Favoris de danstonchatata

* Perpi entre dans le chat
Perpi : 3540 au snake ! Je vous pourris tous bande de petits merdeux
Perpi : Bon j’y retourne. A +
* Perpi a quitté le chat
Tonga : 0_0 il fait déjà quoi Perpi dans la vie ?
Alex : il est chercheur en histoire ou un truc comme ça
Guillaume : il est spĂ©cialiste d’une civilisation prĂ©-colombienne qui s’appelle les tayronas et il est chercheur pour une universitĂ© suisse qui collabore avec une universitĂ© de bogota
Tonga : Ah... et ça laisse le temps de péter les scores à snake ça ?
Guillaume : En ce moment oui. Il est Ă  moscou pour un sĂ©minaire sur les mƓurs et coutumes des tayronas au vu des derniĂšres dĂ©couvertes dans la ciudad perdida
Tonga : Je vénÚre ce type !
Alex : Atta atta. Comment tu sais tout ça toi ?
Guillaume : parce que je suis assis à cÎté de lui en ce moment
Alex : WTF ??!!
Tonga : Toi, Guillaume Geek Ă  Moscou !!!!???
Tonga : T’as pas qques explications à donner là ?
Guillaume : Au point oĂč j’en suis...
Guillaume : ce salaud de Perpi m’a dit qu’il devait aller à moscou pour le boulot et qu’il pouvait prendre qqn avec lui
Guillaume : il m’a demandĂ© si je voulais venir, que dans ce genre de rdv les filles sont hyper chaudes, bouffe gratuite Ă  volontĂ© et wi-fi libre Ă  l’hotel
Alex : Personne ne fait de commentaires, je veux Ă©couter cette histoire jusqu’au bout !
Guillaume : merci. Donc j’ai dit oui.
Guillaume : Le truc qu’il m’a pas dit, c’est qu’il pouvait en effet prendre qqn avec lui mais uniquement si c’était un conjoint ou une conjointe
Tonga : OMG !
Guillaume : Du coup ce salopard me fait passer dans toutes les soirĂ©es pour son fiancĂ©, toutes les meufs croient que je suis gay, donc aucune chance, je me gĂšle les roubignolles Ă  Moscou Ă  Ă©couter des confĂ©rences en russe ou anglais auxquelles je pige que dalle, on est que le deuxiĂšme jour (y en a 4) on doit dormir dans le mĂȘme lit parce que chambre conjugal oblige et en plus ce connard Ă©tait tellement bourrĂ© hier soir qu’il a pas arrĂȘtĂ© de me toucher les fesses en pensant que j’étais une gonzesse !
Alex : et toi tu restes quand mĂȘme lĂ -bas ?
Guillaume : il m’a promis qu’il m’offrait l’ultime carte pokemon qu’il me manque si je faisais les 4 jours...
Alex : :)
Tonga : AH AH AH
Tonga : ...mais euh... attends...il est pas homo en fait Perpi ?
Alex : Si! XD
Guillaume : QUOI !!??
Score : 14473 / 97035 commentaires
Lucie : Non, je pense que le truc le plus recherché(et méchant)que j'ai jamais fait, c'était cet été.
Lucie : J'ai Ă©tĂ© serveuse pendant un mois. Franchement, mĂȘme si la plupart des personnes que j'ai servi Ă©taient correctes, on rencontre de temps en temps de beaux enfoirĂ©s.
Antoine : Tu m'étonnes... Qu'est ce qui c'était passé?
Lucie : Un mec débarque avec une dizaine de personnes, ils sont restés 2 heures, et il était juste insupportable.
Antoine : Genre?
Lucie : Genre il m'agrippait quand il voulait demander quelque chose, il se plaignait continuellement, il a du renvoyer la moitié des plats en cuisine... Il y avait une autre serveuse qui était pratiquement en larmes à la fin de son repas.
Lucie : Le truc, c'est que les gens peuvent se comporter comme des bouffons si ils sont prĂȘts Ă  en assumer les consĂ©quences. Parce qu'un jour, ils vont tomber sur une psychopathe comme moi qui leur fera payer.
Antoine : Qu'est ce que t'as fait ??
Lucie : Il a payé par carte (et a laissé 2,5 euros de pourboire sur une addition de plus de 200, mais passons) et avait un nom assez inhabituel.
Lucie : Je le note quelque part, et quelques jours plus tard je cherche sur FB. Bingo, il est sur une des photos, je connais son prénom.
Lucie : Je vais chercher un numéro de téléphone dans les pages blanches. L'appel s'est déroulé à peu prÚs comme ça :
Lucie : "Allo?" (voix de femme)
Lucie : "Hmmmmm euuuuh... je pourrais parler Ă  ***?"
Lucie : "Il n'est pas lĂ . Qui est Ă  l'appareil?"
Lucie : "C'est Tiffany, qui ĂȘtes-vous?"
Lucie : "Sa femme."
Lucie : "SA FEMME???? HAN LE CONNARD!!!!!" *Raccroche*
Antoine : ...
Antoine : Tu es vraiment flippante, tu sais? Brillante... Mais terrifiante.
Score : 6486 / 53539 commentaires

