Favoris de Vamlack

Messie10 : Salut tout le monde, j'ai un ptit problĂšme Ă  vous faire part
Messie10 : Je suis en cité u et il ya une voisine qui m'intéresse beaucoup, mais je sais pas comment l'aborder...
Messie10 : Je suis coincé...
Susje : Bah, engage la conversation, cherche Ă  maintenir le contact ;)
Mot-liĂšre : "Bonjour, tu t'appelle comment ?... Ah, c'est un joli nom, MOI C4EST Bidule, je suis dans la chambre 307 ?... Et sinon, tu es dans quel UFR ?..." ;)
Susje : Un peu trop direct non ?
Niktoit : Tu lui di quel es mignone
Mot-liĂšre : Beuh non ;)
Mot-liÚre : Mouais, ça par contre ça peut moins marcher !
Niktoit : g pécho plein de fois comme ça !
Susje : Euh...
Neige-Blanche : Comment aborder les gens en général ... J'ai l'impression que c'est le pb de bcp de monde.
Neige-Blanche : Moi je suis une ancienne timide.
Neige-Blanche : J'Ă©tais la timide qui ne parle pas, qui n'a rien Ă  dire, qui N'OSE PAS.
Neige-Blanche : Ensuite j'ai un peu travaillé dans des boutiques entant que vendeuse, j'ai été hÎtesse d'accueil.
Neige-Blanche : + 1000 pour le décoinçage, j'avoues.
Neige-Blanche : Mais en entreprise, je persistais Ă  ĂȘtre timide, rĂ©servĂ©e.
Neige-Blanche : Les gens étaient plus intelligents que moi, avaient plus de choses à dire, et de surcroit des choses plus intéressantes.
Neige-Blanche : Seulement voila. Un jour, je me suis rendue compte que ces gens intéressants s'appuyaient beaucoup sur moi pour se faire valoir.
Neige-Blanche : Que j'Ă©tais de plus en plus en position de "Dindon de la farce" que ces gens Ă©taient un peu cons, quand mĂȘme.
Neige-Blanche : Qu'en analysant bien leurs discours, j'avais des idées aussi valables que les leurs.
Neige-Blanche : Puis un jour, la boutade de trop.
Neige-Blanche : Mon boss trĂšs intelligent annonce Ă  la cantonade que le rouge de mon chemisier ne va pas avec le rouge de mon rouge Ă  lĂšvres.
Neige-Blanche : Il ne riait pas.
Neige-Blanche : Moi non plus.
Neige-Blanche : J'ai donc placer que je m'en lavais les mains, le coeur timide et battant.
Neige-Blanche : Puis, j'ai de plus en plus dit le fond de ma pensée, donner mon avis trÚs souvent contraire sur les travaux en cours.
Neige-Blanche : Je n'étais plus la gentille collÚgue timide mais la collÚgue au fort tempérament, celle qui fait Fuck.
Neige-Blanche : Ca s'est généralisé au reste de ma vie, et depuis ça va.
Neige-Blanche : J'ai envie de m'intégrer ? Je m'intÚgre partout.
Neige-Blanche : Je ne suis culturellement pas au niveau de mes interlocuteurs ? Je m'intéresse à eux et apprends d'eux.
Neige-Blanche : Le niveau de mon voisin est au ras des pĂąquerettes ? Je le suis.
Neige-Blanche : J'ai eu affaire il y a 15 jours à un groupe de personnes assez fermé, je n'étais pas motivée pour les aborder, mais j'ai fait l'effort de m'imposer dans la converse... "Cette plaquette là ? Ah oui elle est trÚs bien élaborée !"
Neige-Blanche : Le regard franc mais pas insistant, le sourire, sont le début d'une intégration.
Neige-Blanche : En Amour c'est idem
Neige-Blanche : Pas besoin de grandes phrases pensées à l'avance
Neige-Blanche : Un sourire, un regard, un "Salut ça va ?" Et hop tu poursuis ton chemin sans attendre la réponse.
Neige-Blanche : Le lendemain, quand la personne te revoit, elle te dit Bonjour d'elle-mĂȘme.
