Favoris de Xenatus

😅🔨 Périmé du casque

Paul : Ah tiens, moment distrayant : j’ai retrouvé un casque de chantier tout à l’heure.
Paul : Tu savais qu’il y’avait une date de péremption sur ces trucs ?
Blinght : Ah bon ? Merde, du coup faut que je regarde ça pour mes équipes !
Paul : Enfin, une durée d’utilisation limitée et après la protection n’est plus garantie.
Paul : Donc t’es plus couvert par les assurances et tout le bordel.
Blinght : Tu fais bien de me le dire, j’ai jamais fait gaffe. Du coup tu le jettes ?
Paul : Normalement oui.
Paul : Mais j’ai mis en place un jeu pour être sûr que les gars surveillent les dates.
Paul : On n’en a pas beaucoup alors quand y’en a un de périmé (3-5 ans de vie) on me le ramène et je lance le jeu…
Blinght : Qui consiste en ?
Paul : Je mets en place le casque sur un support avec une masse à côté.
Paul : Je les oblige à mettre leur équipement de sécu (casque, lunettes, gants, chaussures...)
Paul : Comme ça ils vérifient en même temps si y’a d’autres péremptions sur leur matos.
Paul : 1 coup par personne, celui qui casse le casque a le reste de sa journée libre.
Blinght : Ouai mais les mecs font ça au lieu de bosser ?
Paul : Uniquement pendant les temps de pause du matin. Si il est pas achevé, ca continue le lendemain !
Paul : Faut les voir, tous en demi-cercle autour du mec à qui c’est le tour.
Paul : C’est LE sujet de la semaine (oui, parce que je l’annonce une semaine avant).
Paul : J’ai même un mec qui a décalé ses congés pour participer (l’égo des bourrins).
Paul : En bon joueur, je frappe le premier (pour amorcer le truc et parce qu’aucune chance de one shot).
Blinght : Mais le truc il dégage en 3-4 coups, non ?
Paul : Hé non, justement c’est ça qui est cool !
Paul : Un casque finalement ça tient super bien. Le mini qu’on ait fait c’est 7 coups...
Paul : (mais franchement les 7 qui sont passés dessus c’était des Conan Les Barbares qui se sont gourés de siècle, époque et carrière).
Paul : Le maxi c’est un casque que personne a pété (y’en a un qui l’a récupéré et fait un trophée « plus résistant que toute la boite ») !
Paul : Du coup les mecs ils inscrivent leurs noms et je fais la main innocente pour tirer l’ordre de passage.
Paul : Bon, c’est des vrais gamins qui se mesurent la bite et ça se charrie à mort.
Paul : Mais au final ça renforce la cohésion de groupe et y’a un sujet de discussion sympa !
Blinght : Et ton patron il accepte ça ?
Paul : Il est en 13e position de frappe…
Score : 1736 / 10421 commentaires

🤣🚪🏃‍♂️ L'escape game qui vous échappe

@AdrienCorbeel: J'ai travaillé pendant un an comme Game master dans un escape room. Pendant 12 mois j'ai eu l'occasion de voir un bon nombre de choses improbables.
@AdrienCorbeel: Mais il y a une anecdote qui dépasse de loin toutes les autres.
@AdrienCorbeel: C'était il y a deux mois. On venait d'ouvrir une toute nouvelle salle, à l'ambiance un peu étrange. Quelques groupes l'avaient déjà testée, et mis à part certains soucis techniques, ça se passait plutôt bien.
@AdrienCorbeel: On était clairement pas prêt pour ce qui allait arriver.
@AdrienCorbeel: Un groupe de 3 personnes est venu faire la salle en fin de journée. On les enferme et le jeu commence. Ils ne sont pas très doués, du coup on leur donne pas mal d'indices (grâce à un talkie walkie!) pour les aider à résoudre les énigmes. Jusque là, rien d'anormal.
@AdrienCorbeel: Deux choses à savoir sur la salle, qui auront une importance pour la suite :
@AdrienCorbeel: 1) l'escape room est intentionnellement en désordre lorsqu'ils rentrent à l'intérieur
@AdrienCorbeel: 2) pendant le jeu, ils trouvent une arme en plastique
@AdrienCorbeel: Ils arrivent malgré tout à avancer dans le jeu, et atteignent à la fin. Il y a 2 portes : l'une mène vers la sortie, et s'ouvre avec une clé. L'autre est fermée avec un cadenas, et mène vers une future extension de la salle (mais pour le moment c'est juste une salle de bricolage)
@AdrienCorbeel: Il ne leur reste plus qu'une minute. Pour gagner, ils n'ont qu'à fouiller un peu, trouver une clé et sortir de là. Sauf qu'ils ne la trouvent pas.
