Favoris de IzzuTahuriz

đŸ˜±đŸ€ą La piscine tueuse

Tadvomi : Putain la piscine aprùs l’hiver c’est un vrai carnage

Tadvomi : Y’a plein d’asticots et de vers morts.
Tadvomi : Mais lĂ  en prime j’ai un hĂ©risson tout gonflĂ© !
Tadvomi : (tiens, des photos, mĂȘme si t’en veux pas !)
Blinght : Mis à part le fait que c’est bien fait pour ta gueule, t’avais qu’à ranger

Blinght : (et aussi que c’est suuuper dĂ©gueu et que j’en ai eu un haut le cƓur)
Blinght : Je comprends pas : comment il est monté ?
Tadvomi : Bonne question

Tadvomi : Putain, c’est trop dĂ©gueu !
Blinght : AprĂšs tout l’hiver passĂ© lĂ -dedans, tu t’attends Ă  ce qu’il soit choupinou ?
Tadvomi : Nan, c’est pas ça.
Tadvomi : Enfin si

Tadvomi : Bref, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle

Tadvomi : La mauvaise c’est que j’avais pas enlevĂ© toute la bĂąche et je sais maintenant ce qui a mis le hĂ©risson dans ma piscine et que c'est encore dedans...
Blinght : Et la bonne ?
Tadvomi : C’est que j’ai retrouvĂ© le chat disparu des voisins!
Tadvomi : Ils vont ĂȘtre super contents !
Tadvomi : (tiens d’ailleurs je t’envoie aussi des photos)
Blinght : Putain mais arrĂȘte, c’est ignoble !
Tadvomi : Ahahahaha !
Tadvomi : Note que j’ai jamais portĂ© aussi bien mon pseudo qu’aujourd’hui
Tadvomi : Dommage que j’ai tout gerbĂ© sur la terrasse, va falloir nettoyer ça aussi maintenant

Tadvomi : Comme le disent les vieux « on n’est pas rendu » (mais moi si en l’occurrence) !
Blinght : SĂ©rieux c’est immonde, brules la piscine aprĂšs l’avoir vidĂ©e, c’est un nid Ă  microbes lĂ !
Tadvomi : Meuh nan, aprĂšs je pourrai aller Ă  la pĂȘche avec tout ça !
Tadvomi : (Tiens d’ailleurs voilĂ  des photos en gros plan des vers sur le chat, ils sont Ă©nooormes !)
* Blinght s’est dĂ©connectĂ©(e)
Score : 794 / 31420 commentaires

