Commentaires de Superflop

Alice : J'ai une vrai bonne grosse vie de merde aujourd'hui, si tu veux rire x)
Alice : Genre je me suis levée à cinq heure trente pour le bus se six heure vingt
Thibault : Déjà Ca c'est chaud
Alice : N'est-ce pas ?
Alice : J'arrive au tram à 7:20
Alice : )Je précise qu'il peut et que l'abri bus est plein donc je suis pas dessous)
Alice : Quatre tram qui passent dans l'autre direction
Alice : Aucun dans la notre
Alice : Au bout d'un quart d'heure, un tram
Alice : Plein, j'ai pas pu monté dedans
Alice : (J'écris lentement j'ai les doigts gelés..)
Alice : Deuxième tram, pareil
Thibault : J'ai connu Ca quand j'étais à bordeaux
Alice : Troisième tram je monte
Alice : Écrasée sous des aisselles du fait de ma petite taille
Alice : À 8:15 j'arrive enfin à la fac
Alice : Je cherche mon amphi sur le plan
Alice : Impossible de le trouver :')
Alice : Je fais le tour de la fac et tout
Alice : Rien
Thibault : T'étais pas sur le bon campus? :')
Alice : T'as compris plus vite que moi xD
Thibault : Ca m'est arrivé aussi :')
Alice : Je dois aller au deuxième campus
Alice : Qui est où, je te le donne dans le mille ?
Thibault : A l'autre bout de Lyon?
Alice : Mais pas à n'importe quel bout
Alice : À l'arrêt de tram ou j'ai attendu 30 min tout à l'heure xD
Alice : Bon
Alice : J'y vais
Thibault : Ca c'est la mort
Alice : Je finis trempée sur le chemin
Alice : Là, la bandoulière de mon sac me lâche
Alice : Les toilettes de la fac sont hors service
Alice : Et la bibliothèque ouvre qu'à 10h et il est 9h20
Thibault : xD
Alice : Voilà voilà
[...]
Alice : Tu me crois si je te dis que je viens de renverser une bouteille de lait dans mon sac ?
Score : 2521 / 26327 commentaires
Superflop
Le monde appartient... euh. Ceux qui se lèvent tôt se font owned par le monde.
Score : 2144 / 159011 commentaires
Superflop
Moi j'en connais un autre par cœur. Etre ou ne pas être (ouais en français désolé) c est là la question. Y a t il plus de noblesse d âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s armer contre une mer de douleur et à l arrêter par une révolte ? Mourir.. dormir.. rien de plus. Et dire que par ce sommeil nous mettons fin aux maux du cœur et aux milles tortures narturelles que sont le leg de la chair... Voilà un dénouement que l on doit souhaiter avec ferveur... Mourir... Dormir... Dormir ! Peut être rêver ? Oui là est l embarras, car quel rêve peut-il nous venir dans ce sommeil de la mort quand nous sommes débarasser de l étreinte de cette vie ? C est cette réflexion là qui nous vaut la calamité d une si longue existence... Qui en effet voudrait supporter les flagellations et le dédain du monde, l injure de l oppresseur, l humiliation de la pauvreté, les angoisses de l amour méprisé, les lenteurs de la lois, l insolence du pouvoir et les rebuffades que le mérite résigné reçoit d hommes indignes ? S ils pouvaient en être quitte avec un simple poinçon...
Qui voudrait grogner et suer sous une vie accablante, si la crainte de la mort, de cette région inexplorée d où nul voyageur ne revient, ne troublait la volonté, et ne nous faisait supporter des maux que nous avons par peur de nous lancer dans ceux que nous ne connaissons pas ? Ainsi la conscience fait de nous tous des lâches, ainsi les couleurs natives de la résolutions blêmissent sous les pâles reflets de la pensée, ainsi les entreprises les plus importantes et les plus énergiques se détournent de leur cours à cette idée, et perdent le nom d action.
8 ans que je la répète et j ai toujours pas compris.
Score : 8804 / 92714 commentaires
Superflop
On pourrait aussi considérer qu'elle s'exprime au conditionnel, et effectivement dans ce cas "serai" serait "serais".