@AdrienCorbeel: Ce qu'ils ont entre les mains, à la place, c'est une clé qui leur a déjà servi, et qui normalement ne s'utilise qu'une fois…
@AdrienCorbeel: ...et il se trouve que cette clé ouvre le cadenas de la salle de bricolage (ce qu'on ne savait pas évidemment)
@AdrienCorbeel: Donc le groupe ouvre la porte de cette salle qui est un peu sens dessus dessous : il y a des scies, des perceuses, de bouts de bois.
@AdrienCorbeel: Et ils sont persuadés qu'ils sont encore dans l'escape game. Forcément : la salle est en désordre, ce qui est cohérent avec le début du jeu.
@AdrienCorbeel: Ils se mettent donc à fouiller parmi tout ça. De notre côté, on ne voit pas trop ce qui passe : on a pas mal d'angles morts, et pas de caméra dans la salle de bricolage. Et pour ne rien arranger, on est occupé à surveiller les autres escape rooms.
@AdrienCorbeel: Ça pourrait très mal tourner : il y a plein de choses un peu dangereuses dans cette salle, des clous, du matériel de brico, etc...
@AdrienCorbeel: Mais l’improbable arrive : ils trouvent une clé. Et cette clé ouvre une autre porte.
@AdrienCorbeel: Qui mène sur la cour intérieure de l'escape game.
@AdrienCorbeel: Dehors.
@AdrienCorbeel: Le groupe arrive donc maintenant à l'extérieur. Et ils sont toujours persuadés d'être dans l'escape game. Il y a même un indice, lié à une autre salle dans cette cour, ce qui ne fait que renforcer leur conviction.
@AdrienCorbeel: Normalement, il n'y a pas moyen de sortir de cette cour intérieure. Il y a une porte qui donne sur la cour de l'immeuble d'à côté, mais elle est généralement fermée.
@AdrienCorbeel: Mais ce jour-là, forcément, forcément, elle était ouverte. Et ils continuent.
@AdrienCorbeel: Nous, de notre côté, on commence à s'inquiéter de ne pas le voir sortir et de ne pas les voir sur nos écrans de surveillance. Finalement, mon collègue va voir dans la salle, ne les trouve pas (en plus ils avaient fermé les portes derrière eux pour je ne sais quelle raison).
@AdrienCorbeel: Il revient vers moi paniqué.
@AdrienCorbeel: Lui : Je ne trouve plus les clients !
@AdrienCorbeel: Moi : Comment ça tu ne les trouves plus ?
@AdrienCorbeel: Ils sont donc dans la cour de l'immeuble d'à côté, et aussi improbable cela soit-il, ils sont toujours persuadés d'être dans le jeu. Pour leur défense, la cour ressemble vachement à un escape game. Il y a même une voiture avec la vitre brisée et les pneus crevés.
@AdrienCorbeel: Ca fait très déco.
@AdrienCorbeel: Et donc l'aventure continue.
@AdrienCorbeel: Ils rentrent dans l'immeuble à côté. Qui n'appartient absolument pas à l'escape game.
@AdrienCorbeel: Persuadés qu'il ne leur reste plus beaucoup de temps (de fait), ils se dépêchent et montent les escaliers.
@AdrienCorbeel: À ce moment, je n'ai pas tous les détails là, mais je sais en tout les cas qu'ils rentrent dans une pièce de l'immeuble (un lavoir peut-être ?) dans laquelle il y a plein de vêtements. Ils les fouillent, mais ne trouvent rien dedans (pas de clés cette fois-ci).
@AdrienCorbeel: Ils sortent de la pièce, continuent à monter les escaliers, et se retrouvent nez à nez… face à 2 mecs qui fument un joint.
@AdrienCorbeel: Les deux mecs flippent et se barrent en courant. Pourquoi ?
@AdrienCorbeel: Parce que devant eux se tiennent trois inconnus qui ont un FLINGUE en main.
