#20725

Commentaires

Ajouter un commentaire

kurios
36 15 MAVIE (www.mylife.com pour les plus jeunes)

j'ai souvenir de deux grands moments en philo, dont une que j'ai déjà raconté ici à propos d'une fausse citation attribuée à Francis Bacon.

Voici en exclu la deuxiĂšme :

Cours sur le soi, le non soi, la rĂ©alitĂ© des choses... Bref, Ă  un moment, le prof demande aux 2-3 intellos du devant (vous aurez compris que je squattait plutĂŽt le fond, Ă  cĂŽtĂ© de la fenĂȘtre) de dĂ©montrer l’existence de la chaise qui se trouve au bout de son bureau. Ni une ni deux, l'un d'eux se lance ("cogito ergo sum, conscience de mon existence, conscience de l'existence de la chaise, donc..."). Malheureusement pour moi, orphelin des mes voisins de table habituels, j'ai un peu suivi le cours et entendu la question. Et lĂ , Ă©clair de gĂ©nie! Je lĂšve la main. Le prof, Ă©tonnĂ© de voir un Ă©lĂšve autre que les habituels de devant intervienne dans son cours, me donne la parole. J'ai seulement dit : "quelle chaise? Il n'y a rien". ça lui a Ă©normĂ©ment plu, et j'ai eu ma meilleure note au contrĂŽle qui a suivi (8/20).
retard-canique
La philo, c'est l'art de produire quelque chose en s'appuyant sur rien. Conclusion : la philo, est des toilettes Turques
AHL
Un nénuphar étant une forme relativement ronde, pour une table à 18 pieds, une façon équilibrée de les répartir serait de les placer en un hexagone entouré d'un dodécagone ( https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b4/Dissected_dodecagon.svg ). Si on place les pieds à 1 m les uns des autres et qu'on met un rebord de 30 cm autour, on obtient une table d'environ 4m50 de diamÚtre.
Serait-on en train de parler de la fameuse table "ronde" des chevaliers d'Arthur ?

Désolé, j'ai toujours préféré les maths à la philo.
keraumi
Mon dieu les cours de philo du lycée !! Avec les potes, on avait une sacrée liste de perles de notre prof, tellement il était étrange et incohérent. On a franchement bien rigolés à l'époque.

Aujourd'hui, je trouve ça un peu triste. Parce que c'est pour ce genre de raisons que les gens "n'aiment pas la philo" et s'en moque ouvertement. C'est pour ça que lorsque je donne des conférences de philosophie des sciences à des collÚgues chercheurs, ils font la gueule ou se marrent dÚs que je prononce le mot "philosophie".

Alors que la philo c'est passionnant, trÚs utile et vraiment important. On a tous besoin de réfléchir dans la vie. Alors marrez-vous en cours parce que c'est souvent une grosse blague. Mais retenez que ça n'a pas grand chose à voir avec la philosophie. :)
pika18
Ma prof de philo c'Ă©tait presque un peu Perceval....elle Ă©tait adorable et de bon service (elle s'est dĂ©merdĂ© pour nous emmener voir Billy Elliot au cinĂ© Ă  l'Ă©poque gratos Ă  10h, sĂ©ance rien que pour nous, les 36 trous du cul ingrats de sa classe) et on voyait bien qu'elle essayait de nous dire des trucs hein...et que, mine de rien, ça avait l'air important pour elle...mais on bitait pas un mot de ce qu'elle disait et quand nous on essayait de parler c'est elle qui pigeait pas un broc... J'ai des souvenirs plutĂŽt attendrissants de cette prof qui se dĂ©menait pour tenter de nous initier Ă  sa passion mais Ă©tait tellement gauche qu'elle n'y arrivait pas....😌
Dökk
Avec mon voisin on avait Ă©crit un recueil de citations Ă©piques de notre prof de philo. Mes deux prĂ©fĂ©rĂ©es resteront la fois oĂč je me suis rĂ©veillĂ© en sursaut alors qu'elle criait "Mon Ăąme est comme un lac !" avec un magnifique lac dessinĂ© au tableau avec le mot 'Ăąme' dedans; et la fois oĂč elle tentait de dĂ©finir la diffĂ©rence entre 'nĂ©cessitĂ© en soit' et 'nĂ©cessitĂ© de fait', et oĂč elle a rien trouvĂ© de mieux que "Mais si, par exemple, le terrorisme est une nĂ©cessitĂ© de fait !"
-_-
cyclopk
Le souvenir que j'ai de la philo c'est un prof tiraillé entre le désir de nous faire faire des vrais expériences de pensé et l'obligation de suivre le programme imposé, qui ressemble plus a un cours de français déguisé qu'à de la philo, devant des élÚves qui avaient déjà compris que le bac philo consisterait juste à citer les bons philosophes célÚbres selon le sujet pour avoir la moyenne ou un peu plus.

