Commentaires de Blebbleb

Score : 1582 / 18122 commentaires
Blebbleb
Pas mal comme idée mais le chloroforme coûte cher. Si on se contentait de les faire passer par une douche et qu'on les tuait avec un gaz et bien c...
Euh, attends voir...
Score : 1299 / 17412 commentaires
Blebbleb
Le lancer de parpaings étant une discipline mais celui de nains étant interdit, qu'en est-il du lancer de parpanains ?
Je pense que c'est une question de la plus haute importance car nous n'avons que 9 mois pour légiférer !
Score : 1260 / 19515 commentaires
Blebbleb
Réservons-lui un lit dans la cellule de Marc Dutroux pour lui apprendre à réfléchir.
D'autres méthodes efficaces d'enseignement dans mon livre best-seller: "enseigner grâce à la peur et au châtiment"...
Score : 1888 / 21220 commentaires
Blebbleb
L'albinos de Baudelaire

Souvent pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albinos qui detestent la mer
Mais qui suivent, pâles compagnons de voyage
Le navire glissant sur les gouffres amers

Ce type aux yeux rougis, comme il est seul et loin
Lui naguere si peinard, comme il est blanc et laid
L'un agace ce mec avec de l'indice 20
L'autre rit en narguant celui qui n'peut dorer

Mon cas est similaire de ce pauvre esseulé
Exilé au soleil au milieu des hâlés
Mon peu de mélanine m'empêche de bronzer
Score : 1751 / 16213 commentaires
Blebbleb
Mmmh...
Intéressant comme générateur de vent mais c'est quand même moins rentable que de foutre une éolienne devant un discours de campagne d'Emmanuel Macron...
Score : 1403 / 15913 commentaires
Blebbleb
Il aurait pu dire: "je m'emmerde", ça allait plus vite

(Ou "je m'ennuie". Ou "je suis lassé". Ou "j'éprouve un désintérêt momentané mais certain à l'égard de l'existence". Ou "je relis tout dtc en mode aleatoire"....)
Messie10 : Salut tout le monde, j'ai un ptit problème à vous faire part
Messie10 : Je suis en cité u et il ya une voisine qui m'intéresse beaucoup, mais je sais pas comment l'aborder...
Messie10 : Je suis coincé...
Susje : Bah, engage la conversation, cherche à maintenir le contact ;)
Mot-lière : "Bonjour, tu t'appelle comment ?... Ah, c'est un joli nom, MOI C4EST Bidule, je suis dans la chambre 307 ?... Et sinon, tu es dans quel UFR ?..." ;)
Susje : Un peu trop direct non ?
Niktoit : Tu lui di quel es mignone
Mot-lière : Beuh non ;)
Mot-lière : Mouais, ça par contre ça peut moins marcher !
Niktoit : g pécho plein de fois comme ça !
Susje : Euh...
Neige-Blanche : Comment aborder les gens en général ... J'ai l'impression que c'est le pb de bcp de monde.
Neige-Blanche : Moi je suis une ancienne timide.
Neige-Blanche : J'étais la timide qui ne parle pas, qui n'a rien à dire, qui N'OSE PAS.
Neige-Blanche : Ensuite j'ai un peu travaillé dans des boutiques entant que vendeuse, j'ai été hôtesse d'accueil.
Neige-Blanche : + 1000 pour le décoinçage, j'avoues.
Neige-Blanche : Mais en entreprise, je persistais à être timide, réservée.
Neige-Blanche : Les gens étaient plus intelligents que moi, avaient plus de choses à dire, et de surcroit des choses plus intéressantes.
Neige-Blanche : Seulement voila. Un jour, je me suis rendue compte que ces gens intéressants s'appuyaient beaucoup sur moi pour se faire valoir.
Neige-Blanche : Que j'étais de plus en plus en position de "Dindon de la farce" que ces gens étaient un peu cons, quand même.
Neige-Blanche : Qu'en analysant bien leurs discours, j'avais des idées aussi valables que les leurs.
Neige-Blanche : Puis un jour, la boutade de trop.
Neige-Blanche : Mon boss très intelligent annonce à la cantonade que le rouge de mon chemisier ne va pas avec le rouge de mon rouge à lèvres.
Neige-Blanche : Il ne riait pas.
Neige-Blanche : Moi non plus.
Neige-Blanche : J'ai donc placer que je m'en lavais les mains, le coeur timide et battant.
Neige-Blanche : Puis, j'ai de plus en plus dit le fond de ma pensée, donner mon avis très souvent contraire sur les travaux en cours.
Neige-Blanche : Je n'étais plus la gentille collègue timide mais la collègue au fort tempérament, celle qui fait Fuck.
Neige-Blanche : Ca s'est généralisé au reste de ma vie, et depuis ça va.
Neige-Blanche : J'ai envie de m'intégrer ? Je m'intègre partout.
Neige-Blanche : Je ne suis culturellement pas au niveau de mes interlocuteurs ? Je m'intéresse à eux et apprends d'eux.
Neige-Blanche : Le niveau de mon voisin est au ras des pâquerettes ? Je le suis.
Neige-Blanche : J'ai eu affaire il y a 15 jours à un groupe de personnes assez fermé, je n'étais pas motivée pour les aborder, mais j'ai fait l'effort de m'imposer dans la converse... "Cette plaquette là ? Ah oui elle est très bien élaborée !"
Neige-Blanche : Le regard franc mais pas insistant, le sourire, sont le début d'une intégration.
Neige-Blanche : En Amour c'est idem
Neige-Blanche : Pas besoin de grandes phrases pensées à l'avance
Neige-Blanche : Un sourire, un regard, un "Salut ça va ?" Et hop tu poursuis ton chemin sans attendre la réponse.
Neige-Blanche : Le lendemain, quand la personne te revoit, elle te dit Bonjour d'elle-même.
Neige-Blanche : Bon, je vous souhaite bonne soirée, je vais me faire une tisane, ça fait du bien de lâcher ça...
* Neige-Blanche has disconnect
Messie10 : ...
Messie10 : C'est ma nouvelle déesse
Score : 2330 / 27930 commentaires
Blebbleb
tl:dr
Dans cette version moderne et chiante du conte de Perrault, Neige-Blanche se faisait prendre pour une pomme par des nains mais apprit à ne pas s'en laisser conter cependant que ses lecteurs tombaient dans un profond coma...