😅🔹 PĂ©rimĂ© du casque

Paul : Ah tiens, moment distrayant : j’ai retrouvĂ© un casque de chantier tout Ă  l’heure.
Paul : Tu savais qu’il y’avait une date de pĂ©remption sur ces trucs ?
Blinght : Ah bon ? Merde, du coup faut que je regarde ça pour mes équipes !
Paul : Enfin, une durĂ©e d’utilisation limitĂ©e et aprĂšs la protection n’est plus garantie.
Paul : Donc t’es plus couvert par les assurances et tout le bordel.
Blinght : Tu fais bien de me le dire, j’ai jamais fait gaffe. Du coup tu le jettes ?
Paul : Normalement oui.
Paul : Mais j’ai mis en place un jeu pour ĂȘtre sĂ»r que les gars surveillent les dates.
Paul : On n’en a pas beaucoup alors quand y’en a un de pĂ©rimĂ© (3-5 ans de vie) on me le ramĂšne et je lance le jeu

Blinght : Qui consiste en ?
Paul : Je mets en place le casque sur un support avec une masse à cÎté.
Paul : Je les oblige à mettre leur équipement de sécu (casque, lunettes, gants, chaussures...)
Paul : Comme ça ils vĂ©rifient en mĂȘme temps si y’a d’autres pĂ©remptions sur leur matos.
Paul : 1 coup par personne, celui qui casse le casque a le reste de sa journée libre.
Blinght : Ouai mais les mecs font ça au lieu de bosser ?
Paul : Uniquement pendant les temps de pause du matin. Si il est pas achevé, ca continue le lendemain !
Paul : Faut les voir, tous en demi-cercle autour du mec à qui c’est le tour.
Paul : C’est LE sujet de la semaine (oui, parce que je l’annonce une semaine avant).
Paul : J’ai mĂȘme un mec qui a dĂ©calĂ© ses congĂ©s pour participer (l’égo des bourrins).
Paul : En bon joueur, je frappe le premier (pour amorcer le truc et parce qu’aucune chance de one shot).
Blinght : Mais le truc il dégage en 3-4 coups, non ?
Paul : HĂ© non, justement c’est ça qui est cool !
Paul : Un casque finalement ça tient super bien. Le mini qu’on ait fait c’est 7 coups...
Paul : (mais franchement les 7 qui sont passĂ©s dessus c’était des Conan Les Barbares qui se sont gourĂ©s de siĂšcle, Ă©poque et carriĂšre).
Paul : Le maxi c’est un casque que personne a pĂ©tĂ© (y’en a un qui l’a rĂ©cupĂ©rĂ© et fait un trophĂ©e « plus rĂ©sistant que toute la boite ») !
Paul : Du coup les mecs ils inscrivent leurs noms et je fais la main innocente pour tirer l’ordre de passage.
Paul : Bon, c’est des vrais gamins qui se mesurent la bite et ça se charrie à mort.
Paul : Mais au final ça renforce la cohĂ©sion de groupe et y’a un sujet de discussion sympa !
Blinght : Et ton patron il accepte ça ?
Paul : Il est en 13e position de frappe