Neige-Blanche : Bon, je vous souhaite bonne soirée, je vais me faire une tisane, ça fait du bien de lùcher ça...
* Neige-Blanche has disconnect
Messie10 : ...
Messie10 : C'est ma nouvelle déesse
Score : 2534 / 36430 commentaires
Antony: J'ai du mal Ă  imaginer que t'Ă©tais une brute au collĂšge x)
Clément: Ah si tu savais, y'a 2-3 trucs dont je suis fier xD Et toi, des sales plans ? Ou tu es propre comme un linge cajoline ? xD
Antony: hum hum
Antony: tout a commencé
Antony: par une journée froide d'automne de l'an 2002
Antony: j'Ă©tais alors en maternelle.
Clément: Monsieur, vous aviez attiré ma curiosité, maintenant, vous avez mon attention.
Antony: j'Ă©tais un jeune bambin, calme, qui aimait jouer et s'amuser. j'Ă©tais plein de vie.
Antony: Seulement, je me faisais martyrisé par une racaille de ma classe. Parce que c'est toujours marrant de se moquer du gros.
Clément: Oui évidemment.
Antony: je revenais souvent chez moi avec de legeres blessures et les vetements déchirés. Fin', tu vois.
Antony: un jour ma mere m'a dit de me defendre, que ça pouvait plus durer comme ça.
Antony: Alors, le lendemain, alors que la petite racaille m'embetait
Clément: .. ouais ? *mange du popcorn*
Antony: Bah pour faire simple j'ai attrapé une barre de fer qui trainait et je l'ai HeadShot.
Clément: O_o
Antony: Il a gardĂ© une bosse da la taille d'un oeuf pendant un mois. Il m'a plus jamais embĂȘtĂ©. L'Ă©cole pouvait rien me dire parce qu'ils Ă©taient en tord (ils avaient laissĂ©s une barre de fer dans la cour) et ma mĂšre non plus, c'est elle qui m'a dit de me dĂ©fendre.
Clément: ... je suis pote avec un psychopate o_o
Antony: Le plus beau c'est que maintenant, a chaque fois qu'il me croise, il change de trottoirs en me fixant de peur que je le suive \o/
Score : 3661 / 36443 commentaires
B: re au fait
B: quoique je sais pas si mon absence etait asez longue pour justifier l'utilisation du re
B: ...
B: a partir de combien de temps peut on utiliser "re"?
M: je l'ai déjà utilisé pour 10 secondes
B: du genre "att je tourne la tete je re"
B: "re"
M: il y a pas de minoration de la durée de re mais plus une majoration floue
M: dans le sens ou si tu dis je re
M: et que tu reviens aprĂšs 4h avec un "re"
M: (ce que je fais abondamment)
M: tu passe un peu pour un couillon
M: tu peux t'enagager avec un "re ^^' " avant de developper une explication a ton retard
B: moui mais en mĂȘme temps il m'est dĂ©jĂ  arrivĂ© de dire le matin "je re ce soir" et de revenir le soir (donc plus de 4h apres) avec un "re" sans que ça paraisse bizarre
M: oui mais c'est différent
M: tu as précisé que ton retour serait tardif a la declaration d'ouverture
M: on parle du "re" de base mal engagé là
B: je pense que le re est toujours d'actualité tant qu'on a vu la personne a qui on la dit dans la meme journee
B: par journée j'entends tant que je dors pas
M: la encore c'est ambigu
M: imaginons que les deux correspondants soient a des fuseau horraires différents, quelle durée de "re" prédomine?
B: tant que celui qui le recoit n'a pas dormi celui qui l'envoi peut l'utilise meme si lui a dormi
B: bien sur les siestes ne comptent pas
M: amstrong n'a pas une seule fois précisé en passant derriere la lune ou la communication etait coupée "ok Houston on re"
B: il a pas dit "re" en revenant non plus ^^'
M: donc la durée moyenne de la majoration du re serait de 12h pour toi ?
B: a peu pres oui du moins c'est mon avis
M: pourtant si en tant que pere de famille je lachais tout et partais pendant 20 ans je ferais quand meme "re" a mon retour
M: si il y a un retour
B: et la mere te dirait "tu as pense a acheter du pain?"