Bref, le prof passionné entravé par le programme.
Gloomi
J'ai l'impression d'ĂȘtre l'un des rares Ă  ne pas avoir de souvenir marquant de mes cours de philo (pas un seul). Ma prof nous faisait juste Ă©tudier des courants de pensĂ©e et quelques philosophes de diffĂ©rentes Ă©poques, pas de grande question posĂ©e Ă  la classe, pas de questionnement sur l'univers ou le sens de la vie.

C'était trÚs chiant et pire encore, décevant. Vaut mieux regarder Matrix pour le rapport à la réalité et Ghost in the shell (1995) pour se demander ce qui fait de nous des humains.
Sharcoux
Personnellement, j'ai compris, malheureusement bien plus tard, que la philo était sans doute la meilleure arme qu'on avait à disposition pour lutter contre les idées préconçues qu'on nous balance dans les médias ou les réseaux sociaux. La plupart des doctrines les plus débiles s'appuient sur des préjugés pour pouvoir se véhiculer facilement (en 140 caractÚres... ) qui tiennent rarement la route quand on commence à les questionner. Dommage que cette arme soit si mal affûtée et qu'on manque cruellement de bretteurs pour la manier et l'enseigner.
SplashNoodle
J'ai eu Captain Obvious comme prof.
Je cite :

"Le bonheur, c'est le contraire du malheur."

Le reste de l'année on a regardé des films, j'au fini avec un 4 au BAC :/
Nod
Aaah, la philo... Doux souvenirs de Terminale !
J'avoue que ça pouvait parfois ĂȘtre intĂ©ressant, mais globalement en cours on se faisait quand mĂȘme un peu chier. Des heures dont je profitais pour finir des DMs Ă  la bourre, mais surtout pour un petit jeu auquel je m'appliquais assidĂ»ment : compter les tics verbaux de notre prof !
Assez curieuse physiquement (plutĂŽt vieille genre tĂȘte de sorciĂšre, avec un percing, un look un peu gothique... mais trĂšs gentille), elle avait surtout la manie de rĂ©pĂ©ter certaines expressions inlassablement : "encore une fois" et " en quelque sorte". A tel point que j'Ă©tais finalement au taquet Ă  l'Ă©couter, Ă  la moindre nouvelle occurrence je me jetais (discrĂštement) sur mon petit papier (parfois ces mots me sortait brusquement de ma torpeur) pour ajouter une barre Ă  mon dĂ©compte. Une fois oĂč j'ai Ă©tĂ© absente, mes amies de table s'Ă©taient mĂȘme chargĂ©es de continuer cette tĂąche pour moi afin de ne pas avoir de "donnĂ©es manquantes" !
À la fin de l'annĂ©e, j'avais fait des p'tites stats sur toutes les heures de cours qu'on avait eues avec elle : elle rĂ©pĂ©tait "encore une fois" en moyenne quelque chose comme 35-40 fois par heure... avec pour record un pic Ă  58 fois en une seule heure ! Ahlala, ce que ça pouvait m'amuser... *soupir nostalgique*