Score : 2106 / 23020 commentaires

A bout de nerf 😇

Pouiii : Bataille d’élastiques ce matin dans l’open space, ça vole doucement et plus ou moins furtivement.
Pouiii : Comme d’habitude, 2 camps se constituent : les snipers en mode « poker face » et les coincĂ©s du cul qui rĂąlent (faut bosser, bande de gamins et gniagniagnia) !
Blinght : TrĂšs partiale ta description, sale glandeur !
Pouiii : Puis moment WTF, le chef qui sort avec un gun nerf dans chaque main et arrose tout le monde dans une 30aine de secondes d’apocalypse. Personne n’a rien compris, on s’est fait shooter comme des lapins tĂ©tanisĂ©s devant les phares d’un voiture.
Blinght : Oo
Pouiii : Puis ce tarĂ© rabaisse ses armes, demande au stagiaire de tout lui ramasser (y’en avait partout) et referme la porte du bureau derriĂšre lui avec le pied en sifflotant. AprĂšs l’Armageddon, grand silence, plus personne n’ose parler ou envoyer une petite merde dans la piĂšce...
Blinght : Mais qu’est ce qu’il foutait avec ces trucs dans son bureau ?
Pouiii : Ben, il nous a avouĂ© avant de partir qu’il en avait achetĂ© 2 pour son fils et lui mais vu qu’ils avaient pĂ©tĂ© un vase en se tirant dessus, madame les a engueulĂ©s et interdit de s’en servir dans la maison.
Blinght : Ahahah, le grand classique !
Pouiii : Ouai, du coup il les a pris pour quand il nous sent dissipĂ©s ou qu’il doit Ă©vacuer parce que bon, « faut pas gĂącher » !
Blinght : Vous allez prendre chĂšre !
Pouiii : Surtout le stagiaire : c’est lui qui va devoir tout ramasser à chaque fois !
Score : 1935 / 25921 commentaires