🩹🌬 Pro-tip : relever la lunette des toilettes

Lij: Bon, en gros j'ai toujours eu une sainte horreur d'aller aux toilettes chez les autres, en particulier pour faire la grosse commission (À cause des odeurs; tout cas tout ça)
Colzara: ouai je vois "les filles ne font pas caca par ce que se sont des princesses"
Lij: une peur maladive, enfin bref
Lij: du coup j'ai fini par dĂ©velopper une technique de survie, À chaque fois que je vais aux toilettes quelque part pour faire la grosse commission je relĂšve la cuvette des toilettes au moment de sortir (bah oui comme ça on aura tendance Ă  penser que la derniĂšre personne Ă  ĂȘtre passĂ© est un mec)
Colzara: moué , Et donc ?
Lij: ET DONC, il s'avÚre que j'ai passé quelque jours chez Dimitri (je suis encore en vacances mais lui a repris le travail mardi)
Lij: du coup pendant qu'il était au travail j'en ai profité pour faire ma petite affaire tranquillou (une bien odorante) sauf que monsieur a voulu me faire une surprise et est rentré plus tÎt que prévu donc j'ai paniqué , j'ai tiré la chasse et ai relevé la cuvette des toilettes.
Lij: il a commencĂ© Ă  me parler sauf que j'Ă©tais extrĂȘmement mal Ă  l'aise et il l'a remarquĂ© du coup il commence Ă  ĂȘtre suspicieux.
Lij: Il est allé dans les toilettes et a vu la cuvette des toilettes relevé.
Lij: Il a péter un gros cùble comme quoi j'avais invite un mec dans son appartement et que je le trompais avec.
Lij: c'est parti super loin et il m'a dégagé de chez lui.
Colzara: mais t'es sérieuse? Pourquoi tu lui as pas dit la vérité?
Lij: non mais meuf, tu aurais fais la mĂȘme si tu avais senti l'odeur nausĂ©abonde qui Ă©tait dans les toilettes !
Colzara: attend , t'es en train de me dire que tu viens de gùcher une relation de 5 ans par fierté?
Lij: Les jeux sont fait ; la sentence est irrévocable.
Score : 949 / 37017 commentaires
Moriarty: Une histoire vraie, made in SNCF.
Moriarty: "Bon les collÚgues (et les autres) la fameuse histoire incroyable du composteur de billet, c'est à moi que c'est arrivé! pour ceux qui sont au courant. Je résume :
Moriarty: Je suis à l'accueil sur Paris Nord, un client, cÎté banlieue, la quarantaine:
Moriarty: - Monsieur, le composteur à "avalé" mon billet de TGV pour Lille, on m'a dit de le composter dans les valideurs Jaunes.
Moriarty: - Comment ça? Ca n'avale pas les billets .
Moriarty: - blablabla arretez de me prendre pour un idiot si je vous le dis...
Moriarty: - On va aller voir ensemble Monsieur!
Moriarty: .......on marche, on marche " blablabla inadmissible blabla SNCF je suis en retard " ....
Moriarty: .......Et lĂ  le mec s'arrĂȘte devant .....une boite aux lettres de la POSTE......
Moriarty: moi avec des yeux comme ça îÔ....(elle est oĂč la camĂ©ra cachĂ©e?)...
Moriarty: - "Monsieur c'est une boite aux lettres!"
Moriarty: - Le client: "Pourtant je comprends pas je l'ai pas validé dans "Paris/Ile de France" mais dans "Autres départements" puisque je vais à Lille .
Moriarty: .... Regros yeux îÔ
Moriarty: - Moi: "C'est une boite au lettres de la poste Monsieur!"
Moriarty: - Client: "Oui bah c'est pas Ă©crit dessus, qui va me rembourser mon billet maintenant, vous ĂȘtre vraiment cons Ă  la SNCF"
Moriarty: ...... et je me fais engueuler parce que j'ai pas la clé pour ouvrir la boite aux lettres pour recupérer son billet.......NEXT! DÚs qu'on croit avoir vu le pire des pires! Y en a toujours un pour faire encore mieux!"
Score : 8765 / 58229 commentaires
Sethy: Bon je vais vous expliquer le délire de nos chefs scouts
Sethy: Le délire de nos chefs scout
Awagi: Ah voui
Sethy: Alors pour commencer
Sethy: Vu qu'ils savaient qu'il ferait moche, ils nous ont trouvé une salle (en gros une pitite maison dans le jardin une grande)
Sethy: Mais genre le jardin le plus flippant du monde quand il fait nuit
Awagi: y a des loups ?
Sethy: Et la salle oĂč on Ă©tait ça envoyait du pĂątĂ© aussi
Sethy: La salle absolument pas isolĂ©e et avec un Ă©tage oĂč on n'avait pas le droit d'aller
Sethy: Donc on s'occupait pendant la soirée on faisait un jeu sympatoche
Sethy: Et lĂ  t'as les grincements
Sethy: Mais les grincements de films d'horreur
Awagi: xD
Sethy: Donc on se tait et on Ă©coute
Sethy: Parce que
Sethy: GROSSE PRECISION
Sethy: CMB
Sethy: pardon
Awagi: ...
Sethy: Nos chefs se sont dit
Sethy: #yoloswagg on va les laisser se démerder ce WE