@AdrienCorbeel: Ils avaient laissé le talkie-walkie dans la salle. Mais le pistolet en plastique, ils l'avaient EVIDEMMENT pris avec eux (il n'est pas extrêmement réaliste, mais après avoir pris un peu de beuh, on ne fait pas forcément attention à ce genre de détail j'imagine).
@AdrienCorbeel: Le franc tombe.
@AdrienCorbeel: Enfin.
@AdrienCorbeel: Ils réalisent que l'escape game n'a probablement pas engagé deux gars pour fumer de la beuh devant eux. Et que 20€ par personne pour faire un escape room qui continue dans l'immeuble d'à côté, c'est assez improbable.
@AdrienCorbeel: Ils rebroussent chemin, font la route en sens inverse et reviennent dans la salle où on les trouve, à notre grand soulagement.
@AdrienCorbeel: On devenait fous. Eux, par contre sont ravis et nous racontent tout. C'était le meilleur escape room de leur vie.
@AdrienCorbeel: Moi à ce moment là (et depuis) j'ai le cerveau en feu. Parce qu'il y a au moins 5 énormes coïncidences qui se sont suivi les unes après pour que ça arrive. Parce que c'est tellement improbable que j'ai moi-même du mal à y croire.
@AdrienCorbeel: Et puis aussi, parce que ça aurait pu très mal à tourner. Qu'est-ce qui se serait passé s'ils étaient rentrés dans l'appart de quelqu'un ? Et s'ils s'étaient retrouvés face à quelqu'un de violent ? Comment est-ce qu'on explique ça à la police ?
@AdrienCorbeel: (d'ailleurs ils sont revenus avec un mètre mesureur qu'ils avaient trouvés je ne sais où dans l'immeuble d'à côté, persuadé que c’était un indice. Au vol !)
Score : 1494 / 21220 commentaires
Dpdly: L'autre jour je fouillais dans mes fichiers de la fac sur mon vieux pc et j'ai retrouvé un truc rigolo qui mérite je pense un petit thread.
Dpdly: Flashback en 2009 : Avant d'être aux arts-déco, j'ai fait 2 ans en IUT infocom à Grenoble. Concrètement, c'était nul et ça m'a rien appris
Dpdly: On avait des cours inintéressants où on faisait des communiqués de presse, du marketing, et beaucoup d'exposés et d'études de cas.
Dpdly: Le seul moyen qu'on ait trouvé avec mes potes pour rendre ça supportable, c'était de jamais suivre les consignes et de faire n'importe quoi.
Dpdly: Par exemple, une fois ou on devait faire des bannières de pub pour des collectivités locales, on a fait "Franche-comté, conseil régional - Franchement, comptez sur nous" ou "Région Limousin, Roulez en Limousin", "Région Paca, ya plus qu'à"
Dpdly: Là sur mon disque dur, j'ai retrouvé un exercice de compta. Où on avait donc décidé de faire ça à notre manière.
Dpdly: C'était une étude de cas fictive ou il fallait imaginer et budgeter une campagne de com pour l'arrivée du tram à Amiens. (pourquoi Amiens ? Je sais pas.)
Dpdly: Fallait faire le plan de com, tenir la compta, écrire un communiqué de presse et faire une présentation orale. Budget fictif : UN MILLION.
Dpdly: Je vais donc vous montrer des extraits de tout ça pour vous montrer tout ce qu'on peut faire quand on a un million pour faire n'importe quoi
Dpdly: Déjà ça partait mal, on avait choisi un nom bien dégueulasse: TRAMiens
Dpdly: Au début on avait fait ça bien, on essayait de dépenser l'argent correctement, en achetant des panneaux pubs, des encarts presse...
Dpdly: Genre là jcomprends rien au calcul, mais ça a l'air encore sérieux:
Dpdly: 140 faces en 2m² pendant 2 mois soit 8 semaines (1.5millions de contacts/semaine) 161 MUPI et 230 Abribus sur la base d'1/3 du réseau total soit 130 panneaux (source JCD)
Dpdly: Fabrication - 80 faces 80*5.20=416€
Dpdly: Conception - 2m²-> 148€
Dpdly: Achat d'espace -> 9308 * 8= 74464€
Dpdly: Soit 75028 € et donc 93785€
Dpdly: On avait aussi bien sur prévu un site internet. Visiblement de qualité vu le tarif et la réf: Création du site internet pour le compte à rebours: 7400€, pour un site dans l'esprit de celui de Ségolène Royal
Dpdly: En fait, c'est quand on a commencé à réfléchir à un événement pour l'inauguration que c'est un peu parti en vrille.
