Favoris de Lane7444

Bourre palette 🤣😴

Blinght : On a un champion...
Blinght : Peut-être même le n°1 mondial...
Pouiii : ? (ouai, flemme d’écrire)
Blinght : On a installé des transstockeurs automatiques au boulot (des robots qui amènent des palettes, bacs et autres trucs dans des palettiers) pour gagner en temps, place efficacité etc.
Blinght : Bref, on a un mec un peu feignant qui a eu une illumination en se disant qu’il allait se planquer dans un bac sur une palette expédiée dans le stock pour dormir en douce !
Pouiii : Hein ? Il a prévu de redescendre comment ?
Blinght : Justement, il n’a pas prévu ! Cet abruti s’est mis dans un caisson pas trop chargé sur une palette sans regarder où elle est allée...
Blinght : Il s’est donc fait remonter à plus de 10m de haut dans une petite case entourée d’autres caisses métalliques, trèèèèèès loin dans le stock.
Pouiii : Ho putain, le flip !
Blinght : Ouai, donc t’as le bon vieux Robert, alias Bébert (ca s’invente pas, l’archetype même du vieux alsacien tire au flanc qui regrette les années 70-80 quand il pouvait venir au boulot avec sa(ses) bouteille(s) de pinot) qui couinait/gueulait pour essayer de se faire entendre.
Pouiii : Et vous l’avez retrouvé comment parmi tout le bordel ?
Blinght : On a dû rappeler plein de caisses, jouer au jeu des boîtes pour tenter de trouver celle qui était garnie.
Blinght : Bien sûr, après on a vu que ce con s’était pissé dessus donc toutes les palettes en dessous étaient mortes...
Pouiii : Mouahahahahaha !
Score : 1149 / 5721 commentaires
Poutrelle : Bon, je réexplique pour ceux qui étaient absents
Jojou : préparez le popcorn, ça va etre épique :')
Poutrelle : c'était un samedi comme un autre, ma mère m'avait demandé d'aller acheter du café (très important pour la suite de l'histoire, ce café) à Monoprix (lieux du drame à venir) avec une carte de crédit bien précise (à l'origine dudit drame). Je prends le café (dernière boite du rayon), rejoins les caisses et choisis de passer à la caisse AUTOMATIQUE -choix décisif pour la suite de l'histoire, comme vous allez vous-memes le voir. Jusqu'ici, tout le monde comprend ?
Lilith : yep
Quartz : pareil
Jojou : tu peux continuer
Poutrelle : C'est juste après avoir scanné ladite boite de café que la première partie du drame est survenue : je passe ma carte, compose le code, attend un peu et là... rien. Le café reste affiché à l'écran de la caisse alors que je l'ai, de mon propre avis, déjà payé. Donc j'attends, puis me dis que ça doit etre un bug et m'apprete à quitter le magasin lorsqu'une caissière m'arrete en me disant que ma carte n'est pas passée.
Poutrelle : Très sympa, elle m'explique que ça n'a pas fonctionné, que la carte doit etre à sec et que ce n'est pas grave, bref, une personne ma foi très pédaguogue et gentille. Je retourne chez moi, un peu venere quand meme, et ma mère me file sa CB pour que j'y retourne - c'est qu'elle y tient, à son café - avec pour ordre de me le ramener, ainsi que de la Javel. Je cours jusqu'à Monoprix, donc, et là, deuxième partie du drame : MON CAFE S'EST FAIT KIDNAPPE !!! PLUS LA ! Y EN A PLUS !!!
Quartz : :O
Lilith : violent
Jojou : je pleure toujours à cette partie-là de l'histoire
Poutrelle : Hyper venere, je m'en vais aux caisses avec seulement de la Javel, et me dis que je vais laisser les caisses automatiques pour le moment pour plutot me tourner vers la compagnie humaine et o combien chaleureuse des hotesses de caisse. C'est à ce moment précis que la troisième partie du drame survient : la caissière sur qui je tombe est une putain de serial killeuse en puissance, Evil-Caissière en personne, et elle me traite ni plus ni moins de voleuse après m'avoir reprochée d'avoir été sur le point de partir sans payer et en laissant l'écran de la caisse automatique bloqué - ce qui n'était pas de ma faute. Choquée, je lui dis que c'est une méprise, que je n'avais pas compris ce qu'il se passait et que je pensais juste que ça allait se remettre tout seul après mon départ, et cette conne en profite pour réattaquer en disant que je viens d'avouer que je comptais partir sans payer. Elle a commencé à gueuler, et t'as le vigile qui s'est ramené pour voir ce qui se passait, elle lui a dit que j'étais une voleuse et le mec a demandé à voir mon sac, dans lequel se trouvait TOUJOURS la Javel, que je n'avais pas eu le temps de faire encaisser pour le moment.
Poutrelle : Là-dessus, t'as une autre caissière qui a prise ma défense, suivie de deux clients, mais Evil-Caissière avait elle aussi ses alliés, en l'occurrence le vigile, une collègue et le boucher du Monoprix. Bref, la Troisième Guerre Mondiale était enclenchée, et moi je me demandais comment j'allais me sortir de là.
Quartz : et finalement ??
Poutrelle : Ben j'ai fini au commissariat
Lilith : Evil-Caissière a porté plainte contre toi ? :O
Poutrelle : contre moi, non. Mais contre ma mère venue me chercher au magasin et la paire de gifles qu'elle lui a mise dans la gueule, oui.
Jojou : j'aime ta mère, Poutrelle x)
Score : 2912 / 22229 commentaires