Sethy: En gros ils nous ont posé à la salle et nous ont dit : allez salut !
Sethy: Donc on n'Ă©tait que des jeunes de 14 Ă  16 ans
Awagi: I love it
Sethy: Résultat va calmer des filles terrifiées
Sethy: En vrai
Awagi: Mais vraiment ? xD
Sethy: Chuck Norris a abandonné
Sethy: Je déconne pas
Sethy: AprĂšs les grincements t'as plus aucun bruit
Sethy: Et lĂ  t'as tous les plombs qui pĂštent
Sethy: Et cette maison
Sethy: Sans lumiĂšre elle est vraiment terrifiante
Awagi: xD
Sethy: Et t'as les grincements qui reprennent en plus
Sethy: Et on entend clairement des bruits de pas
Awagi: Mais mec c'est n'imp tes sorties scout
Sethy: Alors la gros coup de flippe
Sethy: Les filles gueulent la totale
Awagi: xD
Danzay: x)
Sethy: Y'a quelques mecs qui montent Ă  l'Ă©tage allez voir
Sethy: Mais l'Ă©tage
Awagi: Mais vous aviez pas le droit ?
Sethy: Genre poussiéreux comme il faut
Sethy: Avec plein de meubles recouvert de draps
Sethy: Si mais fallait qu'on aille voir quand mĂȘme
Sethy: Donc y'a mon pote qui avance un tout petit peu et qui voit un début de couloir
Sethy: Donc toujours dans le noir il passe la tĂȘte avec la vieille lumiĂšre de merde de son portable
Sethy: ET LA
Sethy: T'AS LE PUTAIN DE COULOIR DE DEUX KILOMETRES AVEC PLEIN DE PORTES FERMEES ET UNE SEULE ENTROUVERTE
Awagi: hum
Sethy: GENRE "CA" LE FILM AURAIT DU ETRE TOURNÉ ICI
Sethy: RĂ©sultat on a check toutes les chambres de la maniere la plus viril qui soit
Awagi: Du coup il y avait un zombie ?
Sethy: On a sautillé jusqu'à chaque porte et ouvert d'un coup regardez vite fait et passez a la suivante
Sethy: A chaque porte risque de crise cardiaque important
Sethy: Et quand on arrive Ă  la derniĂšre porte t'as les filles en bas qui hurlent
Sethy: Donc on redescend
Sethy: T'avais un scout qu'avait rallumé le disjoncteur
Sethy: Et la tout re-saute
Sethy: Re-gros coup de flippe
Awagi: A cause de la pluie ptet
Awagi: Ca m'arrive chez moi
Sethy: Donc on va voir le disjoncteur qu'Ă©tait derriĂšre une porte en bois dans un garage
Sethy: Et lĂ 
Sethy: T'as un de nos chefs avec le grand manteau et tout qui enfonce la porte du garage d'un coup de pied en gueulant
Sethy: Le traumatisme
Sethy: Bon on l'a reconnu et on l'a amené dans la salle principale avec tout le monde
Sethy: On remet la lumiĂšre et tout
Sethy: Et lĂ  t'as les pas en haut qui recommencent
Sethy: Alors on fait un sprint en haut pour choper l'autre avant qu'il se planque
Sethy: Et t'a toutes les lumiĂšres du couloir qui clignote
Sethy: Et on entend celui qu'on poursuivait descendre un escalier alors on trace pour redescendre
Sethy: Et lĂ  t'avais une fille qu'avait cru voir quelqu'un dehors donc elle colle son visage Ă  la vitre
Sethy: Elle ouvre un tout pitit peu la porte
Sethy: Et t'as notre autre chef
Sethy: Qui arrive en beuglant
Sethy: Qui enfonce aussi la porte
Sethy: Et qu'envoie voler la pauvre fille par terre aussi
Awagi: xDDDD
Sethy: Donc maintenant qu'on avait les deux
Sethy: On leur a demandé si ils étaient que deux
Awagi: Ils s'étaient pas barrés ?
Sethy: Na
Sethy: A la base ils venaient voir comment on se débrouillait en autonomie
Awagi: Mdr
Sethy: Ils nous disent avec un grand sourire
Sethy: "OUIIIIIIIIII"
Awagi: Ils vous ont fait peur sans le vouloir ?
Sethy: All planned
Sethy: C'est des connards
Sethy: Et on commence à bouffer l'apéro avec eux
Awagi: Du coup vous les avez incinérés ?
Sethy: Oui un apéro a 11h30
Sethy: On s'assoit et tout
Sethy: ET LA
Sethy: (CAPSLOCK NEED)
Sethy: T'AS ENCORE
Sethy: LES LUMIÈRES QUI PETENT
Awagi: x)
Sethy: ET 2 PUTAIN DE SECONDES APRES
Sethy: T'AS UN TROAAAASIEME CHEF QUI ENTRE PAR LA PORTE EN BEUGLANT AVEC UNE CAGOULE
Sethy: ET UNE TRONCONNEUSE MOTHERFUCKER
Awagi: xDD
Awagi: Mais c'est des malades
Awagi: xD
Sethy: ComplĂštement
Sethy: Ils s'Ă©taient dit en venant "tiens si on leur faisait un peu peur"
Sethy: Et dans le jardin de la proprio ils ont vu la tronçonneuse
Sethy: On a eu une nuit assez
Sethy: Dure
Score : 3085 / 46051 commentaires
Babababaouais: Ma mĂšre Ă©tait juge Ă  Caen, du coup on habitait en Normandie, en banlieue caennaise. J'Ă©tais fou amoureux d'une fille de ma classe, et Ă  l'Ă©poque, mĂȘme si on sortait pas ensemble, on Ă©tait trĂšs proches et on faisait souvent des trucs ensemble. Par exemple, aller se promener dans la campagne etc :cool: Elle habitait pas loin de chez moi.
