#15829

Commentaires

Ajouter un commentaire

Slayeeeeeer
Avoir une machine à écrire n'empêche pas de tourner la tête pour regarder la partouze qui a lieu dans le salon...
Mandarine7
Hank Moody n'écrit que sur machine à écrire, et c'est pourtant le plus dépravé de tous les écrivains :o
Djokaire
Oh bah moi, je vois bien Hugo écrire les Misérables d'une main, écrire Notre Dame de Paris d'une autre et sodomiser la bonne en même temps.

- Bigard ( 100% tout neuf ).
Interfector
En ecrivant ses livres aussi vite qu'ils ont ecrit leur pseudo, ca doit pouvoir passer.

"U e s v d m q l c h n c r a s d'u p s c c d'é é q l p l d c m"

(Une étude scientifique vient de montrer que le cerveau humain ne comprenait rien au sens d'une phrase si ce con d'écrivain écrit que la première lettre de chaque mot)
GoGo12
Par contre qui a dit qu'on pouvait pas se branler sur une machine a écrire ?
Kyo935
Everything is a dildo if you are brave enough
etzwane
À l'époque, il écrivait même avec une plume. Du coup, la main pour la branlette et la plume... DTC.
Yaer
Baudelaire ecrivait bien avec un calumet pourtant ca l a pas empecher d'ecrire plus de... Non oubliez ce que jviens de dire....
SchweizerArzh158
Ouais mais fait arrêter de penser avec la bite les gars. Euh...
Piggy2000
Reste à savoir pourquoi L et A parlent du fait que Hugo ne pouvait pas... Se faire plaisir à son époque?
Algamonn
Jamel Debouzze approuve cette quote.
SlamBiru99
Marc Lévy nous sort bien un livre par mois et il écrit sur un PC
Sephirosiris
"Trop long, j'ai pas lut"
Lutinobat
Hugo a écrit ses livres avec UNIQUEMENT 26 lettre dont celles des prénoms des gens ci-dessus ( qui au passage sont assez bizarres ). Quand on vois des lettres parler de littérature...
Shadow-zell
En fait le mec a flingue son propre argument...
Batou_37
Oh it's fap time \o/
navyllus
Jimmy pipi écris souvent en regardant du porno.
toscanlezard
Tu viens d'incendier la Bibliothèque ?

- Oui.
J'ai mis le feu là.

- Mais c'est un crime inouï !
Crime commis par toi contre toi-même, infâme !
Mais tu viens de tuer le rayon de ton âme !
C'est ton propre flambeau que tu viens de souffler !
Ce que ta rage impie et folle ose brûler,
C'est ton bien, ton trésor, ta dot, ton héritage
Le livre, hostile au maître, est à ton avantage.
Le livre a toujours pris fait et cause pour toi.
Une bibliothèque est un acte de foi
Des générations ténébreuses encore
Qui rendent dans la nuit témoignage à l'aurore.
Quoi! dans ce vénérable amas des vérités,
Dans ces chefs-d'oeuvre pleins de foudre et de clartés,
Dans ce tombeau des temps devenu répertoire,
Dans les siècles, dans l'homme antique, dans l'histoire,
Dans le passé, leçon qu'épelle l'avenir,
Dans ce qui commença pour ne jamais finir,
Dans les poètes! quoi, dans ce gouffre des bibles,
Dans le divin monceau des Eschyles terribles,
Des Homères, des jobs, debout sur l'horizon,
Dans Molière, Voltaire et Kant, dans la raison,
Tu jettes, misérable, une torche enflammée !
De tout l'esprit humain tu fais de la fumée !
As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria.
Ouvre un livre. Platon, Milton, Beccaria.
Lis ces prophètes, Dante, ou Shakespeare, ou Corneille
L'âme immense qu'ils ont en eux, en toi s'éveille ;
Ébloui, tu te sens le même homme qu'eux tous ;
Tu deviens en lisant grave, pensif et doux ;
Tu sens dans ton esprit tous ces grands hommes croître,
Ils t'enseignent ainsi que l'aube éclaire un cloître
À mesure qu'il plonge en ton coeur plus avant,
Leur chaud rayon t'apaise et te fait plus vivant ;
Ton âme interrogée est prête à leur répondre ;
Tu te reconnais bon, puis meilleur; tu sens fondre,
Comme la neige au feu, ton orgueil, tes fureurs,
Le mal, les préjugés, les rois, les empereurs !
Car la science en l'homme arrive la première.
Puis vient la liberté. Toute cette lumière,
C'est à toi comprends donc, et c'est toi qui l'éteins !
Les buts rêvés par toi sont par le livre atteints.
Le livre en ta pensée entre, il défait en elle
Les liens que l'erreur à la vérité mêle,
Car toute conscience est un noeud gordien.
Il est ton médecin, ton guide, ton gardien.
Ta haine, il la guérit ; ta démence, il te l'ôte.
Voilà ce que tu perds, hélas, et par ta faute !
Le livre est ta richesse à toi ! c'est le savoir,
Le droit, la vérité, la vertu, le devoir,
Le progrès, la raison dissipant tout délire.
Et tu détruis cela, toi !

- Je ne sais pas lire.

- Viens voir des nymphomanes célibataire dans ta région, envoie une missive et réponse garantie sous 10 jours!

À qui la faute ? V. Hugo
LeCoyote
Enfin s'il se branlait en écrivant, l'écriture devait être sacrément saccadée!
Ceekz
Y a un problème de commentaires entre les deux protagonistes.
Victorthedeath
Surtout quand on sait que Victor Hugo ecrivais nu
Vyslante
Le mec est donc content que son propre argument soit invalide.

*touss, touss*

Ajouter un commentaire

  • Vous n'avez le droit qu'à un seul commentaire par quote
  • L'espace commentaire n'est pas un espace de discussion. Merci de réagir à la quote et uniquement à la quote
  • On ne donne pas son avis sur la quote. Les boutons (+) et (-) sont là pour ça
  • Pas de "c'est un fake", "déjà vu", "first", "preum's" ou autres mauvaises habitudes
  • Merci d'écrire dans un français correct : SMS, kikoo lol, :noel: seront sanctionnés
  • Les incitations au piratage, la pornographie, le racisme et toute forme d'insulte sont interdits
  • Sinon.