Favoris de Youtef

F: hey !
F: tu veux que j't'en raconte une bonne ?
F: ce week end j'étais chez les vieux
F: et donc j'en profite pour faire les lessives itou
F: ce matin je suis en retard
F: je m’habille en 2/2 vite fait
F: et je file
F: je passe sur le fait que j'ai loupé le premier cours et que je me retrouves à attendre avec le prof du suivant dans le couloir de la salle de classe avec silence gêné et tentative de justification "oui alors en fait je suis pas aller à ce cours parce que..." bref
on a un rendu à présenter au prof pendant ce cours une vidéo
F: sur notre pc
F: pendant le cours, on fait une minute de silence toussa toussa
F: et je croise les bras pendant ce temps
F: et là
F: je sens
F: un
F: truc
F: dans ma manche droite
F: c'est tout mou
F: je palpe minutieusement pour voir c'que c'est m'voyez
F: dieu du ciel ce serait-y pas une paire de chaussette ?
F: la salope elle s'est glissée dans ma manche pendant la lessive
F: à moins que c'était un piège de ma mère
F: va falloir qu'elle s'explique
F: m'enfin là
F: pour le coup
F: je suis face à un mur
F: que faire ?
F: j'peux pas la sortir façon "AH BAH TIENS UNE PAIRE DE CHAUSSETTE DANS MA MANCHE LAWL"
F: f'pas déconner
F: bon au pire
F: ça fait une petite protubérance dans la manche
F: ça se voit à peine
F: je laisse filer
F: le cours continue
F: j'arrive pas à suivre parce que le prof est dopé
F: et viens le passage devant le prof de nos vidéos
F: je me lève
F: je prends mon pc
F: je le pose sur son bureau
F: la vidéo était prête à lancer
F: je m'apprête à cliquer en avançant ma main droite (tu sens la quille venir ?) F: sur le touchpad
F: QUAND TOUT A COUP
F: PAN PAN PAN PAN
F: UN MORCEAU DÉPASSE DE LA MANCHE
F: bordel à queue je l'avais complètement zappé
F: j'aurais pu faire en sorte de la cacher un peu mieux pendant mon déplacement
F: MAIS NAN
F: CA A LA MEME SENSATION QUE DU TISSU
F: ET JE PORTE UN PULL
F: JE CALCULE PAS LES DIFFERENTS TYPES DE TISSUS SUR MA PEAU
F: erreur fatale
F: le prof le voit
F: impossible de faire genre c'est rien
F: surtout que mtn cet enculé me fixe du regard alors QUE J'AI LANCAY LA VIDEO
F: enculay ! oublie tout ce que t'as vu !
F: enculay, regarde mon travail
F: ENCULAY
F: "euh... ah ça ?"
F: "ce sont des chausettes ça a du se glisser durant une lessive, ahah"
F: ET LA
F: DIEU DU CIEL
F: QU'EST-CE QUE JE FAIS ?!
F: alors que le prof donnait clairement l'impression d'avoir compris et d'avoir déjà passé à autre chose ?
F: JE LES SORS COMPLÈTEMENT DE LA MANCHE
F: SAUF QUE
F: SAUF QUE !
F: SAUF
F: QUE
F: C'EST UN VIEUX SLIP DE MON DARON QUE JE TIENS A BOUT DE DOIGT ET TEND EN PLEIN VISAGE DU PROF QUI REGARDE MA VIDEO CE COUP CI
F: O
F: M
F: F
F: G
F: le prof s'arrête net
F: il se recule d'un coup
F: genre c'est radioactif ce truc là
F: ET IL A RAISON
F: je m'excuse, désolé désolé
F: je remet tout ça dans le fourre en laine à température corporelle d'où ça venait
F: le prof bug trente sec
F: il se marre
F: les étudiants ont rien vu mais il se doutent que y'a un truc qui cloche
F: le prof rigole quoi
F: il me note
F: je me casse
F: et j'en parle à personne
F: PERSONNE NE DOIT SAVOIR
O: ...je t'aime :')
Score : 1936 / 36628 commentaires
<Foufoune> Mec, sans déconner, j'suis un putain de survivant. J'en ai marre.
<Ekill> Gné ?
<Foufoune> Ma légendaire malchance a encore frappé.
<Ekill> Ah ? Vas-y, fais-moi rêver.
