, comme tout les autres de la salle de bain!
L'autre: Why ?
Liimustelieth: Bah la dernière fois je prends un bain, et quand je suis aller prendre la poire pour me laver, elle me dit "si tu veux que je mouille va te faire shampouiner" (j'avais vite fait compris un truc salace mais passons)
L'autre: Oulah (ça commence bien... )
Liimustelieth: Alors moi je me shampouine pas, (j'suis par un soumis!) je prends mon gant, et là le mec il me passe un savon!
L'autre: N'imp' ! xD
Liimustelieth: Alors là y'a l'épilateur qui me défend, (le seul mec sympa de la bande !) et il leur dit: "Vous êtes rasoir avec ce pauvre bougre!"
L'autre: (Épilateur... Rasoir... Ok...)
Liimustelieth: Bon après je prends mon bain, je sors, je vais pour me peigner et ce con de peigne me fais super mal! Après il me sort une excuse tirée par les cheveux qu'il est de mauvais poil etc! Alors moi je me rebelle et je lui dis "d'aller se brosser", l'épilateur me rejoins pour me dire que ma blague était poilante! (Beaucoup d'humour ce mec!)
L'autre: Lèche cul l'épilateur
Liimustelieth: Et là, y'a le sèche-cheveux qui commence à nous engueuler sur un ton sec (on c'était moqué de son cousin qui avait un cheveu sur la langue)
Liimustelieth: Enfin bref, après cette terrible épopée je suis sortit et je me suis servi-ette un café-au-lait pour essuyer toute leur rancœur qu'ils avaient versé sur moi!(Bon finalement je me suis shampouiné, mais on s'en moque)
L'autre: Bravo; mais ça ne répond pas à ma question...
Liimustelieth: Je sais.
* Liimustelieth est maintenant hors ligne.
L'autre: Bâtard... >.<
Score : 1762 / 68222 commentaires