Dpdly: On s'est demandé ce qui pourrait rameuter du monde, et on s'est dit que battre des records du monde c'est toujours populaire.
Dpdly: Alors on a proposé de battre à Amiens le record de la plus grande pizza du monde. Le record à l'époque : 300 mètres. Easy.
Dpdly: Sauf que c'était pas hyper local, donc on a choisi une variante amiénoise : LA PLUS GRANDE FLAMICHE DU MONDE.
Dpdly: Pour budgéter ça, on a pris une recette sur Marmiton, qu'on a multiplié avec un produit en croix par le diamètre de la flamiche géante.
Dpdly: Ce qui donne: Ingrédients + ustensiles de cuisine + grande planche en bois pour étaler la pâte
Dpdly: Pour 8 personnes, environ 4€
Dpdly: 1 oeuf
Dpdly: 50g de beurre
Dpdly: 200g de farine
Dpdly: du sel
Dpdly: de la levure boulanger
Dpdly: 200g de maroilles
Dpdly: 100 000/8=12500 - 12500*4=50 000€
Dpdly: Calcul du nombre de cuisiniers, sachant qu'une flamiche pour 8 personnes demande 10 minutes-> 10*12500-> 125 000
Dpdly: 125 000 (mins)/200(cuistos) = 625 mins, environ 10h
Dpdly: 200*10h*10€=~ 20 000€
Dpdly: Soit 70 000€ et donc 87 500 €
Dpdly: On a même fais un magnifique montage avec paint pour la présentation
Dpdly: Après on s'est dit qu'il nous fallait un mec connu pour fidéliser le public, un gars du coin. Une petite recherche « célébrités amiens » et...... JEAN PIERRE PERNAUT
Dpdly: Tellement certain qu'on arriverait à le convaincre, on l'avait budgété comme ça JPP : "Gratos? ville d'origine"
Dpdly: Ok maintenant qu'on a une tarte aux poireaux géantes et un présentateur du 13h, il nous manque un dernier truc qui marque les esprits.
Dpdly: Des milliers de pétales de roses qui jonchent les rails ? Ok, mais c'est pas encore assez percutant.
Dpdly: On avait prévu de faire traverser un papier craft où était projeté un film de l'ancien tramway de la ville par le nouveau
Dpdly: Des répliques gonflables de la cathédrale d'Amiens ? Soit, mais on en prends 10. Mais on peut encore trouver mieux.
Dpdly: On en a pas trouvé, du coup on va prendre des répliques de l'arche de la ville, 240€ la journée sur internet, 2400€ pour 10 arches, soyons fous, 3000€
Dpdly: Et là on a eu une super idée. Faire transporter les ciseaux pour l'inauguration par le maire en Jetpack, on avait même mis une image dans la présentation
Dpdly: D'ailleurs tant qu'à faire, autant l'acheter cash.
Dpdly: 112 000€ puis 3000€ pour le conducteur, 115 000€ soit 143 750€
Dpdly: Jcrois même qu'à un moment on avait envisagé que ce soit Jean Pierre Pernaut qui pilote le Jetpack, mais c'était un peu cher en assurances.
Dpdly: Au final, on a tout fait pour dépenser notre million. A la fin pour l'écouler y'avais même une tombola pour gagner des voitures et des télés
Dpdly: On a fini l'étude de cas avec 0€ de budget restant, et la satisfaction d'avoir correctement dépensé l'argent du contribuable.
Dpdly: Le pire dans tout ça c'est que c'était un truc avec un super gros coefficient, donc assez risqué pour le diplôme, et on a eu... 15 :|
Dpdly: La prof nous avait dit « vous avez fait n'importe quoi, mais vous l'avez bien fait, donc j'aimerais vous mettre moins, mais je peux pas »
Dpdly: Quand je relis tout ça je comprends pas la note. Je pense que la prof s'est juste bien marrée et voulait récompenser l'effort.
Dpdly: Moralité : faut jamais me confier un million d'euros pour un projet. Sauf si vous aimez les Jetpacks.
Score : 2872 / 38250 commentaires