<Foufoune> J'étais en ville, je marchais pour aller prendre mon bus et j'passe comme d'hab par la petite ruelle avec le pub que je t'ai montré l'autre jour.
<Ekill> Ouais
<Foufoune> Donc je marche pépère, la tête dans la lune, bref comme d'hab quoi. Sauf que cette fois, un élément a changé : un gars du pub faisait le ménage.
<Foufoune> Ce qu'il faut savoir préalablement, c'est comme hier c'était le déluge, bah la toile qui est constamment ouverte à fond s'était repliée sous le poids de l'eau, et formait donc une énorme baignoire juste au-dessus de la terrasse.
<Ekill> Haha j'te sens bien sur ce coup xD
<Foufoune> (va chier). Donc moi j'avance vers le pub, et j'avais pas vu que le gars avait posé par terre une petite bassine avec de l'eau savonneuse pour faire son bordel là. Et là que tout a commencé...
<Foufoune> Tu vois, un mec normal aurait vu la bassine et l'aurait contournée. Un mec maladroit l'aurait renversée et s'en serait foutu partout... Bah moi je suis ni l'un l'autre. Moi j'ai mis le pied dedans comme un con. Et ce qui est fort, c'est que mon pied faisait EXACTEMENT la taille de cette connerie de bassine. Du coup, il est resté coincé dedans.
<Ekill> Epic ! XD
<Foufoune> Et moi tu vois, tête en l'air, je m'en étais même pas rendu compte. Du coup je continue, et en levant mon pied je m'aperçois de la chose. Du coup je secoue mon pied pour décrocher la bassine... Mauvaise idée #1 : j'ai foutu de l'eau partout sur mon jean et par terre, et résultat, vu comme je dansais la samba pour essayer d'enlever cette merde, bah évidemment je glisse.
<Foufoune> Donc là je te laisse imaginer la scène : j'ai de l'eau et du savon partout autour de moi et sur moi, j'ai les 4 fers en l'air, et j'ai mon pied coincé dans une bassine.
<Ekill> MDR
<Foufoune> Là tu vois, j'ai eu un réflexe parfaitement normal : chercher de quoi me raccrocher. Et miracle, je vois une petite cordelette blanche à portée de main. Donc comme il pouvait rien m'arriver de pire, autant essayer de sauver l'honneur. Et tu sais quoi ?
<Ekill> Mauvaise idée #2 ? :D
<Foufoune> Exactement. J'ai appris quelques secondes plus tard que cette petite cordelette était en fait un système de sécurité révolutionnaire, qui permet d'enrouler instantanément la toile de tente pour la débarrasser d'éventuels encombrements qu'elle aurait sur elle...
<Ekill> Nan... Me dis pas ça...
<Foufoune> Si. Tu vois, j'étais sûr qu'il pouvait rien m'arriver de pire... Et pourtant ce fût le cas.
<Foufoune> Donc je me suis accroché à cette cordelette, et là, la toile s'est rangée en une seconde. Donc je récapitule : eau, savon, pied dans la bassine, en train d'me casser la gueule de façon magistrale, et la main accrochée à une cordelette. Et bah pour couronner le tout, je me suis retrouvé dans cette situation avec EN PLUS une énooooorme goutte d'eau au-dessus de la tronche, et rien pour la retenir ! :D
<Ekill> OMG X'D
<Foufoune> Mais c'est pas tout...
<Ekill> ?
<Foufoune> Tu vois, j'me suis pris ça dans la gueule, j'étais par terre, inondé, savonneux, et avec cette PUT... de bassine encore coincée sur mon pied. Et là, y a le serveur (qui faisait le ménage) qui sort du pub, les larmes aux yeux tellement il riait. Et ce con, au lieu de venir m'aider et me demander si je vais bien, il s'approche, me sert la main, et me dis :
<Foufoune> "Oh la la, sincèrement, c'est la plus belle performance que j'ai jamais vue !"
<Ekill> Sérieux, t'es mon héros x"D
Score : 13399 / 81933 commentaires

Il voulait du thé 🍵😬

@Lorien_Angmar: Je viens de prendre un rdv pour me faire installer la fibre. Ça me rappelle que la dernière fois que j'ai reçu un technicien pour la fibre, il m'est arrivée une histoire qui résume à elle-seule l'inutilité de ma vie.