Babababaouais: Un jour, on va se promener le long d'un chemin en pleine campagne, et vous n'ignorez pas qu'en Normandie, ça a pas mal chauffé il y a quelques années, et du coup là-bas la crainte numero 1 des mamans c'est que leur gamin saute sur une mine qui aurait été oubliée :hap:
Babababaouais: Ma mÚre s'inquiétait souvent quand avec mes soeurs on allait jouer dehors, du coup j'ai grandi avec l'idée dans la tete que la normandie était truffée de mines et que si tu t'éloignais du sentier pour aller dans un champ tu risquais d'exploser :hap:
Babababaouais: Donc, je me promĂšne avec la meuf, on discute etc on parle et puis on dĂ©cide d'aller se poser sur le toit d'un bunker en campagne et lĂ , alors qu'on marche vers le bunker, je que je marche sur un truc dur et j'entends une sorte de "CLIC". LĂ  je me fixe, j'arrĂȘte de bouger, et je dis " OH PUTAIN UNE MINE, j'ai marchĂ© sur une MINE "
Babababaouais: Là, la meuf avec qui j'étais se fixe, et je commence à faire le héros (j'étais un pyj) : RECULE, RECULE VITE et je la vois encore paniquée reculer de 15 mÚtres :rire: Là je fais le patron et je lui dis de rester à 15-20 mÚtres et on se parle en hurlant :
Babababaouais: - JE PEUX PAS BOUGER SI JE BOUGE J'EXPLOSE ILS ONT DU OUBLIER UNE MINE
Babababaouais: Là la fille commence à paniquer et à pleurer (une pyj elle aussi) et vu que ni elle ni moi n'avons de portable je lui dis d'aller prévenir mes parents " et les démineurs " :hap:
Babababaouais: LĂ  du coup elle me dit " ok fais gaffe ne bouge surtout pas et elle s'enfuit en courant "
Babababaouais: C'Ă©tait le dimanche donc ma mĂšre bossait pas et 15 minutes plus tard je vois ma mĂšre arriver avec le voisin, la meuf de ma classe, les parents de celle-ci et lĂ  je suis toujours debout, au meme endroit.
Babababaouais: Donc il y a du monde autour de moi, et je continue à faire le héros " N'APPROCHEZ PAS SI JE BOUGE ON EXPLOSE "avec les yeux plein de larmes, et là ma mÚre commence à paniquer, elle chiale, la meuf de ma classe chiale, sa mÚre lui gueule de rester à distance, le voisin lui reste calme, il est stoïque et il lÚve les yeux au ciel en mode " mais quel cassos " et il s'approche :hap:
Babababaouais: Il vient vers moi et là je crie " NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON " comme un demeuré :honte: :honte: :honte: et toutes les meufs crient :rire: ( ma mÚre, la mÚre de la meuf, la meuf )
Babababaouais: Il me pousse gentiment et lĂ ... rien ne se passe, pas d'explosion rien :ouch: :ouch;
Babababaouais: Je regarde sous mon pied, une capsule de biĂšre :pf: :pf: :pf: Je m'Ă©tais fait un film tout seul.
Babababaouais: J'ai jamais eu aussi honte de ma vie :hap:
Babababaouais: Ma mÚre m'a retourné une claque sous le coup de l'émotion.
Babababaouais: Jsuis passé pour un zéro aux yeux de la meuf que je kiffais, sa mÚre, son pÚre, le voisin.
Babababaouais: Je vous passe sous silence les 10 minutes qui ont suivi et le retour en voiture, hyper gĂȘnant :hap:
Babababaouais: - Les rapports avec la meuf ont vraiment changé suite à ça, d'ailleurs j'ai déménagé quand j'étais en seconde mais avant que je parte, pendant 4 ans la blague des jeunes qui me connaissaient, quand je disais que je partais quelque part ( par exemple on est en soirée et je dis " allez je rentre " ) c'était " fais gaffe de pas sauter sur une mine :rire: :rire: :rire: "
Babababaouais: - J'ai eu tellement honte que je me suis, depuis ce jour là, toujours arrangé pour jamais croiser le voisin, et si jamais ça arrivait, je faisais genre d'etre au téléphone ou quoi :pf: Je l'ai plus jamais regardé dans les yeux :hap:
Babababaouais: VoilĂ , tout ça Ă  cause de ma mĂšre qui m'avait montĂ© la tĂȘte avec une histoire de mines, avec sa parano elle pensait que la campagne c'Ă©tait un champ de bataille, et moi qui Ă©tais un pyj j'avais pas encore compris que les meufs sont paranos :hap:
Babababaouais: putain mais quand j'y repense je me dis que HEUREUSEMENT que les flics/ démineurs se sont pas pointés parce que sinon j'aurais fini dans le journal à tous les coups :pf:
Babababaouais: Bon par contre j'ai la bonne idée d'en rire du coup je raconte cette anecdote en soirée ça fait rire les gens :hap:
Babababaouais: Mais voilĂ  quoi :(
Score : 1829 / 51162 commentaires