M: non elle je la quitte pas
M: et franchement le mec qui s'enfuie en disant "je vais chercher le pain" manque de self estim
M: dit au moins " je vais m'acheter une ferrari"
B: non c'est plutĂŽt "je vais acheter des clopes" pour bien faire comprendre qu'on ne va pas revenir
M: "je vais chercher mon célibat perdu"
B: pas mal ^^
B: merci pour ce cours tres instructif sur l'utilisation du "re" professeur ^^
B: la prochaine fois nous verrons l'usage du "salut" a 3h du mat ainsi que du "bonne nuit a 8h" peut il etre accepté?
B: a vous les studios
Score : 1832 / 59633 commentaires
Dpdly: L'autre jour je fouillais dans mes fichiers de la fac sur mon vieux pc et j'ai retrouvé un truc rigolo qui mérite je pense un petit thread.
Dpdly: Flashback en 2009 : Avant d'ĂȘtre aux arts-dĂ©co, j'ai fait 2 ans en IUT infocom Ă  Grenoble. ConcrĂštement, c'Ă©tait nul et ça m'a rien appris
Dpdly: On avait des cours inintĂ©ressants oĂč on faisait des communiquĂ©s de presse, du marketing, et beaucoup d'exposĂ©s et d'Ă©tudes de cas.
Dpdly: Le seul moyen qu'on ait trouvé avec mes potes pour rendre ça supportable, c'était de jamais suivre les consignes et de faire n'importe quoi.
Dpdly: Par exemple, une fois ou on devait faire des banniÚres de pub pour des collectivités locales, on a fait "Franche-comté, conseil régional - Franchement, comptez sur nous" ou "Région Limousin, Roulez en Limousin", "Région Paca, ya plus qu'à"
Dpdly: LĂ  sur mon disque dur, j'ai retrouvĂ© un exercice de compta. OĂč on avait donc dĂ©cidĂ© de faire ça Ă  notre maniĂšre.
Dpdly: C'était une étude de cas fictive ou il fallait imaginer et budgeter une campagne de com pour l'arrivée du tram à Amiens. (pourquoi Amiens ? Je sais pas.)
Dpdly: Fallait faire le plan de com, tenir la compta, écrire un communiqué de presse et faire une présentation orale. Budget fictif : UN MILLION.
Dpdly: Je vais donc vous montrer des extraits de tout ça pour vous montrer tout ce qu'on peut faire quand on a un million pour faire n'importe quoi
Dpdly: Déjà ça partait mal, on avait choisi un nom bien dégueulasse: TRAMiens
Dpdly: Au début on avait fait ça bien, on essayait de dépenser l'argent correctement, en achetant des panneaux pubs, des encarts presse...
Dpdly: Genre là jcomprends rien au calcul, mais ça a l'air encore sérieux:
Dpdly: 140 faces en 2mÂČ pendant 2 mois soit 8 semaines (1.5millions de contacts/semaine) 161 MUPI et 230 Abribus sur la base d'1/3 du rĂ©seau total soit 130 panneaux (source JCD)
Dpdly: Fabrication - 80 faces 80*5.20=416€
Dpdly: Conception - 2mÂČ-> 148€
Dpdly: Achat d'espace -> 9308 * 8= 74464€
Dpdly: Soit 75028 € et donc 93785€
Dpdly: On avait aussi bien sur prĂ©vu un site internet. Visiblement de qualitĂ© vu le tarif et la rĂ©f: CrĂ©ation du site internet pour le compte Ă  rebours: 7400€, pour un site dans l'esprit de celui de SĂ©golĂšne Royal
Dpdly: En fait, c'est quand on a commencé à réfléchir à un événement pour l'inauguration que c'est un peu parti en vrille.
Dpdly: On s'est demandé ce qui pourrait rameuter du monde, et on s'est dit que battre des records du monde c'est toujours populaire.
Dpdly: Alors on a proposé de battre à Amiens le record de la plus grande pizza du monde. Le record à l'époque : 300 mÚtres. Easy.