Oui je sais : "il en faut peu, pour ĂȘtre heureux, vraiment trĂšs peu..."
D'autant plus que j'avais commencĂ© un devoir de philo sur le bonheur avec cette citation de Baloo ! (Ă  laquelle j'avais quand mĂȘme eu 13 si mes souvenirs sont bons)
Au moins cette matiÚre m'aura laissé en souvenir un cÎté trÚs récréatif ^^
IgnitionFire
C'est tout de mĂȘme dingue que sur une quote de philo, la majoritĂ© des commentaires font la taille d'un paragraphe dissertatif o_o...
Mim's
J'ai pas souvenir d'avoir enrichi ma réflexion en cours de philo... Le prof était désabusé, le cours succédait à 2h de sport, les élÚves en avaient rien à foutre, bref, j'ai un vague souvenir du Moi de Freud, donc en plus ça s'appuyait sur un charlatan, rien de glorieux, rien d'utile. Non, la révélation je l'ai eue grùce à MrPhi sur YouTube, bien plus tard. Et là j'ai compris tout ce qu'on a raté en terminale ! *_*
On se rend compte que la philo concerne tous les domaines de la vie, elle se cache un peu partout, elle permet de pas se tromper de problématique sur un sujet clivant (je pense par exemple à l'avortement et l'argument du violoniste), elle aide à construire sa réflexion, à se questionner sur nos acquis, à légiférer des choses (éthique en sciences par exemple), elle nous fait découvrir plein de trucs (pour ma part, la plus grosse découverte étant celle de l'altruisme efficace)...

Bref, la philo c'est chouette, elle est juste complÚtement dévalorisée et sous estimée par la façon dont elle est inscrite dans le parcours scolaire (j'irai pas jusqu'à dire que c'est fait exprÚs pour qu'on apprenne pas trop à réfléchir, mais ça me surprendrait pas d'apprendre que l'éduc' nationale cherche pas non plus trop à régler le problÚme...)
CelianB
À la rentrĂ©e je passe en terminale donc je vais commencer le philo, j'ai rĂ©ellement hĂąte !
Tyutis
Alors personnellement mes meilleurs souvenirs de philo (ça date) c'était les lan que je me faisait sur CS 1.6 (de_dust2 pour les intimes) entre les quelques pov' geek à noter les cours sur PC à l'époque. ^^

Et d'ailleurs dans cette fibre LE meilleur souvenir de ça, c'est un jour ou le mec derriÚre moi (qui suivait la partie tranquillou par dessus mon épaule) lance un gros et bien sonore "BIM HEADSHOT !", je sais plus comment il s'est rattrapé exactement mais avec un calembour, mais c'était du pur François Pérusse x'D ... et le pire... le prof à enchainer dessus. Bref. J'ai eu 8/20 au bac du coup.
souf
Le seul souvenir que j’ai de la philo, c’est que j’ai Ă©tĂ© l’un des rares Ă©lĂšves Ă  ne pas avoir baisĂ© la prof.
Oui, je suis une merde, vous pouvez me jeter des cailloux.

Ajouter un commentaire

  • Vous n'avez le droit qu'Ă  un seul commentaire par quote
  • L'espace commentaire n'est pas un espace de discussion. Merci de rĂ©agir Ă  la quote et uniquement Ă  la quote
  • On ne donne pas son avis sur la quote. Les boutons (+) et (-) sont lĂ  pour ça
  • Pas de "c'est un fake", "dĂ©jĂ  vu", "first", "preum's" ou autres mauvaises habitudes
  • Merci d'Ă©crire dans un français correct : SMS, kikoo lol, :noel: seront sanctionnĂ©s
  • Les incitations au piratage, la pornographie, le racisme et toute forme d'insulte sont interdits
  • Sinon.