Il voulait du thé 🍵😬

@Lorien_Angmar: Je viens de prendre un rdv pour me faire installer la fibre. Ça me rappelle que la dernière fois que j'ai reçu un technicien pour la fibre, il m'est arrivée une histoire qui résume à elle-seule l'inutilité de ma vie.
@Lorien_Angmar: J'avais 19 ans. J'étais jeune et belle (non), et heureuse d'avoir la fibre chez moi. J'accueille le technicien, je vous passe les détails, bref. Il part chercher un truc dans sa voiture. Je laisse la porte de l'appart grande ouverte pour qu'il puisse circuler comme il veut.
@Lorien_Angmar: Le mec revient, et là SURPRISE : il est pas tout seul. Un mec le suit, un grand black, qui enlève ses chaussures avant d'entrer dans mon appart. Comme le technicien ne disait rien, je me suis dit que c'était un collègue à lui et je le laisse rentrer.
@Lorien_Angmar: (Vous le sentez là, que c'était une gigantesque erreur ?)
@Lorien_Angmar: Le technicien repart dans ma chambre faire son installation, et son collègue chelou restait dans le couloir à me regarder. Sans rien dire. Du coup je disais rien non plus. Mais je commençais à me demander pourquoi y'avait besoin d'être deux pour rien foutre.
@Lorien_Angmar: Et là, le mec parle enfin. D'une voix toute douce, il me lâche : "Tu pourrais me faire un thé ? Il me faut du thé là." Il avait l'air totalement défoncé. Je bloque un peu, et il me lâche : "Ou une pipe hein, si c'est possible." Moi: DU THÉ C'EST BIEN DU THÉ JE VAIS FAIRE DU THÉ.
@Lorien_Angmar: Donc là, je pars faire chauffer une casserole pour le thé, avec des yeux encore plus méfiants que Pouletto. Me demandez pas pourquoi je l'ai fait, j'étais démunie. Y'avait Bob Marley pieds nus dans mon couloir qui voulait du thé, alors j'ai fait du thé.
@Lorien_Angmar: ET LÀ MEILLEUR MOMENT DE MA VIE. Le technicien sort de ma chambre en me disant : "J'ai bientôt fini". Il voit le gars chelou assis dans ma cuisine avec son thé, mon air paniqué, il me prend à part, et il me dit : "Mais il est étrange votre ami, vous avez besoin d'aide ?"
@Lorien_Angmar: COMMENT ÇA "MON" AMI ?! (Je suis en train de rigoler nerveusement en l'écrivant mais à ce moment là je rigolais pas du tout)
@Lorien_Angmar: Et je lui fais : "Mais... Je croyais qu'il était avec vous". Le technicien me dit non, et là on se retourne tous les deux vers le gars en mode : "Si il est pas à vous ni à moi, QUE FAIT CET HOMME DANS CETTE CUISINE ?"
@Lorien_Angmar: Le technicien me dit : "Bon je vais appeler la police dans le salon, et vous allez lui parler en attendant, pour pas qu'il réagisse mal." Je prends mes balls à deux main, j'y vais, il était toujours en détente totale avec son thé. Je lui demande ce qu'il fait là.
@Lorien_Angmar: Le gars m'explique en environ 5min vu le niveau de défonce : "Bah j'ai frappé à toutes les portes, mais personne voulait m'ouvrir, et puis j'ai vu votre porte ouverte et vous m'avez laissé rentrer." J'étais donc tombé sur Boucle d'or, version creepy.
@Lorien_Angmar: Sachez que le meilleur moment est à venir. Je lui demande ce qu'il fait dans le quartier, et il me dit en toute décontraction : "Je traîne autour des universités, pour vendre ma came, c'est hyper rentable. Des fois je trouve même des filles qui font le job"
@Lorien_Angmar: Les filles qui font le job : "des meufs qu'il fait prostituer." Avec le technicien qui m'avait rejoint après son appel, on était là : "Ah oui, intéressant". Y'A UN GARS QUI RENTRE CHEZ MOI ET C'EST LE DODO LA SAUMURE DU QUARTIER VERSION DÉFONCÉ. C'est ça, ma vie.
@Lorien_Angmar: Et là, les flics rappellent mon technicien, ils sont en bas de mon immeuble. Le technicien me fait un signe de tête, je comprends. Je dis au gars : "Venez on descend, on va vous raccompagner, vous avez l'air fatigué." Le gars remet ses chaussures et nous suit. NORMAL. DÉTENTE.
@Lorien_Angmar: J'arrive en bas, les flics nous attendent, je sors en courant et je hurle : "IL EST DANS LE HALL, FAITES UN TRUC, ARRETEZ LE, C'EST UN MALADE" Le self-control, c'est moi. Et là, je me mets à pleurer, pour couronner le tout.
@Lorien_Angmar: Les flics vont voir le gars, le technicien leur explique la situation, ils l'embarquent sans poser de questions (vous allez comprendre après, c'est magique). Et les flics commencent à m'interroger. Enfin ils essayent, les pauvres.
@Lorien_Angmar: Je pleurais toutes les larmes de mon corps, impossible de m'arrêter. Les flics étaient inquiets : "Il vous a agressée ? Violée ? Il vous a demandé de faire des choses ?" Moi : DU THÉ ! *pleure de plus belle*
@Lorien_Angmar: Et là, un flic me dit cette phrase magique : "Vous pleurez parce qu'il vous a demandé de faire du thé ?" BAH OUI CONNARD, Y'A UN INCONNU QUI RENTRE CHEZ MOI, JE PENSAIS QUE C'ÉTAIT UN TECHNICIEN, C'ÉTAIT UN PROXENETE DEFONCÉ MAIS JE PLEURE PARCE QUE JE PRÉFÈRE LE CAFÉ.
@Lorien_Angmar: Le technicien qui était resté (le saint homme) vient à ma rescousse en leur disant : "Bah c'est normal qu'elle soit choquée quand même." Et le flic me dit : "Je comprends. En plus on le connaît, ça faisait un moment qu'on cherchait à l'arrêter, mais on avait du mal à le coincer."
@Lorien_Angmar: C'est pour ça qu'ils l'ont embarqué directement. Et là, on va faire une parenthèse, mais si j'étais un proxénète, et que je m'étais fait coincer par hasard dans un moment de défonce parce qu'une connasse laisse sa porte ouverte, j'aurais eu le seum.
@Lorien_Angmar: Voilà. En vrai j'en rigole avec vous, mais pendant des mois j'ai eu peur de rentrer, et de retrouver le gars devant chez moi qui m'attendait pour se venger. C'est jamais arrivé, et maintenant osef j'ai déménagé.
@Lorien_Angmar: Tout ça pour vous dire que si lundi prochain, le technicien se pointe avec un pote, il a intérêt à me présenter un extrait de son casier judiciaire avant de rentrer chez moi. Voilà. C'était l'histoire de ma vie.
Score : 2784 / 10944 commentaires
Score : 1372 / 16612 commentaires

