Commentaires de Jey492

🍒🤣 Ave Baslescouillus Maximus

Score : 581 / 11914 commentaires
Jey492
Par contre les concours, c'est difficile à supprimer/étaler dans la durée... À mon grand dam, et je dis ça parce que je suis en semaine de concours.

🙃 Vivre d'amitié et d'eau fraîche

Score : 956 / 10815 commentaires
Jey492
Comme quoi, le monde serait plus simple si on commençait chaque conversation en déclarant ce qu'on recherche dans la relation.
Du genre, "bonjour" c'est pour les collègues, "salut" pour ceux qui veulent une amitié, et "wesh alors" pour ceux qui recherchent une relation amoureuse. Utopies, utopies...

🤑 Savoir se contenter du gros lot

Score : 814 / 10013 commentaires
Jey492
Évidemment, l'ambition servira à rien quand on sera mort. Mais la plupart des gens souffrent du risque de mourir insatisfaits, au moment où c'est trop tard pour changer.
Aucun problème si vous savez que ça vous convient de "pas faire grand chose", tant mieux, même !
Mais y'en a aussi qui veulent savoir qu'ils ont servi à quelque chose, aussi éphémère que soit leur influence, et cela ne les empêche en rien de profiter de l'instant !

En somme, les deux ont raison par rapport à eux-mêmes.
tl;dr : L'ambition sert à ceux qui en veulent.
Pavé César.

😰🔑 Sortir sans ses clefs

* [22:56]
Hiro : Wesh
Hiro : ...
* [00:19]
Hiro : Yo Yo Yo
Hiro : vent vent vent...
Hiro : :v
Hiro : :v
Hiro : :v
* [02:54]
JohnnyYuge : Pour la peine je te raconte l'histoire. (j'annonce, c'est jppesque)
JohnnyYuge : Celle du mec qui est sorti de chez lui sans ses clés
JohnnyYuge : Avec une porte auto fermante...
JohnnyYuge : Dont le colloc annonce rentrer vers 21h et qui usuellement se couche vers minuit.
JohnnyYuge : À 23h l'homme arrive devant sa porte, heureux de retrouver ce foyer dont il s'était malencontreusement privé. Coups de fils, sonnette d'entrée, l'homme ne repond pas.
JohnnyYuge : Le mec suppose que son collocataire festoyait et lui laisse un message "Je t'attends sur le pas de porte".
Hiro : Il t'attendait nu sur ton lit !
JohnnyYuge : (Chut !)
JohnnyYuge : Voyant qu'une heure plus tard celui ci n'était pas rentré et que passer la nuit dehors est plutôt éloigné de sa zone de confort, il escalade le premier étage pour accéder au balcon.
JohnnyYuge : Regard, à travers la fenêtre.
JohnnyYuge : Stupeur.
JohnnyYuge : Le colloc' dort tel un enfant de 2 ans après son biberon de minuit.
JohnnyYuge : S'en suit une série de techniques désespérées afin d'attirer l'attention, appels, tambourinage à la fenêtre, cri. Le genre d'appels que quelques personnes 200mètres plus loin ont entendu, mais leur aide était tout bonnement inadaptée au sommeil de plomb du colloc'.
JohnnyYuge : 1h plus tard, toujours pas de mouvement.
Hiro : Omg
JohnnyYuge : 1h00. L'homme vaincu, s'apprête à passer la nuit sur le balcon. Et s'allonge confortablement sur le sols dur et froid couvert des poussières de la rue.
JohnnyYuge : 3h. Mouvements dans l'appartement, lumières qui s'allument. La délivrance arrive enfin ! On remercie allègrement le rhume qui a amené le collocataire à chercher un mouchoir dans la cuisine offrant enfin la possibilité de contact !
Hiro : VRAIMENT ? XD
Hiro : jpp
JohnnyYuge : Après avoir passé 4h dehors l'homme rejoint enfin sa couche, épprouvé mentalement, mais désormais serein. Il sait désormais qu'il pourra toujours compter sur son colloc...avec un peu de délai.
Hiro : Un peu :v
Hiro : Quelle épopée
Hiro : La clef du bonheur, aurait été de savoir crocheter la serrure :v
* [15:20]
JohnnyYuge : Tu connais l'histoire du mec qui a oublié ses clés ?
Score : 657 / 12113 commentaires
Jey492
Pauvre souf incompris, qui lui avait dénoté justement qu'on était censés ne plus en pouvoir...
Score : 10521 / 121612 commentaires
Jey492
Encore plus classe:
6+9=15
6*9=56
56+15=69
( ͡° ͜ʖ ͡°)

😬 Une ou deux bosses ?

Score : 1082 / 16217 commentaires
Jey492
Mais le lampadaire serait donc l'autre nom du dromaludaire ?
Donc puisque ce dernier blatère, si le lampadaire déblatère, c'est qu'il se tait.
Fort bien.
Merci d'avoir éclairé ma lanterne.
Score : 4175 / 11538 commentaires
Jey492
Et un certain temps à remonter le temps à l'aide dudut micro-ondes car le plat s'est transformé en gelée.
(ref : Steins Gate)