@Lorien_Angmar: J'avais 19 ans. J'étais jeune et belle (non), et heureuse d'avoir la fibre chez moi. J'accueille le technicien, je vous passe les détails, bref. Il part chercher un truc dans sa voiture. Je laisse la porte de l'appart grande ouverte pour qu'il puisse circuler comme il veut.
@Lorien_Angmar: Le mec revient, et là SURPRISE : il est pas tout seul. Un mec le suit, un grand black, qui enlève ses chaussures avant d'entrer dans mon appart. Comme le technicien ne disait rien, je me suis dit que c'était un collègue à lui et je le laisse rentrer.
@Lorien_Angmar: (Vous le sentez là, que c'était une gigantesque erreur ?)
@Lorien_Angmar: Le technicien repart dans ma chambre faire son installation, et son collègue chelou restait dans le couloir à me regarder. Sans rien dire. Du coup je disais rien non plus. Mais je commençais à me demander pourquoi y'avait besoin d'être deux pour rien foutre.
@Lorien_Angmar: Et là, le mec parle enfin. D'une voix toute douce, il me lâche : "Tu pourrais me faire un thé ? Il me faut du thé là." Il avait l'air totalement défoncé. Je bloque un peu, et il me lâche : "Ou une pipe hein, si c'est possible." Moi: DU THÉ C'EST BIEN DU THÉ JE VAIS FAIRE DU THÉ.
@Lorien_Angmar: Donc là, je pars faire chauffer une casserole pour le thé, avec des yeux encore plus méfiants que Pouletto. Me demandez pas pourquoi je l'ai fait, j'étais démunie. Y'avait Bob Marley pieds nus dans mon couloir qui voulait du thé, alors j'ai fait du thé.
@Lorien_Angmar: ET LÀ MEILLEUR MOMENT DE MA VIE. Le technicien sort de ma chambre en me disant : "J'ai bientôt fini". Il voit le gars chelou assis dans ma cuisine avec son thé, mon air paniqué, il me prend à part, et il me dit : "Mais il est étrange votre ami, vous avez besoin d'aide ?"
@Lorien_Angmar: COMMENT ÇA "MON" AMI ?! (Je suis en train de rigoler nerveusement en l'écrivant mais à ce moment là je rigolais pas du tout)
@Lorien_Angmar: Et je lui fais : "Mais... Je croyais qu'il était avec vous". Le technicien me dit non, et là on se retourne tous les deux vers le gars en mode : "Si il est pas à vous ni à moi, QUE FAIT CET HOMME DANS CETTE CUISINE ?"
@Lorien_Angmar: Le technicien me dit : "Bon je vais appeler la police dans le salon, et vous allez lui parler en attendant, pour pas qu'il réagisse mal." Je prends mes balls à deux main, j'y vais, il était toujours en détente totale avec son thé. Je lui demande ce qu'il fait là.
@Lorien_Angmar: Le gars m'explique en environ 5min vu le niveau de défonce : "Bah j'ai frappé à toutes les portes, mais personne voulait m'ouvrir, et puis j'ai vu votre porte ouverte et vous m'avez laissé rentrer." J'étais donc tombé sur Boucle d'or, version creepy.
@Lorien_Angmar: Sachez que le meilleur moment est à venir. Je lui demande ce qu'il fait dans le quartier, et il me dit en toute décontraction : "Je traîne autour des universités, pour vendre ma came, c'est hyper rentable. Des fois je trouve même des filles qui font le job"
@Lorien_Angmar: Les filles qui font le job : "des meufs qu'il fait prostituer." Avec le technicien qui m'avait rejoint après son appel, on était là : "Ah oui, intéressant". Y'A UN GARS QUI RENTRE CHEZ MOI ET C'EST LE DODO LA SAUMURE DU QUARTIER VERSION DÉFONCÉ. C'est ça, ma vie.
@Lorien_Angmar: Et là, les flics rappellent mon technicien, ils sont en bas de mon immeuble. Le technicien me fait un signe de tête, je comprends. Je dis au gars : "Venez on descend, on va vous raccompagner, vous avez l'air fatigué." Le gars remet ses chaussures et nous suit. NORMAL. DÉTENTE.
@Lorien_Angmar: J'arrive en bas, les flics nous attendent, je sors en courant et je hurle : "IL EST DANS LE HALL, FAITES UN TRUC, ARRETEZ LE, C'EST UN MALADE" Le self-control, c'est moi. Et là, je me mets à pleurer, pour couronner le tout.