Il voulait du thĂ© đŸ”đŸ˜Ź

@Lorien_Angmar: Je viens de prendre un rdv pour me faire installer la fibre. Ça me rappelle que la derniĂšre fois que j'ai reçu un technicien pour la fibre, il m'est arrivĂ©e une histoire qui rĂ©sume Ă  elle-seule l'inutilitĂ© de ma vie.
@Lorien_Angmar: J'avais 19 ans. J'étais jeune et belle (non), et heureuse d'avoir la fibre chez moi. J'accueille le technicien, je vous passe les détails, bref. Il part chercher un truc dans sa voiture. Je laisse la porte de l'appart grande ouverte pour qu'il puisse circuler comme il veut.
@Lorien_Angmar: Le mec revient, et lĂ  SURPRISE : il est pas tout seul. Un mec le suit, un grand black, qui enlĂšve ses chaussures avant d'entrer dans mon appart. Comme le technicien ne disait rien, je me suis dit que c'Ă©tait un collĂšgue Ă  lui et je le laisse rentrer.
@Lorien_Angmar: (Vous le sentez lĂ , que c'Ă©tait une gigantesque erreur ?)
@Lorien_Angmar: Le technicien repart dans ma chambre faire son installation, et son collĂšgue chelou restait dans le couloir Ă  me regarder. Sans rien dire. Du coup je disais rien non plus. Mais je commençais Ă  me demander pourquoi y'avait besoin d'ĂȘtre deux pour rien foutre.
@Lorien_Angmar: Et lĂ , le mec parle enfin. D'une voix toute douce, il me lĂąche : "Tu pourrais me faire un thĂ© ? Il me faut du thĂ© lĂ ." Il avait l'air totalement dĂ©foncĂ©. Je bloque un peu, et il me lĂąche : "Ou une pipe hein, si c'est possible." Moi: DU THÉ C'EST BIEN DU THÉ JE VAIS FAIRE DU THÉ.
@Lorien_Angmar: Donc là, je pars faire chauffer une casserole pour le thé, avec des yeux encore plus méfiants que Pouletto. Me demandez pas pourquoi je l'ai fait, j'étais démunie. Y'avait Bob Marley pieds nus dans mon couloir qui voulait du thé, alors j'ai fait du thé.
@Lorien_Angmar: ET LÀ MEILLEUR MOMENT DE MA VIE. Le technicien sort de ma chambre en me disant : "J'ai bientĂŽt fini". Il voit le gars chelou assis dans ma cuisine avec son thĂ©, mon air paniquĂ©, il me prend Ă  part, et il me dit : "Mais il est Ă©trange votre ami, vous avez besoin d'aide ?"
@Lorien_Angmar: COMMENT ÇA "MON" AMI ?! (Je suis en train de rigoler nerveusement en l'Ă©crivant mais Ă  ce moment lĂ  je rigolais pas du tout)
@Lorien_Angmar: Et je lui fais : "Mais... Je croyais qu'il Ă©tait avec vous". Le technicien me dit non, et lĂ  on se retourne tous les deux vers le gars en mode : "Si il est pas Ă  vous ni Ă  moi, QUE FAIT CET HOMME DANS CETTE CUISINE ?"
@Lorien_Angmar: Le technicien me dit : "Bon je vais appeler la police dans le salon, et vous allez lui parler en attendant, pour pas qu'il réagisse mal." Je prends mes balls à deux main, j'y vais, il était toujours en détente totale avec son thé. Je lui demande ce qu'il fait là.
@Lorien_Angmar: Le gars m'explique en environ 5min vu le niveau de défonce : "Bah j'ai frappé à toutes les portes, mais personne voulait m'ouvrir, et puis j'ai vu votre porte ouverte et vous m'avez laissé rentrer." J'étais donc tombé sur Boucle d'or, version creepy.
@Lorien_Angmar: Sachez que le meilleur moment est Ă  venir. Je lui demande ce qu'il fait dans le quartier, et il me dit en toute dĂ©contraction : "Je traĂźne autour des universitĂ©s, pour vendre ma came, c'est hyper rentable. Des fois je trouve mĂȘme des filles qui font le job"
@Lorien_Angmar: Les filles qui font le job : "des meufs qu'il fait prostituer." Avec le technicien qui m'avait rejoint aprĂšs son appel, on Ă©tait lĂ  : "Ah oui, intĂ©ressant". Y'A UN GARS QUI RENTRE CHEZ MOI ET C'EST LE DODO LA SAUMURE DU QUARTIER VERSION DÉFONCÉ. C'est ça, ma vie.
@Lorien_Angmar: Et lĂ , les flics rappellent mon technicien, ils sont en bas de mon immeuble. Le technicien me fait un signe de tĂȘte, je comprends. Je dis au gars : "Venez on descend, on va vous raccompagner, vous avez l'air fatiguĂ©." Le gars remet ses chaussures et nous suit. NORMAL. DÉTENTE.
@Lorien_Angmar: J'arrive en bas, les flics nous attendent, je sors en courant et je hurle : "IL EST DANS LE HALL, FAITES UN TRUC, ARRETEZ LE, C'EST UN MALADE" Le self-control, c'est moi. Et lĂ , je me mets Ă  pleurer, pour couronner le tout.
@Lorien_Angmar: Les flics vont voir le gars, le technicien leur explique la situation, ils l'embarquent sans poser de questions (vous allez comprendre aprĂšs, c'est magique). Et les flics commencent Ă  m'interroger. Enfin ils essayent, les pauvres.
@Lorien_Angmar: Je pleurais toutes les larmes de mon corps, impossible de m'arrĂȘter. Les flics Ă©taient inquiets : "Il vous a agressĂ©e ? ViolĂ©e ? Il vous a demandĂ© de faire des choses ?" Moi : DU THÉ ! *pleure de plus belle*
@Lorien_Angmar: Et lĂ , un flic me dit cette phrase magique : "Vous pleurez parce qu'il vous a demandĂ© de faire du thĂ© ?" BAH OUI CONNARD, Y'A UN INCONNU QUI RENTRE CHEZ MOI, JE PENSAIS QUE C'ÉTAIT UN TECHNICIEN, C'ÉTAIT UN PROXENETE DEFONCÉ MAIS JE PLEURE PARCE QUE JE PRÉFÈRE LE CAFÉ.
@Lorien_Angmar: Le technicien qui Ă©tait restĂ© (le saint homme) vient Ă  ma rescousse en leur disant : "Bah c'est normal qu'elle soit choquĂ©e quand mĂȘme." Et le flic me dit : "Je comprends. En plus on le connaĂźt, ça faisait un moment qu'on cherchait Ă  l'arrĂȘter, mais on avait du mal Ă  le coincer."
@Lorien_Angmar: C'est pour ça qu'ils l'ont embarqué directement. Et là, on va faire une parenthÚse, mais si j'étais un proxénÚte, et que je m'étais fait coincer par hasard dans un moment de défonce parce qu'une connasse laisse sa porte ouverte, j'aurais eu le seum.
@Lorien_Angmar: Voilà. En vrai j'en rigole avec vous, mais pendant des mois j'ai eu peur de rentrer, et de retrouver le gars devant chez moi qui m'attendait pour se venger. C'est jamais arrivé, et maintenant osef j'ai déménagé.
@Lorien_Angmar: Tout ça pour vous dire que si lundi prochain, le technicien se pointe avec un pote, il a intĂ©rĂȘt Ă  me prĂ©senter un extrait de son casier judiciaire avant de rentrer chez moi. VoilĂ . C'Ă©tait l'histoire de ma vie.
Score : 3882 / 32946 commentaires