Dpdly: Sauf que c'était pas hyper local, donc on a choisi une variante amiénoise : LA PLUS GRANDE FLAMICHE DU MONDE.
Dpdly: Pour budgéter ça, on a pris une recette sur Marmiton, qu'on a multiplié avec un produit en croix par le diamÚtre de la flamiche géante.
Dpdly: Ce qui donne: Ingrédients + ustensiles de cuisine + grande planche en bois pour étaler la pùte
Dpdly: Pour 8 personnes, environ 4€
Dpdly: 1 oeuf
Dpdly: 50g de beurre
Dpdly: 200g de farine
Dpdly: du sel
Dpdly: de la levure boulanger
Dpdly: 200g de maroilles
Dpdly: 100 000/8=12500 - 12500*4=50 000€
Dpdly: Calcul du nombre de cuisiniers, sachant qu'une flamiche pour 8 personnes demande 10 minutes-> 10*12500-> 125 000
Dpdly: 125 000 (mins)/200(cuistos) = 625 mins, environ 10h
Dpdly: 200*10h*10€=~ 20 000€
Dpdly: Soit 70 000€ et donc 87 500 €
Dpdly: On a mĂȘme fais un magnifique montage avec paint pour la prĂ©sentation
Dpdly: AprÚs on s'est dit qu'il nous fallait un mec connu pour fidéliser le public, un gars du coin. Une petite recherche « célébrités amiens » et...... JEAN PIERRE PERNAUT
Dpdly: Tellement certain qu'on arriverait à le convaincre, on l'avait budgété comme ça JPP : "Gratos? ville d'origine"
Dpdly: Ok maintenant qu'on a une tarte aux poireaux géantes et un présentateur du 13h, il nous manque un dernier truc qui marque les esprits.
Dpdly: Des milliers de pétales de roses qui jonchent les rails ? Ok, mais c'est pas encore assez percutant.
Dpdly: On avait prĂ©vu de faire traverser un papier craft oĂč Ă©tait projetĂ© un film de l'ancien tramway de la ville par le nouveau
Dpdly: Des répliques gonflables de la cathédrale d'Amiens ? Soit, mais on en prends 10. Mais on peut encore trouver mieux.
Dpdly: On en a pas trouvĂ©, du coup on va prendre des rĂ©pliques de l'arche de la ville, 240€ la journĂ©e sur internet, 2400€ pour 10 arches, soyons fous, 3000€
Dpdly: Et lĂ  on a eu une super idĂ©e. Faire transporter les ciseaux pour l'inauguration par le maire en Jetpack, on avait mĂȘme mis une image dans la prĂ©sentation
Dpdly: D'ailleurs tant qu'Ă  faire, autant l'acheter cash.
Dpdly: 112 000€ puis 3000€ pour le conducteur, 115 000€ soit 143 750€
Dpdly: Jcrois mĂȘme qu'Ă  un moment on avait envisagĂ© que ce soit Jean Pierre Pernaut qui pilote le Jetpack, mais c'Ă©tait un peu cher en assurances.
Dpdly: Au final, on a tout fait pour dĂ©penser notre million. A la fin pour l'Ă©couler y'avais mĂȘme une tombola pour gagner des voitures et des tĂ©lĂ©s
Dpdly: On a fini l'Ă©tude de cas avec 0€ de budget restant, et la satisfaction d'avoir correctement dĂ©pensĂ© l'argent du contribuable.
Dpdly: Le pire dans tout ça c'est que c'était un truc avec un super gros coefficient, donc assez risqué pour le diplÎme, et on a eu... 15 :|
Dpdly: La prof nous avait dit « vous avez fait n'importe quoi, mais vous l'avez bien fait, donc j'aimerais vous mettre moins, mais je peux pas »
Dpdly: Quand je relis tout ça je comprends pas la note. Je pense que la prof s'est juste bien marrée et voulait récompenser l'effort.
Dpdly: Moralité : faut jamais me confier un million d'euros pour un projet. Sauf si vous aimez les Jetpacks.
Score : 3002 / 44650 commentaires