@Lorien_Angmar: Les flics vont voir le gars, le technicien leur explique la situation, ils l'embarquent sans poser de questions (vous allez comprendre après, c'est magique). Et les flics commencent à m'interroger. Enfin ils essayent, les pauvres.
@Lorien_Angmar: Je pleurais toutes les larmes de mon corps, impossible de m'arrêter. Les flics étaient inquiets : "Il vous a agressée ? Violée ? Il vous a demandé de faire des choses ?" Moi : DU THÉ ! *pleure de plus belle*
@Lorien_Angmar: Et là, un flic me dit cette phrase magique : "Vous pleurez parce qu'il vous a demandé de faire du thé ?" BAH OUI CONNARD, Y'A UN INCONNU QUI RENTRE CHEZ MOI, JE PENSAIS QUE C'ÉTAIT UN TECHNICIEN, C'ÉTAIT UN PROXENETE DEFONCÉ MAIS JE PLEURE PARCE QUE JE PRÉFÈRE LE CAFÉ.
@Lorien_Angmar: Le technicien qui était resté (le saint homme) vient à ma rescousse en leur disant : "Bah c'est normal qu'elle soit choquée quand même." Et le flic me dit : "Je comprends. En plus on le connaît, ça faisait un moment qu'on cherchait à l'arrêter, mais on avait du mal à le coincer."
@Lorien_Angmar: C'est pour ça qu'ils l'ont embarqué directement. Et là, on va faire une parenthèse, mais si j'étais un proxénète, et que je m'étais fait coincer par hasard dans un moment de défonce parce qu'une connasse laisse sa porte ouverte, j'aurais eu le seum.
@Lorien_Angmar: Voilà. En vrai j'en rigole avec vous, mais pendant des mois j'ai eu peur de rentrer, et de retrouver le gars devant chez moi qui m'attendait pour se venger. C'est jamais arrivé, et maintenant osef j'ai déménagé.
@Lorien_Angmar: Tout ça pour vous dire que si lundi prochain, le technicien se pointe avec un pote, il a intérêt à me présenter un extrait de son casier judiciaire avant de rentrer chez moi. Voilà. C'était l'histoire de ma vie.
Score : 3555 / 21047 commentaires
Glen : tonton t la
Nesh : Ah salut, ça va ?
Glen : oui je voulai te demander un truc
Nesh : Dis toujours ?
Glen : tu sais quand je suis venue ya 2 semaines jtai demander des trucs
Nesh : Ça fait déjà pas mal de "trucs".
Nesh : Mais bon, continue.
Glen : a propos de tu sais quoi après le diner
Nesh : Ah ?
Nesh : Ah ouais, ça ...
Glen : ben tu sais je me demandais si tu saurais pas m'en acheter un
Nesh : wtf
Glen : koi ?
Nesh : Je sais pas si tu te rends bien compte quand même...
Glen : ben koi
Nesh : Bon ok, j'explique.
Glen : ?
Nesh : Premièrement, tu mens mal. Deuxièmement, tu pourrais coller un meurtre sur le dos de quelqu'un d'autre si tu étais menacée d'avoir ne serait-ce qu'internet coupé pendant 1 semaine.
Glen : et ?
Nesh : Et surtout... vu que tu as à peine 14 ans, que tu me demande d'aller t'acheter un mini vibro que tu vas planquer chez toi ou aucune cachette ne pourrait échapper à ma chère soeur, ta mère...
Glen : ben..
Nesh : Je me demande seulement combien de secondes pourraient séparer la découverte de l'objet du délit, toi, me caftant illico puis le coup de fil qui tue avoisinant les 800 décibels ?
Glen : je dirai rien promi !
Nesh : Ouais, après tout, je risque quoi sinon de passer pour un gros pédophile dégueulasse qui file un BRANLETTOR 3000X à sa nièce ? Et puis tu m'amèneras des oranges en prison si le juge est pas contre.
Glen : et si le je cache chez julie ?
Nesh : NON TU VAS PAS PLANQUER CA CHEZ MA PETITE SOEUR SOUS LE TOIT DE MES PARENTS BORDEL
Glen : mais elle en a deja !
Nesh : Je me casse de ce pays.
Score : 7692 / 48620 commentaires