Bourre palette đŸ€ŁđŸ˜Ž

Blinght : On a un champion...
Blinght : Peut-ĂȘtre mĂȘme le n°1 mondial...
Pouiii : ? (ouai, flemme d’écrire)
Blinght : On a installé des transstockeurs automatiques au boulot (des robots qui amÚnent des palettes, bacs et autres trucs dans des palettiers) pour gagner en temps, place efficacité etc.
Blinght : Bref, on a un mec un peu feignant qui a eu une illumination en se disant qu’il allait se planquer dans un bac sur une palette expĂ©diĂ©e dans le stock pour dormir en douce !
Pouiii : Hein ? Il a prévu de redescendre comment ?
Blinght : Justement, il n’a pas prĂ©vu ! Cet abruti s’est mis dans un caisson pas trop chargĂ© sur une palette sans regarder oĂč elle est allĂ©e...
Blinght : Il s’est donc fait remonter Ă  plus de 10m de haut dans une petite case entourĂ©e d’autres caisses mĂ©talliques, trÚÚÚÚÚÚs loin dans le stock.
Pouiii : Ho putain, le flip !
Blinght : Ouai, donc t’as le bon vieux Robert, alias BĂ©bert (ca s’invente pas, l’archetype mĂȘme du vieux alsacien tire au flanc qui regrette les annĂ©es 70-80 quand il pouvait venir au boulot avec sa(ses) bouteille(s) de pinot) qui couinait/gueulait pour essayer de se faire entendre.
Pouiii : Et vous l’avez retrouvĂ© comment parmi tout le bordel ?
Blinght : On a dĂ» rappeler plein de caisses, jouer au jeu des boĂźtes pour tenter de trouver celle qui Ă©tait garnie.
Blinght : Bien sĂ»r, aprĂšs on a vu que ce con s’était pissĂ© dessus donc toutes les palettes en dessous Ă©taient mortes...
Pouiii : Mouahahahahaha !
Score : 1601 / 18022 commentaires
<Goudi> Et alors cette LAN ?
<Asryelle> M'en parles pas >.<
<Asryelle> Donc pour résumer, on avait à installer :
<Asryelle> Les 3 CD du jeu
<Asryelle> Les deux extensions, avec un CD par extension
<Asryelle> On avait décidé d'installer que le jeu et la premiÚre ext
<Asryelle> On a passé à peu prÚs deux heures à installer les 3 CD du jeu, je te passe les problÚmes de clé CD ...
<Goudi> Ha ha m'Ă©tonne pas
<Asryelle> On installe la premiÚre extension, on lance le jeu : encore un problÚme de clé CD
<Asryelle> Bon, enfin le truc marche : on arrive tous à rejoindre la partie, sauf une qui avait déjà le jeu d'installé avec la deuxiÚme extension.
<Asryelle> Donc pas la mĂȘme version, donc pas compatible
<Asryelle> Donc on installe tous l'extension
<Goudi> Vous avez du vous arracher les cheveux
<Asryelle> Donc une heure supplémentaire
<Asryelle> >.<
<Asryelle> On commence la partie, cett fois-ci tout le monde rejoint
<Asryelle> Sauf que c'est une putain de quĂȘte avec un rĂȘve au dĂ©but qui te donne un objet, et bien sĂ»r t'as une personne sur 5 qui a la cinĂ©matique, qui a donc le rĂȘve et qui a donc le fuckin' objet !
<Asryelle> Donc aprÚs 15 restart de partie infructueux qui n'ont pas marché, on décide tous de lancer la partie chacun de son cÎté, de chopper l'objet, d'enregistrer l'inventaire du perso, puis de se rejoindre en multi.
<Asryelle> Ca marche !
<Asryelle> Donc on est pas loin des 4h d'install quand mĂȘme
<Goudi> Winners.
<Asryelle> Mais ! Tous les gens veulent aller explorer partout, donc on se perd, on se divise, on se fait tuer chacun dans notre coin
<Asryelle> Et vu que tout le monde en avait marre, on a dĂ©cidĂ© d'arrĂȘter la partie
<Goudi> Mais !?
<Asryelle> Oui. AprĂšs 4h d'install et 30 min de jeu >.<
<Goudi> Epic !
Score : 3574 / 5846 commentaires