Quand on vous dit que la drogue c'est mal... 🤣

Micka: ah! ça sent l'histoire épique
Nelson: si c'est ce que je pense c'est au delà de l'epiquitude, on atteint le lvl légendaire...
* Micka sors le popcorn
Gecko: bon tu sais qu'on va souvent derrière le bahut pour fumer... Aujourd'hui on y va avec Nelson et Cheche, on tapait quelques soufflettes tranquilou tu vois
Micka: ouais et?
Nelson: ptin rien que de revoir la scène je suis plié en deux et j'ai envie de gerber mdr
Gecko: bah pascal nous a suivi et a voulu test, du coup je lui en fait une petite, c'était mon dernier bédo
Gecko: et là il s'accroupit au milieu du chemin, devient pale et fini sur le cul xd
Micka: comme moi la première fois...
Nelson: atta le meilleur arrive là, j'en chiale ptin
Gecko: bon fin de la pause on retourne en cours, tu connais pascal, toujours au 1er rang... Là le cours de français commence et on voit que mme poisson est pas très fraîche, elle se sent pas très bien xd
Gecko: à un moment elle demande qui a marché dans la merde, tout le monde regarde... Rien
Gecko: le cours reprend et 2 minutes après elle fait passer pascal en interro au tableau, quand il se lève tout le monde voit une belle chiasse de clébard collée sur son cul
Nelson: c'est pas tout !
Micka: c'est pas mal déjà là xd
Gecko: nan mais le pire c'est que personne n'a dit que ça venait de lui, il commence à bafouiller au tableau toujours en bad complet et gerbe dans la poubelle
Gecko: la prof pour l'aider lui fout une tape dans le dos et la elle vois la chiasse immonde sur son ben, elle a juste eu le temps d'ouvrir la fenêtre pour gerber sur la caisse de la CPE !
Micka: putain je tombe malade au moment le plus marrant de l'année :'(
Score : 1532 / 11520 commentaires